Revue de presse

Revue de presse: Le gouvernement abandonne l’achat des agréments…

revue-presse-maroc
revue-presse-marocDans les unes de ce matin: Le gouvernement abandonne l’achat des agréments de transport; Le PI au bord de l’explosion; Trop d’accidents au travail: Le Maroc champion de la zone MENA.
Akhbar Al Maghribia: 
– Le gouvernement abandonne l’achat des agréments de transport. Les dispositions de la loi de Finances 2014 relatives à l’achat des agréments de transport par le gouvernement ont été retirées. Les groupes de la majorité et de l’opposition ont voté à la majorité, mardi, un amendement stipulant le retrait de cette subvention dont l’enveloppe budgétaire s’élevait à 930 millions de dirhams. L’opposition a accusé le gouvernement d’encourager la rente en accordant aux propriétaires des agréments des indemnités s’élevant à des millions de DH.
– Le PI au bord de l’explosion. La guéguerre entre Hamid Chabat et ses adversaires au courant « Sans répit » est arrivé à une étape critique, mettant en péril l’unité du parti. Plusieurs dirigeants de l’association « Sans répit » enchaînent les réunions pour décider de la réponse à apporter à la décision du secrétaire général du parti de l’Istiqlal relative à l’expulsion de grandes figures de cette association du Conseil national du parti. Pour sa part, le secrétaire général, Hamid Chabat a affirmé, dans un entretien au journal, que personne ne se mettra en travers de son chemin, précisant que les membres évincés avaient, en réalité, présenté leur démission parce qu’un membre qui s’absente trois fois successives sans motif valable est considéré comme démissionnaire.
– Le Maroc figure parmi les 37 pays exposés au risque de réduction de leurs ressources en eau. Dans son dernier rapport, The World Resources Institute classe le Maroc au 34ème rang parmi les 37 pays exposés au risque de déséquilibre en ressources hydriques.
Al Massae:
– Chambre des conseillers: l’opposition fait tomber en commission la première partie du projet de loi de Finances 2014. La commission des finances, des équipements, de planification et du développement régional à la Chambre des conseillers n’a pas adopté mercredi la première partie du projet de loi de finances pour 2014.
– Projet Tanger Med2: 1,5 milliard de DH pour la deuxième phase. 1.5 milliard de dirhams est le montant des accords de prêts et de garantie relatifs la deuxième phase du projet Tanger Med 2, signés mardi à Rabat par le ministère de l’Economie et des Finances et le Fonds arabe de développement économique et social.
Al Ahdath Al Maghribia: 
– La commission des finances à la Chambre des conseillers fait tomber le projet du budget 2014. Après que le ministre de l’Economie et des finances et son ministre délégué chargé du budget aient recouru à l’article 77 de la Constitution pour rejeter les amendements présentés par l’opposition, cette dernière a mis à profit mardi sa majorité à la commission des finances, des équipements, de la planification et du développement régional à la Chambre des conseillers pour faire tomber le projet de loi de Finances 2004, qui devrait être examiné lors de la séance plénière prévue ce jeudi.
– Mauvaise nouvelle pour le gouvernement: le wali de Bank Al-Maghrib prévoit une baisse de la croissance en 2014. Lors d’une conférence de presse, consacrée mardi à la présentation des conclusions de la réunion trimestrielle du conseil de BAM, Abdellatif Jouahri a indiqué qu’avec la prévision d’une campagne céréalière moyenne de 70 millions de quintaux, le taux de croissance devrait osciller entre 2,5% à 3,5%.
– Les opposants de Chabat promettent de monter au créneau après leur suspension du conseil national de l’Istiqlal. Réagissant au gel de l’adhésion au conseil national de plusieurs membres appartement au courant « Sans répit » au sein du parti de la balance, Abdelouahed El Fassi a qualifié la décision d’expulsion de « blague de mauvais goût qui fait partie des comportements incohérents de Chabat, qui occupe une place dont il n’est pas digne ».
