Revue de presse

Revue de presse: Le tiers de la fortune des riches marocains déposé dans des banques suisses…

revue-presse-maroc

revue-presse-maroc Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce lundi 6 janvier:

 

*RISSALAT AL OUMMA:.

– Chabat à Benkirane: démissionne ou publie la liste des évadés fiscaux. Lors d’une conférence de presse tenue samedi, le secrétaire général du parti de la balance a demandé au chef du gouvernement de présenter sa démission ou de publier la liste des évadés fiscaux, sur fond des accusations portées par Abdelilah Benkirane contre certains dirigeants istiqlaliens.

– Le tiers de la fortune des riches marocains déposé dans les coffres des banques suisses. Selon un rapport du magazine économique Mal wa Aamal (finances et business), le tiers de la fortune des riches marocains est déposé dans les banques suisses. Pour sa part, Boston Consulting Group (BCG) a révélé, dans son rapport 2012, que 30pc de la richesse des fortunés marocains sont déposés dans des banques étrangères, notamment en Suisse et en Grande-Bretagne

*L’OPINION:.

– Les raisons de la décision de l’Istiqlal d’intenter un procès contre le chef du gouvernement. « Le comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a décidé d’ester en justice contre le chef du gouvernement, qui s’est attribué les prérogatives du pouvoir judiciaire en s’accordant le pouvoir d’accusation et sa déclaration de refus de dénoncer les auteurs des fuites de capitaux à l’étranger, le rend susceptible d’en rendre compte à la justice », a déclaré samedi dernier, au siège du parti de l’Istiqlal à Rabat, le secrétaire général du parti, Hamid Chabat, lors d’une conférence de presse organisée en marge de la tenue de la 4è session ordinaire du comité central.

– Yasmina Baddou et les faux messies. Yasmina Baddou est, depuis quelque temps, au centre d’une campagne implacable de dénigrement et de calomnie avec des relents de complot du fait de la connexion entre associatifs, intervenants politiques et quelques supports de presse. Jusque-là cantonnée au niveau de certains médias, cette campagne a gagné en ampleur et changé de cadre avec l’entrée en lice d’un homme, très officiel et donc très comptable: le chef du gouvernement en personne.

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– La CMR tient demain un conseil d’administration décisif. La Caisse marocaine des retraites (CMR) tient demain mardi son premier conseil d’administration de l’année 2014. Une réunion très attendue à laquelle devaient prendre part le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid. Plusieurs informations circulent, depuis le 25 décembre dernier, sur l’intention du chef du gouvernement d’annoncer un plan de réforme de la Caisse dès la première semaine de la nouvelle année. – Opération Haj 2014: enfin une liste des agences de voyages labellisées. Après six mois environ de concertations entre le ministère du Tourisme et la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc, le verdict est finalement tombé: 179 agences de voyages ont obtenu le label qui les autorise à organiser l’opération Haj 2014.

*LIBERATION:.

– Le torchon brûle de plus en plus entre l’Istiqlal et Abdelilah Benkirane. Exacerbé par des accusations, lancées depuis l’hémicycle et jugées irresponsables et indignes d’un chef de gouvernement qui se respecte, le Parti de l’Istiqlal qui avait décidé de passer de l’autre côté de la barrière après avoir fait partie pendant un an et demi de la majorité menée par ce même Benkirane, a décidé de passer à l’offensive. Ainsi, le parti a décidé de porter plainte la semaine prochaine contre le chef du gouvernement suite aux accusations de ce dernier sur les transferts illégaux de devises à l’étranger.

