Revue de presse

Revue de presse: Le Raja gagne, le Maroc aussi…

revue-presse-maroc

revue-presse-maroc*AUJOURD’HUI LE MAROC:

– Le Raja gagne, le Maroc aussi. Les Verts s’offrent l’Atlético Mineiro de Ronaldinho et rejoignent le grand Bayern en finale du Mondial des clubs. Le Raja de Casablanca n’a pas démérité et a pu battre au Grand stade de Marrakech l’Atletico Mineiro sur le score de trois buts à un. Après avoir battu les clubs d’Auckland et Monterrey, les hommes de Faouzi Benzarti ont eu un regain de confiance et se sont dit que l’impossible n’est pas « rajaoui ». Un avis que partage l’attaquant du Raja, Mohssine Lajour, qui a affirmé que « les deux victoires face à Auckland et Monterrey nous ont boosté le moral et cette qualification pour la finale est amplement méritée ».

– Détention arbitraire: Le Royaume peut mieux faire. Le Maroc a fait des efforts honorables sur le plan de la détention provisoire, a souligné, lors d’une conférence de presse, le président du groupe onusien sur la détention arbitraire, El Hadji Malick Sow qui a encouragé le Royaume à aller plus avant sur la voie du respect du droit et de la liberté des gens. A l’actif du Maroc, a dit l’expert onusien, l’élargissement des droits individuels, l’Instance équité et réconciliation, la réhabilitation des victimes ainsi que leur indemnisation, la Constitution de juillet 2011, l’adhésion aux déclarations universelles des droits humains.

– Electricité: l’opérateur chinois SGCC lorgne sur le Maroc. Le plus grand fournisseur d’électricité à l’échelon mondial State Grid Corporation of China (SGCC) vient d’intégrer dans son giron l’initiative Dii à travers sa filiale China Electric Power Research Institute (CEPRI). Le Maroc est considéré comme un partenaire potentiel par le géant mondial, précisément dans l’exportation de l’électricité vers l’Europe. La collaboration entre l’Agence Marocaine de l’Energie Solaire (Masen) et Dii ne date pas d’hier, l’institut ayant accompagné le gouvernement marocain dans l’élaboration de sa stratégie énergétique. De ce fait, l’initiative compte bien consolider ses acquis en mettant en avant ce nouvel argument structurel à son avantage

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– La grande famille du Raja fière de la Haute attention royale. A la suite de la qualification des Aigles verts à la finale de la coupe du monde des clubs, SM le Roi Mohammed VI avait félicité toute la famille du Raja de Casablanca, lors d’un appel téléphonique à l’entraîneur du Raja, Faouzi Benzarti. Ce dernier ainsi que les joueurs et le staff technique se sont dit très honorés par ce geste royal.

– Projet de loi de Finances 2014. Dure semaine pour l’argentier du Royaume. Farouche et forte numériquement, l’opposition a mis ses menaces à exécution en faisant tomber le projet de loi de Finances. Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaïd et celui du Budget, Idriss Azami, qui sont passés, cette semaine, par des moments difficiles, ne sont pas parvenus à convaincre les parlementaires du bien-fondé des choix gouvernementaux.

 

*AL MASSAE:.

– Fuite d’ammoniac aux abattoirs de Casablanca: 40 carcasses contaminées. Des sources indépendantes ont indiqué que le nombre de carcasses affectées par la fuite d’ammoniac aux abattoirs de Casablanca est estimé à 40, précisant que la société turque chargée de la gestion des abattoirs a procédé à la destruction de ces carcasses et à l’indemnisation des propriétaires. Il s’agit du deuxième accident du genre en moins de deux semaines.

– Redal met Oualaalou en embarras. Lors de la session extraordinaire du conseil municipal de Rabat, tenue mercredi, Brahim Joumani, vice-maire et président de la commune de Youssoufia, a appelé Fathallah Oualaalou à la démission suite au scandale relatif à la gestion de la société Redal, notamment son échec à présenter ses bilans comptables pendant quatre ans.

*ATTAJDID:.

– Le GTDA recommande aux autorités marocaines de modifier la loi anti-terrorisme. En attendant le rapport, prévu en septembre 2014, le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire (GTDA) a recommandé aux autorités marocaines de modifier la loi anti-terrorisme pour rendre les incriminations plus précises et instituer une procédure qui garantit un procès équitable. Lors d’une conférence organisée à Rabat, El Hadji Malick Sow, rapporteur du groupe onusien, a affirmé que la situation des droits de l’Homme au Sahara est la même que dans les autres régions visitées par le groupe onusien.

– Création de l’observatoire marocain des marchés publics. Lors d’une rencontre à l’occasion de la journée internationale de lutte contre la corruption, le Réseau marocain de protection des biens publics a annoncé la création de l’observatoire marocain des marchés publics, qui sera chargé du suivi de la gestion des marchés publics, la réception des plaintes y afférentes et l’élaboration des propositions juridiques. – Recrutements suspects des proches des parlementaires à la Chambre des conseillers: l’UNTM réclame une enquête. Le coordinateur de l’UNTM, Abdellah Attach, a appelé le gouvernement à ouvrir une enquête judiciaire sur plusieurs affaires de corruption, notamment les recrutements suspects des proches des parlementaires à la Chambre des conseillers.

*SAHIFAT ENNASS:.

– Le GTDA réclame la modification de la loi anti-terrorisme. Lors d’une conférence de presse sanctionnant la visite d’une délégation du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire (GTDA), pendant laquelle elle a visité douze centres de détentions, rencontré des officiels marocains, d’anciens détenus salafistes et des représentants de la société civile, le groupe onusien a recommandé aux autorités marocaines de modifier la loi anti-terrorisme.

– Fayçal Laaraichi tire la sonnette d’alarme sur les finances de l’audiovisuel public. Lors d’une rencontre organisée jeudi, le PDG de la SNRT a indiqué que l’absence d’autonomie financière constituait une entrave à l’investissement et à la mise en œuvre des grands chantiers de la SNRT.

*RISSALAT AL OUMMA:.

– BAM décide de ne plus rémunérer la réserve obligatoire des banques. Bank Al-Maghrib a décidé de ne plus rémunérer la réserve obligatoire des banques, constituée sous forme de dépôts auprès de la Banque centrale, à compter du 19 décembre. Cette décision a été prise lors de la réunion trimestrielle du conseil de Bank Al-Maghrib, tenue mardi, précise un communiqué de la Banque centrale.

Comments
To Top