Revue de presse

Revue de la presse: Des gardes de corps pour protéger les ministres…

revue-presse-maroc
revue-presse-marocDans les unes de ce matin: Des gardes de corps pour protéger les ministres; Chabat défend son droit à la tête de l’Istiqlal; Agression contre Banabdallah: Arrestation de deux personnes.
Assabah:
– Des gardes de corps pour protéger les ministres. Le gouvernement pense à renforcer la protection et la sécurité personnelle de ses membres après les agressions répétées sur certains ministres, notamment celle perpétrée dimanche contre Nabil Benabdallah lors d’un meeting du PPS à Assa Zag. Plusieurs experts et analystes pointent du doigt la politique conflictuelle d’Abdelilah Benkirane vis-à-vis de certaines catégories sociales, en particulier les diplômés chômeurs.
Al Massae:
– Chabat défend son droit à la tête de l’Istiqlal. Le Secrétaire général de l’Istiqlal, Hamid Chabat, le président du Conseil national du parti, Taoufiq Hjira et le président du dernier congrès du PI, Mohamed Al Ansari, devaient se présenter lundi après-midi devant la cour d’appel de Rabat dans le cadre de l’enquête diligentée par le tribunal à la suite de la plainte du courant « Sans répit » contestant la légitimité des organes du parti issus du dernier congrès qui a conduit Hamid Chabat à la tête du PI.
– Agression contre Nabil Banabdallah: Arrestation de deux personnes, dont « un séparatiste ». Les éléments de la Gendarmerie Royale d’Assa-Zag ont procédé, dimanche, à l’arrestation de deux personnes soupçonnées d’être impliquées dans l’agression par des jets de pierres contre le Secrétaire général du PPS, Nabil Benabdallah quand il s’apprêtait à accéder à la maison des jeunes de la province pour prendre part à un meeting de son parti. Les premières investigations menées par la Gendarmerie royale indiquent que l’un des suspects est connu pour ses activités dans les rangs « des séparatistes d’intérieur » et objet d’un mandat d’arrêt national.
Al Ahdath Al Maghribia:
– Benabdallah accuse des extrémistes d’être derrière son agression. La gendarmerie royale d’Assa-Zag poursuit, suite aux ordres du parquet général près la cour de première instance de Guelmim et après la plainte du ministre de l’Habitat, Nabil Benabdallah, l’interrogation de deux personnes suspectées d’être derrière l’agression perpétrée dimanche contre le Secrétaire général du PPS, Nabil Benabdellah.
Akhbar Al Yaoum al Maghribia:
– Le mauvais temps fait flamber les prix de poissons. Les conditions météorologiques particulièrement difficiles qui sévissent actuellement dans plusieurs régions du Maroc ont fait flamber les prix du poisson à des niveaux record. Pour certains détaillants de poissons, cette flambée des prix est provoquée par les intermédiaires qui recourent au stockage des poissons.
– Le PJD craint l’effet contreproductif des réformes. Lors de la réunion de son comité national, tenue samedi dernier, le SG du PJD, Abdelilah Benkirane a indiqué que « les réformes de son gouvernement pourraient porter atteinte à sa popularité », ajoutant que « nous sommes venus pour procéder à des réformes, et non pour maintenir notre popularité ».
Al Khabar:
– Le président du Conseil régional des pharmaciens du sud, Abderrazak Manfalouti répond à son éviction du PAM et rejoint le parti de Darif. Des sources proches de Manfalouti indiquent qu’il s’apprête à intégrer le bureau politique du parti des « nouveaux démocrates », qui sera fondé dans les prochaines semaines.
– Le consul général britannique à Al Qods, Vincent Fine espère l’application du modèle marocain de la tolérance religieuse à Al Qods », saluant la position du Maroc qui constitue un modèle de coexistence religieuse et civilisationnelle de trois religions » (Entretien).
Aujourd’hui Le Maroc:
– Des concertations entre UMT, CDT et FDT contre la réforme des retraites: une grosse riposte se prépare. Bien que le gouvernement n’ait pas encore officialisé son plan pour réformer le système des retraites, les centrales syndicales se préparent déjà à riposter contre les mesures envisagées par l’Exécutif. Si la coordination entre la FDT et la CDT n’est un secret pour personne, la jonction de l’UMT pour former un trio avec les deux premières centrales syndicales représente un revirement majeur dans l’action syndicale.
– Bakkoury: Il faut revoir la relation entre les élus et la tutelle. Le Secrétaire général du PAM, Mustapha Bakkoury a appelé à la révision de la relation entre les élus et la tutelle. « Nous pensons que ce débat doit être au cœur de la prochaine étape de réformes », a-t-il dit. Le responsable s’exprimait lors du congrès provincial de son parti à Casablanca.
L’Economiste:
– Conseil des ministres: Du sang neuf pour les établissements publics. Le premier Conseil des ministres de l’année, tenu hier à Marrakech, sous la présidence du Souverain, a été très riche en nominations. Ainsi, sur proposition du chef du gouvernement, le Roi a nommé de hauts responsables à la tête d’établissements publics.
– Décompensation: L’Istiqlal tire à boulets rouges. Après l’USFP, c’est au tour de l’Istiqlal de monter au créneau sur la libération des prix des carburants. Par la voie de l’une de ses figures montantes, Mounia Rhoulam critique violemment la décompensation des prix pétroliers. Pour cette élue, membre de la commission des Finances à la première Chambre le gouvernement a esquivé le débat au Parlement.
Comments
To Top