Revue de presse

Revue de presse: Les conseillers bâillonnés à la télé…

revue-presse-maroc

revue-presse-maroc*LIBERATION:.

– Conseillers bâillonnés, lettre de protestation de Biadillah et silence des Sages. Des conseillers bâillonnés et qui le font savoir de manière très théâtrale. A la Chambre haute mardi après-midi, la séance des questions orales avait un goût de censure. Les parlementaires de l’opposition sont apparus un ruban adhésif rouge collé sur la bouche et pancartes brandies pour dénoncer l’autoritarisme du chef du gouvernement et sa politique d’oppression.

*AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Les conseillers bâillonnés à la télé. A l’occasion de la séance des questions orales du mardi dernier, les membres des groupes parlementaires de l’opposition à la Chambre des conseillers sont apparus tous bâillonnés. Les groupes du PAM, du Parti de l’Istiqlal, de l’USFP, de l’UC et du groupe fédéral dénoncent ce qu’ils ont qualifié « d’une tentative du chef du gouvernement de museler l’opposition ». Reste à savoir quelle sera la décision de la HACA sur la question alors que la tension risque de s’exacerber encore plus dans les semaines à venir.

– Le bras de fer gouvernement-opposition retarde l’adoption. Est-ce le bout de tunnel pour la loi sur les commissions d’enquête parlementaire? En tout cas, la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants vient d’entamer la discussion du projet de loi organique portant sur les modalités de gestion des commissions d’enquête parlementaires. Ce projet de loi avait suscité une polémique en 2013, ce qui a retardé sa mise dans le circuit d’adoption. En effet, ladite commission avait adopté un premier projet de loi organique portant sur les commissions d’enquête parlementaires et qui avait été soumis à la séance plénière au mois d’août dernier.

*L’ECONOMISTE:.

– SNI lâche le contrôle de Cosumar. SNI enclenche la seconde phase de son désengagement de Cosumar. La holding a en effet cédé hier, sur le marché boursier plus de 24 pc du capital du sucrier national, soit plus de 1 million d’actions au profit d’un large nombre d’institutionnels majoritairement marocains. Certains investisseurs renforcent leurs participations dans le capital de Cosumar. L’opération a été conclue pour un montant de 1,984 milliard de dirhams valorisant l’action de Cosumar à 1.900 DH unitaire, soit l’équivalent de son cours de référence en Bourse.

– Holding: comment profiter de l’aubaine fiscale. Le dispositif introduit par la loi de Finances pour la restructuration des « groupes familiaux » en holding entre en vigueur. Désormais, les personnes physiques qui souhaitent apporter leurs actifs dans une holding existante ou à créer bénéficient d’une incitation. Pour cela, les titres apportés à la holding doivent être conservés pendant au moins quatre ans. La mesure prendra fin le 31 décembre 2015

*BAYANE AL YAOUM:.

– Agression sur Benabdallah: deux suspects déférés aux tribunaux. Les services de la gendarmerie royale d’Assa-Zag ont déféré, lundi, à la justice deux individus soupçonnés d’être impliqués dans l’agression par des jets de pierres contre Mohamed Nabil Benabdallah, secrétaire général du PPS.

– La Direction générale des impôts compte sortir dans les prochaines semaines un argus de référence dans le secteur immobilier pour mettre fin aux litiges entre le fisc et les contribuables au sujet des prix déclarés lors des cessions de biens immobiliers. Cette liste sera mise en place à Casablanca comme ville pilote avant d’être généralisée sur l’ensemble des provinces du Royaume, selon Abdellatif Zaghnoun, directeur général des impôts, qui était mardi l’invité du Forum de la MAP.

*EL ASSIMA POST:.

– Chambre des représentants: le mariage de la « violée » abrogé. La Chambre des représentants a adopté mercredi une proposition de loi portant abrogation d’un alinéa de l’article 475 du code pénal relatif au mariage de la mineure avec son ravisseur.

