Sport

Mondial des clubs: 7 champions dont le Raja en quête d’un sacre

coupe-du-monde-des-clubs
coupe-du-monde-des-clubsAgadir et Marrakech abriteront du 11 au 21 décembre la 10e édition de la Coupe du monde des clubs champions de football qui rassemble l’élite des clubs continentaux.

Le Raja Casablanca (MAR, pays hôte) Auckland City (NZL, Océanie), Al Ahly (EGY, Afrique), le Bayern Munich (GER, Europe), l’Atletico Mineiro (BRA, Amsud), Monterrey (MEX, Amnord) et Guangzhou Evergrande (CHN, Asie) seront de la fête.

Le Raja de Casablanca, qualifié d’office en tant que club champion du pays hôte du tournoi, en sera à sa seconde participation à la compétition après sa présence à la première édition au Brésil en 2000. La participation du Raja Casablanca a suscité une grande fierté chez les Marocains face à de gros calibres du football à l’échelle mondiale, tels que le Real Madrid, et les Corinthians de Sao Paulo, les Aigles Verts ont réalisé un parcours plus qu’honorable, notamment en tenant tête aux Galactiques du Real Madrid (défaite 3-2).

En préparation de sa saison, le club a multiplié les matchs amicaux et consolidé son effectif, afin de conserver son titre et aller le plus loin possible dans cette compétition intercontinentale qu’il aura la chance de disputer à domicile.

Le Bayern Munich, vainqueur de la Ligue des champions d’Europe face à son voisin du Borussia Dortmund, est le club le plus titré d’Allemagne. Il a réalisé un quadruplé historique en 2013 (championnat national, coupe d’Allemagne, Ligue des Champions et coupe d’Europe). les Bavarois rêvent maintenant de conquérir la Coupe du monde des clubs pour leur première participation à cette compétition. Il s’appuieront pour cela sur les stars Franck Ribéry, Arjen Robben ou encore Mario Mandzukic, et le nouvel entraineur Pep Guardiola.

Avec son jeu résolument offensif, le Brésilien Atletico Mineiro, qui a remporté la Copa Libertadores de la CONMEBOL (Amérique du Sud) face à un adversaire de taille, l’Olimpia Asuncion, peut compter sur son maître à jouer Ronaldinho qui sera sans doute une des attractions de l’édition 2013 de ce mondial, qui manque à son palmarès.

Le Monterrey, vainqueur de la CONCACAF (Amérique du Nord et Caraïbes), qui en sera à sa troisième participation à l’épreuve, a terminé à la troisième place de la dernière édition au Japon, bénéficie, quant à lui, d’un collectif aguerri et d’une attaque emmenée par le Chilien Humberto Suazo.

Auckland City FC, vainqueur de la Ligue des champions de l’Océanie est le club phare du football néo-zélandais et océanien. Fort de quatre participations à la Coupe du monde des clubs, et d’une cinquième place acquise en 2009 à Abu Dhabi. le club néo-zélandais est l’un des plus expérimentés dans cette compétition et compte dans ses rangs des joueurs talentueux.

Le FC Bayern Munich, favori

Avec huit sacres en Ligue des champions d’Afrique (1982, 1987, 2001, 2005, 2006, 2008, 2012, 2013), Al Ahly détient le record en la matière. L’équipe du Caire est également la plus titrée d’Afrique avec 17 titres continentaux, cinq Supercoupes de la CAF et quatre Coupes des Vainqueurs de Coupe de la CAF venant s’ajouter aux huit couronnes suprêmes. Les Rouges sont avec les Néo-Zélandais d’Auckland City les deux équipes qui comptent le plus de participations à la Coupe du Monde des Clubs (2005, 2006, 2008, 2012, 2013). Leur meilleur classement dans l’épreuve est la troisième place décrochée en 2006.

Le Guangzhou Evergrande, connu en 1954 sous le nom de Central-Southern White Team, fait partie des puissances traditionnelles du football chinois. L’équipe termine la saison inaugurale du premier championnat professionnel en 1994, à la deuxième place. Au cours des 15 années qui suivent, Guangzhou connaît deux fois la relégation. Sa dernière accession à l’élite remonte à 2010 année où il réussit à remporter la Chinese Super League.

Sous la houlette du technicien italien Marcello Lippi, vainqueur de la Coupe du Monde à la tête de l’Italie en 2006, Guangzhou décroche un deuxième championnat chinois consécutif en 2012 et atteint les quarts de finale de la Ligue des champions d’Asie. La Coupe du monde des clubs Maroc-2013 se déroulera sur cinq journées de compétition, en huit matchs; le premier étant un tour préliminaire opposant le champion du pays hôte et le représentant de l’Océanie pour l’accession aux quarts de finale.

Hormis le club éliminé en barrage, chaque équipe disputera ainsi un minimum de deux matchs, compte tenu des matchs pour les troisième et cinquième places.

Les vainqueurs des quarts de finale seront qualifiés pour le dernier carré dans lequel les deux favoris feront leur entrée. La première demi-finale verra ainsi le FC Bayern Munich, vainqueur de la Ligue des champions d’Europe, croiser le fer avec Guangzhou Evergrande FC, vainqueur de la coupe de la confédération asiatique ou Al Ahly, vainqueur de la ligue des champions d’Afrique, le 17 décembre à Agadir, tandis que les Brésiliens du Club Atlético Mineiro, sacrés en Copa Libertadores, en découdront le lendemain à Marrakech avec le vainqueur du premier quart de finale, en l’occurrence le Raja de Casablanca, Auckland City, ou Monterrey.

Une fois que ces deux dernières rencontres auront désigné leurs vainqueurs, ceux-ci s’affronteront en finale pour devenir le dixième champion du monde des clubs de la FIFA et succéder à Corinthians, sacré en 2012 au Japon. Jusqu’à présent, le titre n’a jamais échappé au représentant d’Europe ou de l’Amérique du Sud. Auckland City, le Raja, le CF Monterrey et les futurs champions d’Asie et d’Afrique connaissent désormais le chemin à suivre pour briser cette domination.

Comments
To Top