– L’USFP défend un islam ouvert, un islam de droit et de création et non un islam de la stagnation et de l’obscurantisme. « L’USFP fait l’objet d’une campagne abjecte de ses ennemis pour le détourner des vraies questions afférentes à la chose publique. Ils veulent nous entraîner dans des discussions byzantines », a indiqué le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, lors du 1er congrès de la chabiba ittihadia à Agadir, dressant une ligne de démarcation entre l’Islam prôné par les soi-disant oulémas qui servent les agendas des courants passéistes et rétrogrades et l’Islam ouvert prôné par les vrais oulémas dont regorge Dar El Hadith El Hassania et les facultés de la charia et des études islamiques. –

Sit-in des administrateurs le 16 du mois courant. Faire de 2014, « l’année de ma colère des administrateurs » contre la discrimination et la hogra. C’est la décision prise par l’Union nationale des administrateurs marocains (UNAM), et ce pour faire aboutir les revendications du corps des administrateurs. Dans le cadre de son programme d’actions militantes, et à l’issue de la réunion de son bureau exécutif, tenue le 28 décembre 2013, l’UNAM a décidé d’organiser un sit-in de protestation le jeudi 16 janvier devant le siège du ministère de la Fonction publique et de la modernisation des secteurs publics, à partir de 10h.

*AL BAYANE:.

– Le parquet de Casablanca ordonne une enquête sur les déclarations faites par A. Abou Naïm. Le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Casablanca a annoncé avoir ordonné une enquête sur les déclarations faites par Abdelhamid Abou Naïm, affirmant que les mesures légales nécessaires seront prises à la lumière des résultats de cette enquête. Cette décision intervient « suite aux déclarations faites par Abdelhamid Abou Naïm dans une vidéo diffusée sur YouTube », a indiqué un communiqué du procureur du Roi, précisant que le parquet estime que ces déclarations comportent « une humiliation à l’égard de certaines instances ».

– Le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi organique relatif à la loi de finances. Le conseil de gouvernement, réuni vendredi sous la présidence du chef de gouvernement Abdelilah Benkirane, a adopté, après avoir pris en compte les remarques présentées, le projet de loi organique n 130-13 relatif à la loi de finances (LOLF). Ce projet a fait l’objet d’une série de concertations élargies qui a débuté avec un exposé au sein des Chambres des représentants et des conseillers et la mise en place des deux commissions conjointes au niveau des deux Chambres, a souligné le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors d’un point de presse à l’issue du conseil.

*AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– L’Istiqlal va au tribunal. Ennemis d’un jour, ennemis pour toujours. La tension entre le PJD et le Parti de l’Istiqlal ne cesse de monter. Après les déclarations du chef de gouvernement au Parlement au sujet de biens et de comptes bancaires à l’étranger, le Parti de l’Istiqlal qui s’est senti directement visé ne compte pas baisser les bras. Le numéro un des istiqlaliens a annoncé la création d’une commission composée d’experts pour intenter un procès contre le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, au cours de la semaine prochaine.

– L’offensive diplomatique marocaine se poursuit: le Paraguay ne reconnait plus le Polisario. La décision était dans l’air depuis que la Chambre haute du parlement paraguayen avait adopté une résolution portant rupture des relations diplomatiques de ce pays de l’Amérique du sud avec la fantomatique RASD. Aujourd’hui, c’est au tour du ministère paraguayen des affaires étrangères de confirmer, dans un communiqué, le retrait de sa reconnaissance de la pseudo RASD. « Les effets juridiques de ce retrait se traduisent par l’annulation de toutes les conventions signées auparavant avec l’entité fantoche et la rupture de toutes les relations diplomatiques avec e front séparatiste », est-il souligné dans ledit communiqué.

*L’ECONOMISTE:.

– Retraite: la « réformette » de Benkirane. Alors qu’il est pressé par le FMI sur la réforme de tous les régimes de retraite, le gouvernement a choisi de traiter uniquement le cas des pensions des fonctionnaires (hors les fonctionnaires de l’armée et ceux des établissements publics). La CNSS et le RCAR devront encore attendre. Manque de volonté politique? Ce qui est sûr pour le moment, c’est l’urgence du régime des pensions civiles. Ce dernier connaîtra, dès cette année, ses premiers déficits. Du coup, l’enjeu s’avère considérable: 800.000 fonctionnaires en service sont concernés.

