Revue de presse

Revue de presse: L’Intérieur limoge 7 présidents des conseils communaux…

revue-presse-maroc
revue-presse-marocA la une ce matin: 7 présidents des conseils communaux limogés; Les femmes championnes de la mobilité sociale; Transport: Benkirane achète la rente à 930 MDH…
Al Massae:
– L’Intérieur inflige un camouflet aux partis: 7 présidents des conseils communaux limogés. Afin de faire face aux irrégularités qu’auraient commis des présidents des conseils communaux, le ministère de l’Intérieur a décidé de destituer 7 présidents des conseils communaux de leurs fonctions. Selon des sources du journal, il s’agit des présidents des communes d’Afargat (Guelmim), Boubker El Hadj (Kénitra), Sidi Dahbi (Settat), Amoukzane (Al Hoceima), Aït Bazza (Boulemane), ainsi que du président et de ses 1er et 7ème adjoints de la commune de Béni Yakhlaf (Mohammedia).
– Institut américain: la question du Sahara tirée au clair par la visite royale. L’Institut de Washington pour la politique du Proche-Orient a indiqué que la visite de SM le Roi Mohammed VI aux Etats-Unis avait réussi à élucider à la partie américaine plusieurs points relatifs au Sahara marocain, dont l’implication de l’Algérie dans l’achat des voix des organisations des droits de l’homme.
Akhbar Al Yaoum Al Maghribia:
– Soutien politique fort de Benkirane à la Caisse de compensation face aux sociétés pétrolières. Salima Bennani, directrice de la Caisse de compensation, a bénéficié du soutien politique fort du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, suite à son rapport faisant état de défaillances dans la subvention octroyée aux sociétés pétrolières. Lors du conseil administration de la Caisse de compensation, Benkirane a salué en particulier la réduction sensible de la durée du traitement des dossiers des subventions, la création d’un site électronique, l’élaboration et la diffusion des rapports mensuels relatifs au soutien ainsi que le renforcement du système de contrôle interne de la Caisse.
– Lahlimi: l’école, facteur clé de la mobilité sociale. Selon les résultats d’une enquête nationale du Haut-Commissariat au plan sur la mobilité sociale intergénérationnelle 2011, l’augmentation d’une année de scolarité améliore les chances d’ascension sociale. L’analyse des déterminants de la mobilité ascendante montre qu’un actif de niveau scolaire fondamental a 1,6 fois de chances de plus que son homologue « sans niveau scolaire » d’occuper une position sociale plus valorisante que celle de son père. Ce rapport de chances s’élève à 4,6 fois par rapport aux actifs de niveau d’enseignement secondaire et à 16,2 fois par rapport à celui ayant un niveau d’enseignement supérieur.
Al Ahdath Al Maghribia:
– Ascension sociale: Les hommes ont plus de chance que les femmes. Une enquête menée par le Haut-Commissariat au plan sur la mobilité sociale intergénérationnelle 2011 a brossé un tableau noir des chances des femmes marocaines dans l’ascension sociale. Les résultats de cette enquête montrent que malgré la forte mobilité structurelle que connaissent les personnes de sexe féminin, leur faible accès à une mobilité sociale ascendante semble être surdéterminé par une discrimination de type genre. C’est ainsi qu’un homme a 7,1 fois de chances de plus qu’une femme d’occuper une position sociale supérieure à celle de son père.
Assabah:
– Transport: Benkirane achète la rente à 930 MDH. Le dossier de la rente dans le transport a refait surface, le ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique ayant décidé d’acheter les agréments des personnes qui en avaient bénéficié auparavant dans des conditions particulières. Le ministère a mis en place une stratégie étalée sur trois ans afin de mettre fin au système de la rente à travers l’indemnisation des personnes physiques qui détiennent une autorisation des services publics de transports en commun de voyageurs sur route non utilisée par elles ou exploitée par une tierce personne et qui désirent y renoncer au profit de l’Administration. Le coût de cette opération s’élève, au titre de la période 2014-2016, à 930 MDH.
– Imposition des grandes exploitations agricoles: des conseillers parlementaires s’opposent. Des conseillers parlementaires s’emploient à mobiliser leurs collègues dans la Chambre des conseillers pour faire front à la décision du gouvernement d’imposer les revenus agricoles, comme stipulé dans le projet de loi de Finances pour 2014.
Sahifat Annas:
– Prévarication: des présidents des conseils communaux relevés de leurs fonctions. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a promulgué des décrets portant destitution de sept présidents des conseils communaux et de quatre adjoints. Le PAM est le parti le plus touché par cette décision, avec trois présidents licenciés.
