Revue de presse

Revue de presse: projet de loi de criminalisation de la normalisation avec Israël…

revue-presse-maroc
revue-presse-marocA la une ce matin: 30 mille Marocains vivent avec le Sida; Benkirane maintient le suspense sur les prochaines hausses des prix; projet de loi de criminalisation de la normalisation avec Israël.
Al Khabar:
– Un marocain qui visite Israël pourrait se voir infliger de deux à cinq ans de prison. Le projet de loi nommé « criminalisation de la normalisation », actuellement débattu au Parlement, criminalise l’établissement de relations politiques, économiques et culturelles avec l’état hébreu et propose d’infliger des peines de prison allant de 2 à 5 ans de prison et des lourdes amendes (100.000 euros) pour toute forme de normalisation. Le projet, qui a été préparé par l’Observatoire marocain contre la normalisation avec Israël, est soutenu par des députés appartenant à cinq partis politiques.
– Le droit de légiférer: le gouvernement ou le parlement? Le gouvernement et le parlement ont échangé les accusations concernant le droit de légiférer, notamment concernant les lois organiques. Ainsi, le ministre chargé des Relations avec les parlement et la société civile, El Habib Choubani, a accusé la Chambre des représentants de bloquer l’adoption du projet de loi organique sur les commissions d’enquête parlementaires.
– El Ouafa déclare la guerre au trafic des subventions destinées à la farine. Le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, a indiqué que le gouvernement a pris une série de mesures juridiques et règlementaires pour garantir l’efficacité de la distribution de la farine subventionnée et mettre fin aux manipulations de certains commerçants. Les mesures portent principalement sur la hausse de la peine maximale, la publication de la liste des commerçants et distributeurs, ainsi que leurs adresses dans les centres.
Sahifat Annas:
– Jazouli: Je n’ai pas été interdit de quitter le territoire national. Omar Jazouli, ancien maire de Marrakech, a annoncé avoir été éberlué des rumeurs sur sa présumée interdiction de voyage à l’étranger. Dans un entretien au journal, Jazouli s’est dit mécontent de la campagne dont il fait l’objet et du manque de soutien de son parti. Etant coordinateur régional de l’UC à Marrakech, Jazouli a annoncé sa décision de présenter sa démission du parti et renoncer à toutes ses charges politiques et partisanes.
Akhbar Al Yaoum Al Maghribia:
– Ramid en face à face avec les magistrats, les avocats et les greffiers. L’Association des barreaux du Maroc, appuyée par les greffiers (affiliés à la FDT), devrait manifester, vendredi, devant le Parlement pour protester contre la charte de la réforme du système judicaire. Les avocats se plaignent de l’absence d’un « dialogue sérieux » autour de la réforme de la justice.
– Maroc/Arabie Saoudite: un fonds d’investissement de 4 MMDH prévu en 2014. Le Conseil d’affaires maroco-saoudien compte lancer l’année prochaine un nouveau fonds d’investissement en vue de faciliter les investissements saoudiens dans le Royaume. Pour Mohamed Fahd Al Hammadi, co-président du Conseil, le budget de ce fonds devrait tourner autour de 4,1 milliards de dirhams.
El Assima Post:
– HCP: la mobilité sociale intergénérationnelle demeure faible. Lors d’une conférence de presse, tenue mercredi à Rabat sur « la mobilité sociale intergénérationnelle au Maroc », le haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi, a indiqué que le Maroc a connu une mobilité sociale intergénérationnelle faible, qui a bénéficié principalement aux régions urbaines.
– Eventuelle hausse des prix de certains produits: Benkirane maintient le suspense. S’exprimant mercredi lors de la réunion du conseil d’administration de la Caisse de compensation, le chef du gouvernement a affirmé que les résultats positifs réalisés jusqu’à présent n’excluent pas les contraintes et les défis auxquels est confrontée la Caisse.
Annahar Al Maghribia:
– Les Marocains dépensent entre 10 et 35% de leurs revenus en médicaments. Les Marocains dépensent entre 10 et 35% de leurs revenus mensuels en médicaments, a indiqué une étude de l’OMS, ajoutant que 30% des Marocains ne bénéficient pas d’une couverture médicale. Pour le Réseau marocain pour la défense du droit à la santé, les prix des médicaments dépassent largement le pouvoir d’achat des citoyens.
– Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de publier le rapport national sur la population et développement au Maroc. Selon le rapport, le taux d’accroissement naturel de la population marocaine, de l’ordre de 2,7% durant les années 60, s’est situé à 1,32% en 2010, sous l’effet conjugué de la baisse de la fécondité de 7,4 à 2,2 enfants par femme et de l’augmentation de l’espérance de vie à la naissance de 47 ans à 74,8 ans.
Al Mssae:
– Chambre des conseillers: l’opposition promet de contrer le projet du budget 2014. Selon des sources du journal, les groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers ont tenu une réunion pour organiser leur coordination contre le projet de loi de Finances 2014. Le projet de budget devrait faire face à une rude opposition à la deuxième Chambre où d’autant la majorité ne dispose pas de la majorité.
