Politique

SM le Roi préside la cérémonie de lancement du projet Marrakech cité du renouveau permanent

Arrivée de SM le Roi à Dakar

Arrivée de SM le Roi à DakarSa Majesté le Roi Mohammed VI, a présidé, lundi, la cérémonie de lancement du projet Marrakech cité du renouveau permanent, un programme ambitieux qui traduit la ferme volonté du Souverain d’assurer un essor équilibré, intégré et durable à la ville ocre.

A cette occasion, la présidente de la Commune Urbaine de Marrakech, Fatima-Ezzahra El Mansouri a prononcé une allocution devant SM le Roi dans laquelle elle a mis en exergue les objectifs assignés à ce programme quadriennal (2014-2017) qui devra permettre à la ville de se hisser au niveau des grandes métropoles internationales.

Basé sur une approche novatrice en termes de transversalité, d’intégration et de cohérence des interventions publiques, ce projet structurant vise à accompagner le développement urbain et démographique de la ville, renforcer son attractivité économique, consolider sa place en tant que pôle touristique mondial, améliorer les infrastructures socio-culturelles et sportives en son sein et promouvoir les indicateurs de développement humain.

Mobilisant des investissements de 6,3 milliards de dirhams, ce programme s’articule autour de cinq principaux axes, à savoir la valorisation du patrimoine culturel, l’amélioration de la mobilité urbaine, l’intégration urbaine, la promotion de la bonne gouvernance, et la préservation de l’environnement.

Au volet culturel, le projet Marrakech cité du renouveau permanent prévoit notamment la création d’une cité des arts populaires, un musée du patrimoine immatériel, un conservatoire de musique, un musée de la civilisation marocaine de l’eau, la réhabilitation du théâtre royal, de la Zaouiya El Kettania, des remparts et des portes historiques.

Pour ce qui est de la mobilité urbaine, le projet porte également sur l’aménagement et la mise à niveau de plusieurs routes et des avenues Hassan II et Guemassa, le transfert de la gare routière, la mise en place d’un nouveau système informatique de régulation de la circulation et l’amélioration des accessibilités des personnes à besoins spécifiques.

Autre volet principal du projet Marrakech cité du renouveau permanent est l’intégration urbaine qui consiste en l’aménagement des circuits touristiques de l’ancienne médina, des places publiques qui s’y trouvent, la construction de deux hôpitaux publics, de deux centres de santé, de 18 établissements d’enseignement et la réhabilitation de huit autres.

Le projet prévoit également dans ce cadre l’aménagement d’un espace du citoyen au quartier Mhamid, la construction de nouveaux marchés publics, de six piscines municipales, l’édification de nouvelles mosquées et d’écoles coraniques et la réhabilitation de certains quartiers.

S’agissant de la promotion de la bonne gouvernance, le projet ambitionne la modernisation de la gestion des services communaux, la généralisation de l’utilisation des TIC au niveau des services municipaux , la rationalisation de la gestion des biens communaux et la mise en place d’un système numérique de surveillance.

Cette politique urbaine sera accompagnée par une attention particulière accordée aux enjeux environnementaux dans un objectif de durabilité.

A cette occasion, SM le Roi a présidé la cérémonie de signature de deux conventions. La première, une convention cadre relative au projet Marrakech cité du renouveau permanent, a été signée par Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur, Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques, Mohamed Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Rachid Belmokhtar, ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hossaine Louardi, ministre de la Santé, Mohamed Amine Sbihi, ministre de la Culture.

Elle a également été signée par Hakima El Haïti, ministre délégué auprès du ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, chargée de l’environnement, Charafat Yadri Afilal, ministre délégué auprès du ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, chargée de l’eau, Mohamed Faouzi, wali de la région Marrakech- Tensift – Al Haouz, Fatima Ezzahra El Mansouri, présidente de la commune urbaine de Marrakech, Jamila Afif, présidente du conseil préfectoral de Marrakech, Mohamed Fouad El Houri, président de la commune urbaine Méchouar Kasbah et Mustapha El Habti, directeur général de la régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Marrakech.

La seconde convention porte création du fonds régional de promotion touristique. Elle a été signée par Mohamed Faouzi, Abderrafi Zouiten, directeur général de l’office national marocain de tourisme, Ahmed Touizi, président du conseil régional, et Fatima Ezzahra El Mansouri.

S’inscrivant dans le cadre de la promotion du rayonnement de la destination Marrakech et sa région, cette dernière convention, d’un montant global de 400 millions de dirhams, permettra aux parties signataires de renforcer leur coopération dans les domaines de l’aérien, de la communication, de l’évènementiel et des manifestations touristiques, ainsi qu’en matière de segments et de produits thématiques offerts.

Le Souverain a, par la même occasion, procédé au lancement du projet d’aménagement de l’espace du citoyen Mhamid (189 millions de dirhams), partie intégrante du Projet Marrakech cité du renouveau permanent. Cet espace devra abriter, à terme, un théâtre plein-air, une salle omnisports, une piscine municipale, des terrains de football et de rugby, un terrain de mini foot, une bibliothèque, un conservatoire de musique et une mosquée.

Il comprendra également un centre pour personnes à besoins spécifiques, un espace d’exposition des produits d’artisanat, une crèche et un espace de jeux pour enfants, une maison des associations, un foyer pour personnes âgées.

map

Comments
To Top