Societe

Facilitation de visas: bientôt un accord entre le Maroc et l’UE

schengen-visa
schengen-visaLes négociations en vue de la conclusion d’un accord de facilitation des procédures de délivrance de visas entre le Maroc et l’Union européenne (UE) seront bientôt entamées.

C’est ce qu’ont anoncé les 28 Etats membres de l’Union dans leur déclaration commune sanctionnant les travaux du 11ème conseil d’association.

Cet accord, qui s’inscrit dans le cadre du Partenariat pour la mobilité, signé en juin dernier par le Maroc et l’UE, devrait profiter à plusieurs catégories de personnes et contribuer à renforcer les échanges humains entre les deux parties, en perspective de la libéralisation des visas.

Dans sa déclaration, l’UE se « félicite vivement » de la signature d’un partenariat pour la mobilité avec le Maroc, notant que celui-ci marque un saut qualitatif dans les relations UE-Maroc en ce sens qu’il pose les jalons d’une coopération structurelle et globale entre les deux parties dans le domaine de la mobilité, de la migration et de la protection internationale.

Dans le domaine de la migration, l’UE se réjouit aussi des décisions prises par le Maroc en vue de la mise en place d’une nouvelle politique migratoire et d’asile pleinement respectueuse des droits de l’Homme, citant notamment l’officialisation du statut de nombreux réfugiés et la régularisation de migrants en situation irrégulière.

L’UE souligne à cet égard la pertinence du Partenariat pour la mobilité pour soutenir le Maroc à mettre en place sa nouvelle politique migratoire et d’asile qui s’appuie sur une approche globale et humaniste en terme de gestion des flux migratoires basée sur la solidarité et la coresponsabilité.

Début octobre 2013, la Commission européenne a proposé au Conseil de l’UE l’ouverture des négociations sur la conclusion d’un accord destiné à assouplir les procédures de délivrance des visas de court séjour pour les citoyens marocains. Les négociations pourront commencer bientôt après que le Conseil ait accordé la semaine dernière à la Commission le mandat nécessaire.

Une partie des mesures d’assouplissement proposées sont généralisées à tous les demandeurs, tandis que d’autres ne profiteront qu’à certaines catégories de personnes, notamment les étudiants, les chercheurs et les hommes d’affaires.

La série d’assouplissements proposés comprend l’allégement, pour certaines catégories de demandeurs, des preuves documentaires à fournir à l’appui d’une demande de visa, la possibilité de délivrer des visas à entrées multiples et à longue durée de validité, l’exonération ou la réduction des frais de traitement de la demande de visa pour des catégories spécifiques de voyageurs, la fixation de délais de traitement des demandes et la possibilité d’exempter de l’obligation de visa les détenteurs d’un passeport diplomatique ou de service.

En 2012, les Etats membres de l’UE ont enregistré au total 373.823 demandes de visa Schengen émanant de ressortissants marocains. Le Maroc était le 9ème pays d’origine de la plupart des demandes de visa Schengen en 2012 et le 7ème bénéficiaire avec un total de 322.094 visas délivrés.

map

Comments
To Top