– Louardi: Ramed affronte le défi de la gouvernance. Le ministre de la Santé El Houssaine Louardi a indiqué mercredi, lors de la 3ème session du conseil d’administration de l’Agence nationale de l’assurance maladie, que le régime d’assistance médicale (Ramed) affronte un immense défi lié à la gouvernance et à la gestion de ce régime. Louardi a jugé impérative la mise en place d’un organisme qui sera chargé de la gestion du Ramed.

*ATTAJDID:.

– Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, déclare que le Maroc s’est engagé dans de grands programmes relatifs à la recherche scientifique dans certaines universités, telles que celles de Fès et de Casablanca, en vue de mener des recherches sur la fabrication de médicaments et le traitement du cancer. Daoudi a appelé les sociétés, publiques et privées, et les banques à s’engager dans le processus de la recherche scientifique, notamment sur les plans du soutien et du financement.

– Les membres de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants ont examiné mardi le projet de loi organique n 085.13 relatif aux modalités de fonctionnement des commissions d’enquête parlementaires. Selon ce texte, ces commissions d’enquête peuvent être créées afin de recueillir des éléments d’information sur des faits déterminés, ou sur la gestion des services, établissements ou entreprises publics, en vue de soumettre leurs conclusions à la Chambre qui les a créées.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Le combat des cheminots marocains se poursuit devant les juridictions françaises. Une autre audience relative à l’affaire des cheminots marocains de la société nationale des chemins de fer (SNCF) a été tenue la semaine dernière à Paris. Près de 800 cheminots marocains portent plainte contre la SNCF pour dénoncer l’exploitation abusive qu’ils ont subie. – L’Office national des chemins de fer achète 50 nouveaux véhicules pour renforcer sa flotte. Des sources proches du ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique Aziz Rabbah ont affirmé, mercredi, qu’une décision a été prise pour injecter un montant de 8 milliards de dirhams dans le budget de l’Office en 2014, dont 5 milliards de dirhams serait affectés au parachèvement des projets d’infrastructure du TGV.

*AL ALAM:.

– Le ministre de la Jeunesse et des sports Mohamed Ouzzine: « La manipulation des matchs est possible ». Ouzzine a par ailleurs démenti que les petites Fédérations soient visées et que les grandes soient protégées, tel que avancé par certains intervenants lors de la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants.

*SAHIFAT ANNAS:.

– Ahmed Zaydi, leader du courant de l’ouverture et de la démocratie au sein de l’USFP, déclare que les membres de ce courant ne vont pas reculer en arrière et ne permettraient pas que le parti soit achevé par le nouveau leader, allusion faite à Driss Lachgar. Zaydi a déclaré au journal qu’ils persistaient dans leur refus absolu de voir le parti décrié, après l’étape du 9ème congrès de l’USFP « qui a connu de multiples violations et exclusions ».

– L’opposition boycotte la discussion du projet de loi relatif aux commissions d’enquête. Les groupes de l’opposition ont boycotté les travaux de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants, qui discutait mardi du projet de loi organique relatif aux modalités de fonctionnement des commissions d’enquête parlementaires. La discussion de ce texte a été circonscrite entre les députés PJD et le ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, El Habib Choubani, les députés RNI et ceux du PPS s’étant absentés pour des raisons non déclarées.

*AL MASSAE:.

– Le Parlement appelle à dévoiler la vérité sur le marché relatif aux avions de la photographie aérienne, ayant couté 270 millions de dirhams à la Conservation foncière. Driss Sqalli Adoui, membre PJD à la Chambre des représentants, a indiqué mardi lors de la discussion des dysfonctionnements de l’Agence nationale de la conservation foncière à la commission des secteurs productifs, que bien que le projet soit coûteux, « jusqu’à présent les informations indiquent que l’un des trois avions n’a été utilisé que pendant 60 jours, un autre 40 jours alors que le 3ème n’a fonctionné que pour un temps très réduit ».

– Le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad se dit réticent sur une proposition de loi présentée par le groupe PJD fixant les conditions et modalités d’observation indépendante et impartiale des élections. S’exprimant mercredi devant la commission de l’intérieur à la Chambre des représentants Hassad a déclaré: « nous avons de multiples réserves sur cette proposition. Nous ne sommes pas le Soudan pour que les organisations viennent observer les élections ».

Comments
To Top