Assabah:
– Chambre des conseillers: l’opposition fait tomber le projet de loi de Finances 2014 à la commission des finances. La commission des finances, des équipements, de la planification et du développement régional à la Chambre des conseillers a rejeté, mardi, le projet de loi de Finances 2014 après que les groupes de l’opposition qui y forment la majorité aient voté contre. Ainsi, quinze conseillers ont voté contre le projet, alors que six ont voté pour.
– Remise d’un premier lot de la « carte du réfugié » à 524 demandeurs. Un premier lot de la « carte du réfugié » a été délivré mardi à Rabat à des demandeurs, sous la supervision du ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération. L’opération vient couronner la première tranche des travaux de la commission ad-hoc qui a examiné, entre le 25 septembre et le 21 novembre de cette année, 532 cas et recommandé d’accorder le statut de réfugié à 524 demandeurs. Cette opération, qui s’inscrit dans le cadre de l’application des Hautes instructions Royales relatives à l’élaboration d’une nouvelle politique nationale de migration, tient compte de « la dimension humanitaire du dossier des réfugiés ».
Al Khabar:
– BAM: l’économe nationale traverse une conjoncture difficile. S’exprimant lors de la réunion du conseil de BAM, le wali de Bank Al-Maghrib Abdellatif Jouahri a souligné mardi que le Maroc traverse une conjoncture difficile, mais il dispose des moyens pour la surmonter.
– M’hamed El Khalifa: la décision d’évincer les membres du courant « Sans répit » dissocie l’Istiqlal de ses convictions. M’hamed El Khalifa, avocat et ancien membre du comité exécutif du PI, a déclaré que la décision d’évincer les membres du courant « Sans répit » dissocie le PI de son histoire et de ses convictions. El Khalifa a qualifié cette décision d’invalide dans le fonds et la forme parce que le comité exécutif n’est pas habilité à prendre une telle mesure, qui relève des prérogatives de la commission disciplinaire et d’arbitrage.
L’Economiste:
– L’opposition fait tomber le budget. Les groupes parlementaires de l’opposition à la Chambre des conseillers ont fini par mettre leur menace à exécution. Avec 7 voix pour et 15 contre, l’opposition a réussi à faire tomber le projet de loi Finances 2014, mardi dernier à la Commission des finances. Si l’appel des patrons des partis de l’opposition a trouvé bon écho, il n’en reste pas moins que la primauté revient à la Chambre des représentants où le gouvernement est majoritaire. En effet, l’article 84 de la Constitution de 2011 stipule que la première Chambre adopte, en dernier ressort, le texte examiné.
– Banques: la loi prête dans un an. Le projet de loi bancaire fait un pas supplémentaire dans le circuit de la validation et sera examiné, aujourd’hui, en conseil de gouvernement, pour être, ensuite, approuvé en Conseil des ministres avant son passage au niveau des deux chambres du Parlement. Si le parcours est encore long pour la validation de la loi bancaire mais aussi du statut de Bank Al-Maghrib (BAM), « nous avons demandé que leur finalisation puisse au mieux intervenir avant novembre 2014 », a indiqué Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib, à l’issue de la réunion du conseil de BAM le 17 décembre.
Aujourd’hui Le Maroc:
– Trop d’accidents au travail: Le Maroc champion de la zone MENA avec 48 incidents pour 100.000 travailleurs. Les estimations du Bureau international du travail (BIT) placent le Royaume dans une position peu enviable avec le risque d’accident du travail le plus élevé de la zone MENA: 47,8 pour 100.000 travailleurs, soit plus de 2,5 fois le taux moyen de la Zone. C’est ce qu’a indiqué le ministre de la Santé, El Houcine El Ouardi lors de la 3ème journée interentreprises de santé au travail qui s’est tenue, mercredi à Casablanca, sous le thème « Santé au travail, risques émergents et enjeux ».
– Industrie: 60 MDH additionnels dans les caisses de l’offshoring. Un nouveau diagnostic, correspondant au troisième trimestre de l’année en cours, vient d’être établi par l’Observatoire national de l’industrie lequel a fait le cap sur les recettes de l’offshoring au Maroc dont la valeur est de 5,38 milliards DH, soit un additionnel de 60 millions DH et une hausse de 1,1 pc par rapport au 3ème trimestre de l’année précédente.
Comments
To Top