Technologie

Bientôt un bouton « Je compatis » sur Facebook ?

like

likeSi vous êtes un utilisateur de Facebook, vous vous êtes sans doute déjà retrouvé dans cette situation. L’un de vos « amis » annonce sur son « mur » que son chien est mort, qu’il s’est fait larguer, qu’il a perdu son travail ou qu’il est gravement malade. Et vous ne savez pas comment lui témoigner votre sympathie. Impossible en effet de cliquer sur le bouton « J’aime » sans passer pour un infâme cynique. Ou de ne rien faire, au risque de paraître horriblement insensible. Le réseau social envisage donc de créer une nouvelle fonction, mieux adaptée aux circonstances malheureuses de la vie de ses usagers : un bouton « Je compatis », rapporte The Atlantic (en anglais), vendredi 6 décembre.

Cette fonctionnalité de « sympathie » est une vieille demande des utilisateurs et un sujet de réflexion pour Facebook depuis longtemps. L’un de ses ingénieurs en a imaginé la conception en mai, lors d’un hackathon, une compétition de développeurs informatiques, rappelle The Huffington Post (en anglais). Mais elle a refait surface, jeudi 5 décembre, au cours du Compassion Research Day, un colloque de chercheurs organisé chaque année par le géant d’internet sur le thème de la compassion.

Ce bouton « Je compatis » serait masqué et n’apparaîtrait que lorsqu’un utilisateur publie un message faisant part d’une émotion négative. Le bouton « J’aime » disparaîtrait et le bouton « Je compatis » le remplacerait, explique Mashable (en anglais). Selon le site spécialisé, cette fonctionnalité n’est pas pour tout de suite, même si l’idée est étudiée avec attention par le groupe. The Atlantic rappelle que c’est lors de hackathons similaires que la fonction « Chat » et le bouton « J’aime » ont vu le jour. Le bouton « Je n’aime pas », lui, n’est toujours pas d’actualité.

Comments
To Top