Revue de presse

Revue de presse: Le Maroc classé 23ème des pays les plus intelligents…

revue-presse-maroc

revue-presse-marocVoici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce mercredi 27 novembre:

*ATTAJDID:.

– Le Maroc classé 23ème des pays les plus intelligents. Le Royaume se classe 23e dans le classement mondial établi par une étude publiée par le site « Good net » tenant compte des moyennes de l’intelligence. Selon ce classement, qui se base sur le quotient intellectuel(QI), le Maroc partage ce classement avec 19 pays.

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Partenariat stratégique: l’OTAN et le Maroc déterminés à renforcer leur coopération militaire. Dans le cadre de leur coopération stratégique, l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et le Maroc entendent renforcer la coopération militaire, en particulier dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et de la sécurité maritime. Les deux parties devraient approuver prochainement un programme de partenariat individuel dont les directives et les orientations ont déjà été approuvées par le comité militaire le 20 juillet 2012.

– Internet contribue à 2,3 pc du PIB marocain. Le dernier rapport « l’Afrique se digitalise » du cabinet McKinsey place le Maroc en troisième position en Afrique en termes développement d’internet, derrière le Sénégal et le Kenya avec des taux respectifs de 3,3 pc et 2,9 pc. Au Maroc, l’internet contribue à hauteur de 2,3 pc du PIB national, soit 2,2 milliards de dollars.

*AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Affaire du Sahara: Benkirane monte au front. Lors de sa rencontre, mardi, avec les députés dans le cadre de la déclaration mensuelle de politique générale du gouvernement, consacrée au dossier du Sahara, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane a évoqué clairement les grandes lignes d’une nouvelle stratégie pour la gestion de ce dossier. Celle-ci ne se basera plus sur les seules actions de la diplomatie officielle, mais englobera désormais l’ensemble des initiatives de la diplomatie parallèle. Le chef du gouvernement ne manquera pas d’insister sur le rôle que doivent désormais jouer les partis politiques, les parlementaires, les syndicats, les journalistes, les hommes d’affaires, la société civile et les intellectuels pour appuyer et relayer le plan d’autonomie.

– Le projet de loi de Finances 2014 à rude épreuve devant la Chambre des conseillers. Après avoir passé avec succès l’étape de la première Chambre parlementaire, le projet de budget a atterri chez les parlementaires de la deuxième Chambre pour un long et périlleux exercice. Dominée par les partis de l’opposition qui a été renforcée par l’arrivée du groupe parlementaire de l’Istiqlal et de son relai syndical l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), la deuxième Chambre sera une étape des plus sensibles pour le PLF 2014.

*AL BAYANE:.

– Réunion du bureau politique du PPS: relever les défis des futures échéances électorales. Lors de sa réunion ordinaire, tenue lundi à Rabat, le bureau politique du PPS s’est penché sur l’élaboration des résultats de la journée d’étude interne qu’il avait initiée le 6 novembre courant, et particulièrement en ce qui concerne l’habilitation des organes du parti et ses différentes organisations – qu’il s’agisse des sections locales et provinciales ou de comité de coordination régionale, de secteurs et organisations parallèles, et ce, dans la perspective de la préparation du 9ème Congrès national du parti, dont la tenue est prévue avant le premier semestre de 2014, ainsi que la préparation pour relever le défi des futures échéances électorales. – Maroc-Otan: un partenariat stratégique. Des responsables de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) et des diplomates représentant leurs pays respectifs auprès du Conseil de l’organisation ont souligné le rôle important que joue le Maroc en tant que « partenaire stratégique » de l’OTAN sur tous les plans, en particulier politique et de maintien de la paix, eu égard aux initiatives qu’il prend, à ses contributions aux opérations et au rôle important qu’il joue dans les domaines d’intervention de l’Otan.

*LIBERATION:.

– Violences contre les femmes: le mouvement féminin rejette la loi de Bassima Hakkaoui. Les associations regroupées autour de la coalition Printemps de la dignité ont annoncé, lundi 25 novembre à Rabat, leur rejet total du projet de loi relatif à la lutte contre les violences faites aux femmes, présenté le 7 novembre courant par la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social.

– Classement contradictoire du Maroc en matière de sécurité informatique. Le Maroc arrive en deuxième position en termes de sécurité informatique, derrière le sultanat d’Oman, parmi 22 pays de la région, révèle le Global cyber security index. Un classement qui laisse perplexe puisque le Maroc a été classé 49ème pays à risque en matière de sécurité internet et 3ème au niveau africain dans le 18ème rapport annuel de Symantec, cabinet mondial spécialisé dans la protection des données. Ce dernier a classé le Maroc dans les 50 pays à risque et 3ème en Afrique en 2012. *L’OPINION:.

