Monde

Le monde a fêté le passage à 2014

Le monde est entré dans 2014_2

Le monde est entré dans 2014_2Des millions de personnes à travers le monde ont fêté le passage à 2014. De Sydney à Dubaï, de somptueux feux d’artifice ont marqué le changement d’année, avec un goût fruité à Londres, envahie par des confettis à la banane ou à la fraise.

Dans la capitale britannique, la grande roue de « London Eye » s’est enflammée à minuit pile. Quelque 50’000 personnes ont ensuite participé à l’explosion du premier feu d’artifice « multi-sensoriel », tirant la langue pour essayer d’attraper de la neige comestible à la pêche, de la fumée à la fraise ou de bulles parfumées à l’orange, dont les saveurs à s’accordaient aux couleurs du spectacle.

A New York, la traditionnelle boule de cristal géante est descendue lentement le long d’un pylône devant plus d’un demi-million de personnes rassemblées à Times Square, tandis que sur la grande plage de Copacabana de Rio, quelque 2,3 millions de personnes se sont embrassées dans une ambiance de musique et de fête.

A Paris, plus de 300’000 personnes se sont rassemblées sur les Champs-Elysées, placés sous haute surveillance. Mais la fête en France a été entachée par le décès en Alsace d’un homme tué accidentellement par un pétard, selon la gendarmerie, et par celui d’un jeune homme de 20 ans tué d’un coup de couteau dans les jardins du Trocadéro à Paris, selon le ministère de l’Intérieur.

Feu d’artifice record à Dubaï

Des centaines de milliers de fêtards se sont aussi massés autour de la Porte de Brandebourg, à Berlin, ou sur la place de la Puerta del Sol, à Madrid. A Kiev, quelque 200’000 opposants ukrainiens ont entonné l’hymne national pour fêter le Nouvel An sur la place Maïdan, barricadée et occupée depuis plus d’un mois.

C’est Auckland, en Nouvelle-Zélande, qui avait inauguré les festivités, avant que Sydney ne prenne le relais. Sept tonnes d’explosifs ont illuminé le ciel de la cité australienne en d’immenses gerbes multicolores, dont certaines ont été tirées depuis son célèbre opéra pour la première fois depuis plus de dix ans.

A Dubaï, un gigantesque feu d’artifice, homologué mercredi par le Livre Guiness des records comme le plus grand du monde, a embrasé le ciel de la ville. Avec plus de 500’000 projectiles tirés sur près d’une centaine de kilomètres de côtes, ce feu d’artifice de six minutes a coûté six millions de dollars, selon la télévision locale.

Comments
To Top