– TVA: remboursement du boutoir. Depuis le 1er janvier, la décision du gouvernement de démarrer le remboursement du boutoir de la TVA dès cette année est effective. Une bouffée d’oxygène qui permettra de soulager la trésorerie des entreprises, particulièrement celle des PME. D’autres dispositions sont introduites, telles que la suppression de la règle du décalage de TVA, qui prendra cinq ans

*AL HARAKA:.

– Jeune Afrique: le Maroc fait figure d’exception dans une Afrique du Nord en proie à de nombreux bouleversements. « Lorsque la Tunisie, l’Egypte et la Libye affrontent les affres de transitions épineuses et que l’Algérie s’interroge toujours sur un avenir immédiat pour l’instant illisible, le Maroc fait figure d’exception dans cette Afrique du Nord en proie à de nombreux bouleversements depuis le début de 2011?, écrit l’hebdomadaire « Jeune Afrique », ajoutant que trente mois après l’adoption d’une nouvelle Constitution et deux ans après les législatives, qui virent la victoire du Parti de la Justice et du Développement, « le Maroc poursuit son chemin, celui d’un changement réel mais préparé et, donc, maîtrisé ».

– Le Paraguay retire sa reconnaissance de la pseudo RASD. Le ministère paraguayen des affaires étrangères a publié, vendredi, un communiqué annonçant le retrait de sa reconnaissance de la pseudo RASD. Le ministre paraguayen des affaires étrangères a affirmé, dans ledit communiqué, que les effets juridiques de ce retrait se traduisent par l’annulation de toutes les conventions signées auparavant avec l’entité fantoche et la rupture de toutes les relations diplomatiques avec le front séparatiste.

– 3è campagne nationale de dépistage du VIH: plus de 460 mille tests effectués. Un total de 460.867 tests gratuits, dont 73.053 au profit des femmes enceintes, ont été effectués dans le cadre de la 3ème campagne nationale de dépistage du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), responsable du syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA), un chiffre record équivalant à un taux de participation à 126 pc de l’objectif initialement fixé (320.000 tests prévus).

*ASSAHRA AL MAGHRIBIA:

– L’Istiqlal monte l’USFP contre Benkirane. Dans un entretien au journal, Hamid Chabat, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, a indiqué qu’il s’entretiendrait avec Driss Lachguar, premier secrétaire de l’USFP, afin de présenter une demande conjointe à la justice portant sur la dissolution du PJD accusé, selon Chabat, d’instrumentalisation de la religion à des fins politiques.

– Affaire du tanker échoué à l’entrée du port de Tan-Tan: deux tiers de la cargaison évacués. Le directeur de police, sûreté, sécurité et environnement à l’Agence Nationale des Ports (ANP), M’Hammed Atmani, a indiqué que jusqu’à samedi, 3.300 tonnes de fioul ont été évacués, soit les deux tiers de la cargaison du tanker accidenté, ajoutant que le travail se poursuivra d’arrache-pied pour achever le pompage dans deux jours et pouvoir ainsi passer à la réparation et au remorquage du bateau.

*AL MASSAE:.

– Laensar tire la sonnette d’alarme sur une guerre contre les valeurs. Lors de l’assemblée générale de l’association des femmes harakies, tenue samedi dernier, le secrétaire général du MP, Mohamed Laensar, a condamné les déclarations faites par certaines parties sur les affaires religieuses, les qualifiant d’une guerre contre les valeurs marocaines.

– Les administrateurs en sit-in le 16 janvier. A l’issue de la réunion de son bureau exécutif, tenue le 28 décembre 2013, L’Union nationale des administrateurs marocains (UNAM), a décidé d’organiser, le 16 courant, un sit-in de protestation devant le siège du ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, et ce, pour faire aboutir les revendications du corps des administrateurs. *BAYANE AL YAOUM:.

– Concurrence entre les sociétés Telecom: le gouvernement entre en ligne. Le conseil de gouvernement a adopté, vendredi, le projet de loi n 121-12 modifiant et complétant la loi n 24-96 relative à la poste et aux télécommunications. Le texte vise à pallier les insuffisances relevées depuis la promulgation de la première loi, il y a 18 ans, eu égard aux évolutions technologiques profondes que connait ce secteur, a indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement.

