Societe

Les Casablancais fêtent le titre de vice-champion du Raja

rajaoui
rajaouiLes Casablancais même dépités par la défaite du Raja en finale de la Coupe du Monde des clubs ont fêté, à la place des Nations Unies où avait été installé un écran géant, la deuxième place mondiale

Cette place symbolique et un des plus beaux espaces de la métropole aménagé, rénové et piétonnisé de sept hectares entre l’ancienne médina et le centre historique de la ville, a été investie par des milliers de personnes plusieurs heures avant cette ultime rencontre.

Le passage des Diables verts sous la haie d’honneur des Bavarois, lors de la cérémonie de remise des médailles et trophées, a été accueilli par un tonnerre d’applaudissements, de cris et chants des supporteurs des diables verts. Des scènes similaires de liesse avec concerts de klaxons et files de voitures se sont produites un peu partout dans la métropole pour communier avec leurs protégés le fabuleux exploit et les prouesses du Raja de Casablanca qui a franchi un nouveau palier avec le titre de vice-champion du monde.

Un brin de déception d’avoir raté de si près le trophée suprême était perceptible sur des visages mais la majorité des inconditionnels donnait rendez-vous pour la prochaine édition à l’instar de Hassan Jorfi, la soixantaine et resté un bon moment arc-bouté sur une barrière en face de l’écran géant.

 » Nous reviendrons encore plus fort l’année prochaine. Avec ce qu’ils ont produit comme matches pleins durant les onze jours rassure sur l’état d’esprit, la qualité et la détermination des joueurs’’, affirme-t-il, justifiant cette défaite en finale par le manque de fraîcheur physique, le Raja ayant joué quatre matches contre deux pour les vainqueurs.

Comments
To Top