Revue de presse

Revue de presse: L’immobilier en quête de crédit…

revue-presse-maroc
revue-presse-marocDans les unes de ce matin: L’immobilier en quête de crédit; Réduction des prix de 1.000 médicaments: le gouvernement délibère aujourd’hui; USFP: signes de dissension?
Aujourd’hui Le Maroc: 
– L’immobilier en quête de crédit: en manque de liquidités, les banques resserrent l’étau et n’accordent plus que 1 crédit sur 10 aux acquéreurs. Lors d’un point de presse, tenu mercredi à Casablanca, le président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI), Youssef Benmansour, a pointé du doigt cette situation qui « impacte directement les ventes chez les promoteurs qui ne s’engagent plus dans de nouveaux chantiers. Il a émis l’espoir qu’avec la levée de fonds à l’étranger par certaines banques marocaines, les choses vont s’arranger et la machine va être relancée ».
– Les affaires étrangères procèdent au recensement diplomatique. Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération a envoyé une correspondance à toutes les missions diplomatiques et représentations d’organisations internationales installées à Rabat, les invitant à lui faire parvenir les listes actualisées à fin décembre de tout leur personnel. L’objectif de l’opération, selon le département, est d’effectuer la mise à jour de ce qui est communément appelé la liste diplomatique, une sorte d’annuaire tenu par la direction du protocole du ministère.
– Casablanca a son think tank: bientôt une stratégie de développement intégré pour la capitale économique. La wilaya de Casablanca vient d’annoncer la création d’un think tank s’inscrivant dans « l’optique de faire contribuer un large éventail d’acteurs locaux à la dynamisation de la région, dans le cadre d’un Think tank élargi qui se veut le fruit de cette volonté effective de participation et de mobilisation collective. Huit groupes de travail présidés par des militants associatifs et des universitaires vont réfléchir sur une stratégie intégrée de la ville et soumettront la synthèse de leurs réflexions au wali du Grand Casablanca, Khalid Safir, au cours du mois de mars 2014.
Assabah: 
– Driss Jettou, Premier président de la cour des comptes, a indiqué que le rapport de son institution au titre de 2012 était fin prêt et qu’il serait exposé dans les semaines à venir. Lors de la discussion du budget de la Cour des comptes, jeudi, Jettou a affirmé être disposé à présenter ce rapport devant le Parlement.
– 1.500 mineurs sont placés en détention préventive. La ligue marocaine pour la citoyenneté et les droits de l’homme a dévoilé des données choquantes sur la détention arbitraire au Maroc, à la lumière d’une rencontre l’ayant réunie mardi avec une délégation onusienne sur la détention arbitraire, en visite au Maroc. Driss Sedraoui, président de cette Ligue, évoque des mauvais traitements exercés sur les malades mentaux au Maroc.
– USFP: signes de dissension? Des sources au sein de l’USFP indiquent qu’un deuxième courant au sein du parti de la rose a commencé à se former autour de l’ancien Premier secrétaire de l’USFP Mohamed El Yazghi, et que certains membres fondateurs s’activaient pour inaugurer une nouvelle étape au niveau organisationnel. Selon ces sources, l’annonce officielle de la création de ce nouveau courant va avoir lieu au prochain mois lors d’une conférence de presse à Casablanca.
Al Massae:
– Des acteurs des droits de l’Homme ont mis en garde contre la vague de froid intense qui frappe des zones montagneuses en Atlas, notamment à Midelt, Khénifra et les environs, où la température tombe à -10 degrés Celsius. Selon ces sources, l’absence de contrôle ouvre les vannes à des manipulateurs qui marchandent la santé des citoyens, précisant que les prix du bois de chauffage sont inabordables.
– Une source informée a indiqué qu’une ONG marocaine aurait adressé une requête au Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire, en visite au Maroc, en vue de la libération des « séquestrés » du marabout Boya Omar. Cette ONG a expliqué sa demande par les tortures que subiraient les malades qui recouraient à ce marabout.
Akhbar AL Yaoum Al Maghribia:
– Benkirane réussit au test de Millenium Challenge. Ayant déjà bénéficié d’environ 700 millions de dollars au Compact 1, le Maroc a été déclaré éligible au Compact 2 de Millennium Challenge Corporation. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane estime « positive » l’appréciation de cette institution, affirmant que son gouvernement « compte sur les prochaines réformes afin de passer le dernier test ».