*AL KHABAR:.

– Lachguar réclame des commissions d’enquête parlementaires sur la corruption et l’évasion fiscale. S’exprimant à l’ouverture du congrès régional de la chabiba ittihadia, tenu samedi à Agadir, Driss Lachguar, premier secrétaire de l’USFP, a appelé à la mise en place des commissions d’enquête parlementaires sur les affaires de corruption et d’évasion fiscale, suite aux déclarations du chef du gouvernement lors de la dernière séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des représentants.

– Benkirane présente le bilan de mi-mandat. Lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, réuni vendredi, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que le chef du gouvernement devrait présenter prochainement le bilan de mi-mandat devant les deux Chambres du parlement.

*SAHIFAT ENNASS:.

– Laensar appelle les parties politiques à s’éloigner des tiraillements politiques. S’exprimant à l’ouverture de l’assemblée générale extraordinaire des femmes harakies, tenue samedi à Bouznika, le secrétaire général du MP, Mohand Laensar, a appelé les partis politiques (opposition et majorité) à faire preuve de patriotisme et à transcender les intérets partisans pour une meilleure gestion de la chose politique.

– Hamieddine: Benkirane n’a porté aucune accusation contre l’Istiqlal. Dans un entretien au journal, Abdelali Hamieddine, un des dirigeants PJD, a souligné que les propos du chef du gouvernement « étaient d’une portée générale et ne visaient pas l’Istiqlal », ajoutant que « si Chabat sentait que son parti était visé, il a tout le droit de saisir la justice ».

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– S’exprimant lors d’une conférence de presse, tenue samedi à Rabat, Hamid Chabat, secrétaire général du PI, a estimé qu' »intenter une action en justice contre le chef du gouvernement entre dans le respect des institutions constitutionnelles ». Abdelilah Benkirane avait accusé mardi certains membres d’un parti de détenir des avoirs à l’étranger en infraction à la réglementation des changes et à la législation fiscale.

– CDT: Benkirane responsable de la détérioration de la situation sociale. La CDT a publié un communiqué à l’issue d’une réunion extraordinaire de son bureau, dans lequel la centrale a imputé au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane la responsabilité de la détérioration de la situation politique, économique et sociale au Maroc. La CDT a également accusé Benkirane de « tenir un discours démagogique ».

– Détention illégale d’avoirs à l’étranger: Lachgar appelle à auditionner Benkirane au Parlement. Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’USFP, appelle à constituer une commission parlementaire pour auditionner Benkirane sur des dossiers de corruption et de détention illicite d’avoirs et liquidités à l’étranger. Cet appel a été lancé samedi à l’ouverture du 1er congrès régional de la chabiba ittihadia de Souss-Massa-Draa.

*AL MOUNAATAF:.

– L’ODT s’oppose à des réformes portant atteinte aux acquis de la classe ouvrière. L’Organisation démocratique du travail appelle le gouvernement à opter pour une approche spécifique globale pour remédier aux dysfonctionnements relevées dans le régime des retraites, réitérant son « refus absolu » de toute réforme qui puisse entamer les acquis des fonctionnaires, des salariés et des retraités. L’ODT affirme, dans un communiqué, qu’il suit « avec une profonde préoccupation » les déclarations faites par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane au sujet de la réforme des régimes de retraite et des « scénarios injustes que le gouvernement compte imposer à la classe ouvrière marocaine, aussi bien aux fonctionnaires qu’aux salariés du privé ».

– L’Union des ingénieurs dénonce la politique de la sourde oreille du gouvernement. L’Union nationale des ingénieurs marocains a condamné, lors de la réunion de son conseil national, la politique de la sourde oreille exercée à l’égard des revendications des ingénieurs, appelant à améliorer la situation des ingénieurs, dont la dégradation résulte de l’absence d’une vision globale d’un domaine vital pour le développement du pays.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Intervenant au cours d’une rencontre organisée samedi à Rabat par l’Association nationale de la réforme du système judiciaire, le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid a promis aux corrompus et corrupteurs la mise en place d’un numéro vert, précisant que la protection du dénonciateur serait assurée au cas où sa sécurité physique serait mise en danger.

