Livres

L’UEM dénonce les discours takfiristes visant des figures de la culture au Maroc

Union-des-ecrivains-du-Maroc

Union-des-ecrivains-du-MarocL’Union des Ecrivains du Maroc (UEM) a dénoncé les discours takfiristes relayés sur les réseaux sociaux qui visent des figures de la culture au Maroc et s’opposent à la démocratie et aux droits de l’Homme.

Dans un communiqué transmis lundi à la MAP, l’UEM s’insurge contre la propagation de ce genre de discours sur les réseaux sociaux, sous la forme d’accusations et de « fatwas » qui « dénotent de l’ignorance de leurs auteurs des idées et des personnes visées par ces accusations injustes et ignobles ». La vidéo qui accuse d’apostasie certaines figures de la culture au Maroc connues pour leurs contributions intellectuelles, historiennes et rationnelles, démontre que « le réseau takfiriste ne reconnaît plus les acquis et qualités de la pensée marocaine contemporaine et que ses discours sont désormais obscurcis et visent à propager la zizanie au sein de notre culture et notre société », estime l’Union.

L’UEM prévient que l’émission de « fatwas » takfiristes, au vu de tous les acquis réalisés au Maroc en matière de pluralisme, de respect de la différence et de renforcement des valeurs de tolérance et après les acquis des mouvements sociaux de 2011 qui ont été suivis par d’importantes réformes, à leur tête la Constitution de juillet 2011 et ses dispositions garantissant les libertés individuelles et collectives, « nous fait revivre le climat du terrorisme intellectuel dont notre pays était exempt des décennies durant ». Les aspects du terrorisme qui apparaissent dans ces « fatwas » visent, entre autres, à restreindre les libertés d’expression et de pensée, ce qui traduira négativement sur la culture et la jurisprudence au Maroc, souligne l’UEM. Et l’Union de conclure que « l’esprit de l’Islam et ses valeurs suprêmes transcendent l’obscurantisme profond prôné par les hérauts de l’apostasie et du terrorisme ».

Comments
To Top