– Safi: les magistrats de Jettou dévoilent la passation de marchés publics à des élus. L’audit financier et comptable du budget de la préfecture de Safi et de l’assemblée provinciale mené par la Cour des comptes dévoile l’existence d’anomalies relatives à des marchés publics passés dans des conditions peu transparentes à des entreprises et des sociétés sous la propriété d’élus. Les dysfonctionnements couvrent la période entre 2006-2012.
Al Ahdath Al Maghribia:
– CDT: la fin de l’ère Amaoui? Selon des sources du journal, Noubir Amaoui, secrétaire général de la CDT, ne devrait pas briguer un nouveau mandat à la tête de la centrale syndicale, précisant que le renouvellement des structures du syndicat, prévu vendredi lors de son 5ème congrès à Casablanca, a été précédé de débats ardents sur le successeur d’Amaoui. Mustapha Brahma, secrétaire général du parti Annahj Addimocrati, et Abdelkader Zair, secrétaire général adjoint de la CDT, sont sur la liste des candidats
– Projet du budget 2014 à la Chambre des conseillers: l’opposition promet un débat houleux. Les groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers se sont dit résolus à boycotter le débat autour du projet de loi de Finances pour 2014 si le gouvernement ne fournissait pas d’explications sur les raisons qui l’avaient empêché de satisfaire leurs revendications.
Assabah:
– Benkirane écarte Dahak du gouvernement. Le gouvernement a mis fin aux demandes incessantes de l’opposition de convoquer au Parlement Driss Dahak, secrétaire général du gouvernement, pour répondre aux questions des représentants et des conseillers relatives aux procédures de législation. Dahak ne figure pas sur la liste des membres du gouvernement inclus dans le projet de loi organique relatif à l’organisation et à la conduite des travaux du gouvernement et au statut de ses membres. En vertu de ce texte, le gouvernement est composé de chef de gouvernement, ministres d’Etat, ministres, ministres délégués et secrétaires d’Etat.
– Louardi: 30 mille Marocains vivent avec le Sida. Le ministre de la Santé Lahoucine Louardi a indiqué, dans une déclaration à la presse à l’occasion du lancement de la 3ème Campagne nationale de dépistage du SIDA, que le nombre de personnes vivant avec le VIH/sida au Maroc s’élèvent à environ 30.000, selon les dernières estimations du programme conjoint des Nations Unies pour la lutte contre le SIDA. Louardi précise que 74% des personnes vivant avec le sida au Maroc ne savent pas qu’elles sont séropositives.
– PI: El Ouafa renforce les rangs du courant « sans répit ». Selon des sources informées du courant « sans répit » au sein du PI, Mohamed El Ouafa, ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, devrait bientôt rejoindre le courant, qui a été constitué au sein du Parti de l’Istiqlal par les opposants à Hamid Chabat, secrétaire général du parti de la balance.
Aujourd’hui Le Maroc:
– Lahbib Choubani, Monsieur polémique: le ministre pjdiste s’attire les foudres des conseillers. Une confrontation a éclaté entre le ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, Lahbib Choubani, et les membres du groupe de l’Union socialiste des forces populaires à la deuxième Chambre après une note d’information du groupe socialiste sur le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, défendu par son collègue au parti et au gouvernement. Cette note critique « la réaction du ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid qui s’en serait pris à une parlementaire membre d’une commission à la Chambre des représentants ».
– Enquête du HCP sur la violence à l’égard des femmes: ces chiffres toujours alarmants. 8,7% des femmes âgées de 18 à 64 ans (soit 827 mille femmes) ont été exposées, au moins une fois, à un acte de violence sexuelle avec attouchement, selon une enquête nationale sur la prévalence de la violence à l’égard des femmes réalisée par le Haut-Commissariat au plan en 2009. Le taux précité est de 9,8% en milieu urbain et de 7,1% dans le monde rural.
– La commission Pêche au Parlement européen (PE) vote en faveur du nouveau protocole. La commission Pêche au PE à Bruxelles a voté, mercredi, en faveur de l’approbation du nouveau protocole entre le Maroc et l’Union européenne qui entrera en vigueur dès l’accomplissement des procédures internes respectives nécessaires, notamment son approbation par les parlements marocain et européen.
L’Economiste:
– Assurances: les risques financiers sous surveillance. Le regain de forme du Masi et l’amélioration des transactions sur le marché boursier ont quelque peu redonné le sourire aux investisseurs, notamment les compagnies d’assurances. Les placements directs des assureurs en Bourse totalisaient 24 milliards de dirhams à fin 2012, soit 24% de leurs actifs.
– Un lubrifiant fiscal pour la création de holdings. Pour encourager les sociétés familiales à se regrouper en holdings, le projet de loi de Finances 2014 prévoit l’exonération fiscale, un avantage limité aux titres appartenant aux personnes physiques mais que le patronat tentera de convaincre les conseillers d’étendre aux sociétés aux personnes morales.
– Projet de budget 2014: l’épreuve de la Chambre des conseillers. Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, devra s’armer de patience pour franchir l’épreuve d’adoption du projet de loi Finances 2014 devant la Chambre des conseillers au sein de laquelle les partis d’oppositions sont majoritaires et qui veulent en découdre avec le gouvernement.
Comments
To Top