– Réagissant aux propos du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane accusant des politiciens de détenir des avoirs à l’étranger en infraction à la réglementation des changes, Hamid Chabat a affirmé que « Yasmina Baddou a acheté un seul appartement à Paris et sa situation est régulière ». Tarik Sbai, président de l’Instance nationale de la protection des biens publics lance: « Je mets au défi Baddou d’avoir déclaré son appartement à la Cour des comptes ».

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Le gouvernement adopte le projet de loi organique relatif à la loi de finances. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué lors d’un point de presse à l’issue du conseil du gouvernement, réuni vendredi, que le projet de loi organique relatif à la loi de finances vise notamment à améliorer la gestion des ressources financières publiques, rendre les dépenses publiques plus transparentes et définir les dispositions relatives la maitrise des équilibres financiers publics de chaque année.

– Crise des retraites: Benkirane face aux syndicats. Après la résolution du gouvernement d’entreprendre, de façon unilatérale si nécessaire, les réformes appropriées au système des retraites, les centrales syndicales jugent impérative l’adoption d’une approche participative.

*ASSABAH:.

– Les services du ministère de l’Equipement et des finances ont entamé la mise en œuvre de la contribution libératoire instituée par le gouvernement au titre des avoirs et liquidités détenus à l’étranger en infraction à la réglementation des changes et à la législation fiscale. Des sources informées indiquent que l’accélération du rythme de la mise en œuvre de cette procédure est de nature à barrer la route aux personnes qui tentent d’expatrier leurs avoirs à l’étranger et puis les rapatrier pour bénéficier des exonérations instaurées par le gouvernement.

– Des sources juridiques indiquent que la partie compétente pour connaître des actions que le PI envisage d’intenter à l’encontre du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane serait la chambre criminelle de la Cour de cassation. – Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane n’a pas trouvé d’autre moyen que de se détacher du dossier de la réforme des retraites en faisant porter la responsabilité à un technocrate, et ce, en vue de ne pas encaisser le mécontentement éventuel que pourraient provoquer les mesures qui seront prises à cet effet. Selon des sources du gouvernement, Benkirane avait insisté, lors de la dernière réunion des dirigeants de la coalition, à placer l’opération sous la supervision du ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid et à le charger de la présidence du conseil d’administration de la Caisse marocaine des retraites.

*AL ALAM:.

– Les magistrats comptent observer le 7 mars prochain un sit-in devant le siège du ministère de la Justice et des libertés pour protester contre les résultats de la dernière session du Conseil supérieur de la magistrature et les deux avant-projets de lois organiques relatifs au statut des magistrats et au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire.

*EL ASSIMA POST:.

– Le dialogue national sur la société civile approche de sa fin, des associations mécontentes. Abdelilah Ben Abdessalam, président-adjoint de l’Association marocaine des droits humains a affirmé que le dialogue « n’a pas associé toutes les composantes de la société civile ». Pour lui, il s’agissait simplement de « rassemblements où l’on prononce des allocutions ».

*ATTAJDID:.

– Contribution libératoire pour les avoirs détenus illégalement à l’Etranger: 32 MMDH prévus. Selon les estimations des observateurs, la Trésorerie du Royaume percevrait, grâce à cette mesure, entre 16 et 32 milliards de dirhams durant les prochains mois. Le gouvernement avait institué une contribution libératoire au titre des avoirs et liquidités détenus à l’étranger en infraction à la réglementation des changes et à la législation fiscale.

– Le ministre des Habous et des affaires religieuses Ahmed Toufiq a annoncé que son département compte faire une médiation entre les imams et la population pour relever le « chart » au profit de 50.000 imams, en exhortant la population à augmenter la contribution convenue. Le ministère envisage également de relever la dotation allouée à ces imams et généraliser la couverture médicale.

Comments
To Top