– Commémoration de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Des ONG marocaines, signataires d’un communiqué envoyé au chef du gouvernement, Abelilah Benkirane, dans lequel elles protestent contre le projet de loi 103.13 sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes, ont observé hier mardi, un sit-in devant le parlement. Ces ONG rejettent ce projet de loi élaboré par le ministère de la Solidarité, de la famille, de la femme et du développement social qu’elles jugent non conforme aux conventions internationales relatives aux droits des femmes et à l’élimination de toute forme de discrimination et violence à leur égard ratifiées par le Maroc, ni même par rapport à la Constitution de 2011 qui a institutionnalisé et consacré l’approche participative dans toute action. – Réunion hebdomadaire du comité exécutif du Parti de l’Istiqlal: les importants résultats de la visite royale aux Etats-Unis, source de fierté. Le comité exécutif du PI a tenu, lundi, sa réunion hebdomadaire ordinaire qui a accordé un intérêt particulier à la visite royale aux Etats-Unis d’Amérique, mettant en exergue les importants résultats auxquels elle a donné lieu et qui vont tous dans le sens du développement des relations entre les deux pays, confortent la position marocaine et saluent la proposition d’autonomie visant à trouver une solution politique au conflit artificiel au sujet des provinces du Sud.

*L’ECONOMISTE:.

– Casablanca soigne son ingénierie. Les dirigeants de la métropole se préparent à modifier radicalement les modèles d’ingénierie et de gestion de la ville. L’objectif est de changer de stratégie de gouvernance et focaliser sur les problèmes urgents relatifs aux services publics de la ville. Un plan d’urgence a été élaboré pour attaquer les maux de la ville à la racine, dont la lutte contre les phénomènes illégaux, la circulation et l’hygiène publique, la réduction du pouvoir discrétionnaire des décideurs locaux, que ce soit pour la gestion financière ou les ressources humaines.

– Pêche côtière: une étrange rente. Depuis 2011, la Caisse de compensation subventionne le gasoil destiné à la pêche côtière et hauturière. En 2011, le montant alloué à ces deux segments de la pêche a atteint 297 millions de DH, avant de s’élever en 2012 à 416 millions de DH, soit un total de 713 millions de DH déboursé par la Caisse de compensation au cours de ces deux seules dernières années au profit des professionnels de la pêche côtière et hauturière.

– Sahara: Benkirane décline la stratégie de l’Etat. Pour sa première intervention devant la Chambre des représentants après la constitution du nouveau gouvernement, le chef du gouvernement, Abelilah Benkirane, a souligné l’importance de miser sur la complémentarité de la diplomatie officielle et parallèle dans le cadre du dossier du Sahara et d’une plus grande implication de tous les intervenants dans la défense de cette question qui fait l’objet d’une unanimité au sein du peuple marocain. M. Benkirane entend, entre autres, miser sur la force de l’image, en appuyant la production de films cinématographiques autour du dossier du Sahara

*AL MASSAE:.

– Le gouvernement recourt de nouveau au marché international pour obtenir un crédit. Selon des sources fiables, le gouvernement recourra encore une fois au marché international afin d’obtenir un crédit d’un montant oscillant entre 700 millions et un milliard d’euros afin de faire face au déficit croissant du budget.

– Le pétrole au Maroc dope la bourse de Londres. Le quotidien britannique « Daily Mail » a indiqué que les informations faisant état de la découverte des gisements du pétrole et du gaz au Maroc sont devenues désormais un facteur stimulant des bourses européennes, notamment la bourse de Londres. – L’Espagne appelle le parlement européen à voter l’accord de pêche avec le Maroc. Le ministre de l’Agriculture, de l’alimentation et de l’environnement d’Espagne, Miguel Arias Ca?ete a fait part de son souhait de la ratification par le Parlement européen de l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc. Le ministre espagnol a rappelé que son pays est le premier bénéficiaire de la ratification de cet accord de pêche qu’il a qualifié d’ »important ».

*AL KHABAR:.