– Les coopératives de l’habitat désormais sous la tutelle du ministère de l’Habitat. Le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville Mohamed Nabil Benabdellah a décidé d’inclure dans son département les coopératives de l’habitat, qui étaient sous la tutelle de l’Office du développement de la coopération. Benabdellah a justifié cette décision par l’existence d’une carence législative entachant le statut des coopératives et de l’Office.
Al Khabar:
– Le gouvernement Benkirane menacé par un tsunami du chômage en 2014. Comme prévu par le projet de loi de finances pour 2014, le gouvernement a réduit de plus de 60% le budget affecté à l’emploi. Des observateurs estiment que la politique d’austérité ne va pas épargner le gouvernement d’une éventuelle tension sociale.
– Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a indiqué lors du conseil d’administration de la Caisse de compensation que la subvention accordée par la Caisse au titre de 2013 aurait frôlé la bagatelle de 42 milliards de dirhams (MMDH), soit une baisse de 24% par rapport à l’année précédente (55 MMDH). Benkirane a justifié cette diminution par une baisse des prix des matières premières sur le marché mondial et un recul enregistré dans la consommation des produits subventionnés.
El Assima Post:
– Syndicalisme: la CDT et la FDT préparent-ils leur fusion? Selon des sources du journal, une fusion entre la CDT et la FDT serait à l’agenda du 5è congrès national de la CDT, prévu vendredi à Casablanca. Par ailleurs, ces sources indiquent que Noubir Al Amaoui devrait maintenir sa position à la tête de la centrale syndicale.
Aujourd’hui le Maroc:
– Scandale: 11 élus locaux révoqués. Sept présidents de communes et d’arrondissements dans différentes régions du Royaume figurent dans la liste des révoqués et les autres élus limogés sont des adjoints-présidents. Les sanctions prononcées contre ces élus ont été prises sur la base des rapports effectués par l’inspection générale du ministère de l’Intérieur ainsi que des enquêtes de l’administration qui ont notamment révélé chez certains élus des manquements à la procédure des appels d’offres, des dépenses injustifiées et l’absence de comptabilité ainsi que des recrutements louches. Mais la majorité des fautes commises concerne plutôt l’habitat.
– Les femmes championnes de la mobilité sociale. Dans une étude du Haut-Commissariat au plan, considérée première en son genre, il s’est avéré que le taux de mobilité parmi les femmes est de 78,6% contre 63% pour les hommes. Ainsi, la mobilité sociale globale brute serait « féminine et urbaine », ajoute l’étude, précisant que les changements socio-économiques à caractère structurel ont constitué le principal facteur de changement dans le milieu rural et parmi les femmes.
– Nationalité: 64.000 Marocains devenus Européens en 2011. D’après un document de l’Office statistique de l’Union européenne (Eurostat), sur les 783.100 personnes ayant acquis la nationalité d’un Etat membre de l’UE, 64.300 étaient des Marocains. Les plus grands groupes ayant acquis la nationalité ont été les Marocains (18,3% du total des octrois de nationalité), suivi des Algériens (13,1%).
L’Economiste:
– Bourse: les investisseurs retrouvent l’appétit. L’annonce de la fusion ONA-SNI et du retrait des deux holdings de la cote en 2010 a été suivie de volumes d’échanges historiques en Bourse. Jusqu’à 6,5 milliards de DH de flux transactionnel ont été enregistrés sur le marché central. Les transactions ont dépassé 1 milliard de DH les 26 et 27 novembre et ont atteint 572 millions de DH le 28 novembre.
– La version 2.0 du contrôle fiscal. Cette nouvelle orientation en matière de contrôle fiscal dont l’objectif ne doit pas être seulement de faire rentrer de l’argent au Trésor, mais d’assurer aux opérateurs les mêmes règles de concurrence, est une prescription que vient d’actualiser l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à l’encontre de tous ses membres et des Etats qui s’inspirent de sa doctrine. La lutte contre le bakchich, versé ou perçu, par les entreprises fait partie désormais de la colonne vertébrale des investigations que doivent mener les inspecteurs du fisc.
– Mobilité: pourquoi l’ascenseur social est de plus en plus coincé. Une étude de la mobilité sociale intergénérationnelle du Haut-Commissariat au plan (HCP) portant sur des personnes âgées de plus de 20 ans, appartenant à 60.000 ménages fait ressortir que le Maroc a connu de grandes mutations dans le cadre de la « mobilité brute » qui est liée aux changements ayant affecté les statuts socioprofessionnels des individus d’une génération par rapport à leurs pères. Ce type de mobilité sociale profite d’abord aux femmes (78,6%) et aux citadins (75,1%).Revue de presse
Comments
To Top