– Réduction des prix de 1.000 médicaments: le gouvernement délibère aujourd’hui. Après une polémique de deux ans entre le ministre de la Santé d’une part et les fabricants de médicament et des pharmaciens d’autre part sur un nouveau décret relatif aux conditions et modalités de fixation des prix publics de vente des médicaments, le ministre de la Santé El Houssaine Louardi aurait présenté ce texte à la délibération du gouvernement en vue de son approbation. Approuvé par la Fédération des pharmaciens, ce nouveau décret est de nature à permettre la réduction de prix de 1000 médicaments.
– Mohamed Oujar, ancien ministre et membre du bureau politique du RNI: « J’étais opposé à la participation du RNI au gouvernement ». Il a, par ailleurs, jugé « inacceptable que Benkirane demeure encore passif devant la corruption ». Dans un entretien au journal, Oujar a appelé Benkirane à s’employer pour « une mobilisation nationale afin de créer l’espoir chez les citoyens ».
Al Ahdath Al Maghribia:
– Driss Jettou annonce la publication imminente de dossiers chauds sur la gestion des deniers publics. Lors de la discussion, jeudi, du budget sectoriel de la Cour des comptes à la Chambre des conseillers, le premier président de cette Cour, Driss Jettou, a indiqué que son institution s’apprête à publier dix rapports sur les méthodes de gestion des deniers publics dans les prochains mois, ajoutant que la Cour élargira le cercle des structures concernées par ses opérations d’audit.
– L’opposition constitue un bloc contre le gouvernement. Lors d’une réunion de coordination, tenue mercredi, les présidents des groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers ont convenu d’élaborer une plate-forme d’action commune pour renforcer la coordination entre les composantes de l’opposition, affirmant leur détermination à faire de l’étape du projet de loi de Finances 2014, une étape singulière à travers la présentation d’amendements communs. Dans un communiqué conjoint, les groupes de l’Istiqlal, du PAM, de l’USFP et l’UC ont souligné l’importance de trouver des solutions à même de renforcer la contribution des groupes de l’opposition à l’action parlementaire.
– Des associations féminines et acteurs de la société civile œuvrant dans le cadre de la lutte contre la violence à l’égard des femmes s’apprêtent à lancer des concertations pour constituer une coalition nationale afin d’élaborer une loi-cadre globale relative à la lutte contre les violences faite aux femmes. Selon la Fédération de la Ligue démocratique des droits des femmes (FLDDF), cette coalition ambitionne d’unifier les rangs et de présenter des propositions communes au sujet de la loi relative à la lutte contre les violences à l’encontre des femmes.
Al Khabar:
– Le gouvernement mène une course contre la montre pour l’activation de la mise en place du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique. Ainsi, le gouvernement a présenté jeudi un projet de loi relatif au Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique doté de plusieurs prérogatives.
– La Cour des comptes et le ministère de l’Intérieur se penchent sur la gestion de la comptabilité des partis politiques. Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou se réunira avec le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, pour se pencher sur la gestion de la comptabilité des partis politiques suite aux dysfonctionnements de la comptabilité des formations politiques relevés par la Cour. Intervenant jeudi devant la commission des Finances, Jettou a indiqué que certains partis n’ont pas fourni des réponses suffisantes sur les dépenses des partis politiques ayant bénéficié du soutien annuel de l’Etat au titre de l’année 2011.
L’Economiste:
– Bourse: la Bourse veut rompre avec le cycle baissier. Trois parmi les dernières introductions, la Compagnie minière Touissit, Label Vie et Afric Industries affichent une performance positive depuis leur entrée en Bourse. Aujourd’hui, le regain de forme du Masi depuis quelques mois laisse espérer le début d’un nouveau cycle sur la place. Après avoir compté jusqu’à 10% de pertes, le principal indice du marché affichait en séance de 12 décembre une contre-performance inférieure à 4%.
– Abolition de la peine de mort. Le groupe parlementaire de l’Union socialiste des forces populaires a déposé le 6 décembre 2013 une proposition de loi visant à abolir la peine de mort et à « la remplacer par une condamnation à perpétuité qui est renforcée par la privation du droit de recours à la grâce ».
Comments
To Top