– Corruption: 30 mois de prison pour le directeur provincial du ministère de l’Equipement à Tiznit. La chambre criminelle de la cour d’appel de Rabat a condamné à 30 mois de prison le directeur provincial du ministère de l’Equipement et du transport à Tiznit pour avoir reçu 300.000 dirhams d’un entrepreneur des travaux publics. L’accusé a été arrêté le 1-er août dernier au quartier Hay Ryad à Rabat en possession de cette somme qu’il a perçue, après avoir donné son agrément de débloquer la dernière partie des sommes dues à l’entrepreneur estimée à 6.000.000 dirhams. – Nombre croissant des travailleurs étrangers au Maroc. Durant les huit premiers mois de l’année en cours, le nombre des contrats de travail de salariés étrangers au Maroc s’est élevé à 5.670, soit une hausse de 35 pc, selon des statistiques du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle. – Sahara marocain: Benkirane appelle à consolider la diplomatie parallèle. Lors de sa rencontre, mardi, avec les députés dans le cadre de la séance mensuelle sur la politique générale du gouvernement, consacrée au dossier du Sahara, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a souligné que la diplomatie officielle représentée par le ministère des Affaires étrangères et de la coopération n’est plus l’unique solution, appelant à renforcer la diplomatie parallèle à laquelle participent les parlementaires et la société civile.

*ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.

– 13 milliards de DH pour organiser le transport urbain à Casablanca. Le montant global des investissements pour le nouveau schéma du transport urbain dans la wilaya du Grand Casablanca s’élève à 13 milliards de DH. Cet investissement est financé par la commune urbaine et le conseil de la région. La mise en œuvre de ce schéma, qui débutera l’année prochaine, comprend notamment l’organisation de la circulation du tramway et l’aménagement de voies réservées aux autobus.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Jazouli, ancien maire de Marrakech, interdit de quitter le territoire national. Le juge d’instruction à la cour d’appel de Marrakech a décidé de mettre Omar Jazouli sous contrôle judiciaire et de lui retirer son passeport. Jazouli, un dirigeant de l’UC et ancien maire de Marrakech, est poursuivi notamment pour dissipation des deniers publics.

– Présidence de l’UNTM: le départ imminent de Yatim. Les jours de Mohamed Yatim à la tête de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM) sont désormais comptés. Ayant passé deux mandats à la tête du syndicat, Yatim ne pourra plus briguer un troisième lors du congrès général de l’UNTM, prévu en septembre 2014. Jamia Al Mouatasim, président du conseil national de l’UNTM et directeur du cabinet du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, est le candidat favori pour succéder à Yatim.

*AL MOUNAATAF:.

– Projet de loi relatif à la lutte contre les violences faites aux femmes: des associations féminines s’opposent. Les associations féminines formant la coalition « Printemps de la dignité » et les réseaux nationaux des centres d’écoute ont exprimé leur refus du projet de loi relatif à la lutte contre la violence à l’égard des femmes, élaboré par le ministère de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social. Lors d’une conférence de presse organisée lundi à Rabat par ladite coalition, les instances féminines ont présenté un mémorandum critique de ce projet de loi, qui comporte un ensemble de griefs, se portant notamment à sa méthodologie et à sa définition de la violence, la criminalisation de tout acte de violence, les sanctions et les mesures procédurales.

*AL ALAM:.

– Déficit des régimes des retraites: le gouvernement se contente de prodiguer des promesses. Des centaines de retraités ont été surpris de voir leurs pensions non versées comme à l’accoutumée, les services de l’administration de la Caisse marocaine des retraites (CMR) leur demandant de fournir des documents administratifs supplémentaires. Dans l’attente de la mise en place d’une réforme d’envergure, le gouvernement envisage de mener une réforme paramétrique du régime des pensions civiles géré par la CMR à même de repousser l’horizon de sa viabilité. Les études actuarielles ont montré que si aucune mesure n’est entreprise, le régime se solderait par un déficit technique dès l’année 2014 et ses réserves s’épuiseraient en 2021.

*BAYANE AL YAOUM:.

– L’Espagne appelle le parlement européen à ratifier l’accord de pêche avec le Maroc. Le ministre espagnol de l’Agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, Miguel Arias Canete, a émis lundi le souhait de voir le Parlement européen ratifier, en décembre prochain, l’accord de pêche, signé en juillet dernier entre le Maroc et l’UE. Conclu pour une durée de quatre ans, le nouveau protocole entrera en vigueur dès l’accomplissement des procédures internes respectives nécessaires, notamment son approbation par les Parlements marocain et européen.

*RISSALAT AL OUMMA:.

– Prix du pain: les boulangers insistent sur la hausse. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane devrait tenir, à fin de cette semaine, une réunion avec des représentants de la Fédération nationale de la boulangerie-pâtisserie du Maroc, selon une source de la Fédération, qui a précisé que la décision d’augmenter les prix du pain serait irrévocable. Par ailleurs, le gouvernement avait affirmé le mois dernier qu’aucune augmentation de ces prix ne serait décidée sans son aval.

Comments
To Top