Revue de presse

Revue de presse: Le gouvernement s’apprête à réduire les caisses noires…

revue-presse-maroc
revue-presse-marocDans les unes de ce matin: Le gouvernement s’apprête à réduire les caisses noires; Rejet de loi de Finances 2014: Benkirane insouciant; Assurances: le contrôle se durcit.
Al Massae:
– Réforme de la Caisse de compensation et des retraites: Benkirane attaché à sa vision. Lors d’une rencontre de l’Association des ingénieurs du PJD, le chef du gouvernement et secrétaire général du parti de la lampe, Abdelilah Benkirane a indiqué qu’il ne renoncerait pas à la levée des subventions allouées aux carburants, qui serait mise en œuvre d’une manière graduelle. Benkirane a en outre annoncé que la réforme des retraites sera prête début 2015.
– Le gouvernement s’apprête à réduire les caisses noires. Selon le projet de loi organique relative à la loi de Finances, rendu public samedi par le Secrétariat général du gouvernement sur son site officiel, le gouvernement Benkirane s’apprête à réduire les catégories des comptes spéciaux (caisses noires), objet de large polémique sur sa gouvernance. Ce texte stipule l’accroissement du contrôle parlementaire sur les finances publiques.
Assabah:
– Les membres du courant « Sans répit » au sein du PI, expulsés du conseil national, ont décidé d’introduire une action en justice contre Hamid Chabat, secrétaire général du parti de la balance, indiquent des sources informées. En s’adressant aux tribunaux, ce courant espère étendre la sphère des protestations contre les pro-Chabat, selon les mêmes sources.
– Lors d’une journée d’étude organisée samedi à Rabat par l’Association des ingénieurs du PJD, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a affirmé que le gouvernement s’emploie à réaliser les réformes escomptées. Benkirane a, en outre, imputé la responsabilité du rejet du projet de loi de finances pour 2014 à la Chambre des conseillers à l’USFP et au PI, les accusant d’avoir exercé des pressions sur les groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers afin qu’ils votent contre le texte.
Al Ahdath Al Maghribia:
– Intervenant lors d’une journée d’étude organisée samedi à Rabat par l’Association des ingénieurs du PJD, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a jugé « frivole » le rejet du projet de loi de Finances 2014 par la Chambre des conseillers. Benkirane a mis au défi le PI et l’USFP de débattre avec le gouvernement les orientations qu’il a prises dans ce texte.
– Le gouvernement s’apprête à regrouper les entreprises exportatrices en 55 groupements afin de renforcer leur compétitivité. Le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Mohamed Abbou, a indiqué que parmi 5.200 entreprises exportatrices au Maroc, 91% ont réalisé des chiffres d’affaire de moins de 50 millions de dirhams (MDH), 400 ont réalisé un chiffre variant entre 50 et 500 MDH, tandis que seulement 50 entreprises ont franchi les 500MDH.
– Projet de loi organique relative à la loi de Finances: le contrôle parlementaire sur les finances publiques renforcé. Le Secrétariat général du gouvernement a rendu public, samedi, sur son site officiel le projet de loi organique relative à la loi des Finances. Selon le texte, les principales propositions de réformes concernent trois axes: le renforcement de la performance de la gestion publique, le renforcement des principes et règles financiers et l’approfondissement de la transparence des finances publiques, et l’accroissement du contrôle parlementaire sur les finances publiques.
Akhbar Al Yaoum Al Maghribia:
– Benkirane: la lutte contre la corruption demande de l' »endurance ». S’exprimant lors d’une journée d’étude organisée samedi par l’Association des ingénieurs du PJD, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a tenté de justifier le retard enregistré par son équipe en matière d’accomplissement des réformes promises. Benkirane a précisé que la lutte contre la corruption « exige de l’endurance ». « Effectivement, nous n’avons pas tenu toutes nos promesses », a-t-il reconnu.
Al Khabar:
– Rejet du projet de loi de Finances 2014 à la Chambre des conseillers: Benkirane insouciant. Lors d’une rencontre de l’Association des ingénieurs du PJD, tenue samedi à Rabat, le chef du gouvernement et secrétaire général du parti de la lampe, Abdelilah Benkirane, a indiqué que le rejet du projet de loi de Finances 2014 à la Chambre des conseillers « est une affaire qui concerne cette Chambre, car le gouvernement va renvoyer le texte à la Chambre des représentants ».
L’Economiste:
– Assurances: le contrôle se durcit. Nouveau montage pour la couverture du risque catastrophique. Les compagnies d’assurance ne joueront pas uniquement le rôle de « distributeurs », mais y seraient étroitement associées. Le dispositif comportera donc plusieurs paliers et impliquera plusieurs acteurs: compagnies d’assurances, Société centrale de réassurance (SCR), la réassurance internationale et l’Etat. Ce scénario, validé par le comité de pilotage du contrat-programme, devra bientôt faire l’objet de discussion puisque le projet de loi est prêt.
– Louardi déterminé sur les réformes. Invité au club de l’Economiste, El Houssaine Louardi, ministre de la Santé, n’a pas mâché ses mots. Sur la baisse du prix des médicaments, il a exprimé sa détermination d’aller jusqu’au bout, quitte à ouvrir les vannes des autorisations de mise sur le marché. Les premières baisses devraient intervenir dans deux mois. Le ministre ne recule pas sur l’ouverture du capital des clinques aux investisseurs. Le projet de loi vient d’ailleurs d’être transmis au SGG. Le ministre n’a pas manqué non plus d’exprimer son intransigeance en matière de contrôle des cliniques.
Aujourd’hui Le Maroc:
– Bientôt des lois de Finances sur trois ans. Le projet de loi organique des finances arrive enfin. Le texte a été rendu public par le Secrétariat général du gouvernement. Il faut dire que le projet de loi en question qui se faisait un peu attendre devra marquer sans nul doute le mandat du gouvernement Benkirane. Ce texte est très important tout simplement parce qu’il va conditionner le contenu, l’élaboration et surtout le contrôle de l’exécution des différentes lois de Finances durant les prochaines années.
– Le FMI satisfait du redressement de l’économie en 2013. Le Fond monétaire international (FMI) considère que les capacités de résilience de l’économie marocaine sont bonnes à court et moyen termes. Lors d’une conférence de presse, tenue vendredi dernier à Rabat, le FMI a qualifié les performances économiques et financières réalisées au cours de l’année dernière de « globalement bonnes ». Ce Fonds, bien qu’il estime que la croissance devrait se poursuivre l’année prochaine, a jugé qu’elle sera moins prononcée que cette année. C’est-à-dire de 2,5% à 3,5% au lieu de 5. Selon cette même source, les porteurs de cette croissance ne seraient pas les activités agricoles comme à l’accoutumée mais seraient plutôt celles non-agricoles.
– Casablanca: arrestation de deux Français avec de faux billets d’euros. A Casablanca, de faux billets de 100, 50 et 20 euros ont été saisis chez deux Français d’origine algérienne, dont l’un est un repris de justice qui avait purgé une peine d’emprisonnement, en France, pour vol qualifié sous la menace d’arme à feu et coups et blessures, apprend-on d’une source policière. La même source a précisé que les faux billets d’euros saisis équivalaient à 150.000 dirhams.
Comments
To Top