Revue de presse

Revue de presse: Le risque terroriste plane toujours sur le Maroc…

revue-presse-maroc

revue-presse-marocVoici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce lundi 27 janvier:

*LIBERATION:.

– Une nouvelle cellule djihadiste démantelée. Le risque terroriste plane toujours sur notre pays. En effet, il ne se passe pas un mois sans qu’une nouvelle cellule djihadiste ne soit démantelée ou que de présumés terroristes ne soient appréhendés. Ainsi et pas plus tard que samedi dernier, les autorités ont annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste, active dans le Nord du Royaume ainsi qu’à Marrakech, et dont le chef avait servi au sein de l’armée espagnole avant de combattre aux côtés d’Al-Qaeda en Afghanistan.

– Le torchon brûle entre les séquestrés de Tindouf et la direction du Polisario. Abdelhaye Liman est l’un des Sahraouis qui campent devant la représentation du HCR Rabouni. Ils sont des dizaines dans son cas qui ont entamé une grève illimitée de la faim. Persécutés par la milice du Polisario et la gendarmerie algérienne qui les ont mis en quarantaine, leur interdisant tout contact avec l’extérieur du camp de fortune qu’ils ont érigé devant les bureaux du HCR, ils ont décidé d’observer une grève de la faim.

*AL BAYANE:.

– Une cellule terroriste hors d’état de nuire. Une cellule djihadiste opérant dans les villes de Fès, Taza, Marrakech, Nador, Tétouan et Al Hoceima vient d’être mise hors d’état de nuire par les services de sécurité marocains. Une vingtaine de personnes ont été interpellées. Selon les premières investigations, ces hommes étaient chargés « du recrutement et de l’encadrement comme ils préparaient également l’acheminement des volontaires vers les foyers de tension à travers le monde ».

– Rapport présenté à Washington: Appel au démantèlement des milices du polisario et à la libération des séquestrés de Tindouf. Un rapport du Centre international des études sur le terrorisme (ICTS), relevant du think tank américain « Potomac Institute for Policy Studies », présenté vendredi à Washington, appelle au démantèlement des milices du polisario et à la libération des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, devenus un « terrain fertile » pour les recruteurs d’Al-Qaida et les trafiquants de tous bords. Pour le directeur dudit Centre, Yonah Alexander, qui a présenté ce rapport lors d’une conférence au « National Press Club » de Washington, il est plus que jamais nécessaire pour la communauté internationale de procéder à « un recensement des populations des camps de Tindouf », estimant que ces camps représentent une « menace pour la sécurité régionale en étant un terrain fertile de recrutement pour les terroristes et les trafiquants ».

*L’OPINION :.

– CHAN 2014: La défaite au lieu de la fête. Tout le monde vous le dira, les matches à qualification directe ne se jouent pas, ils se gagnent. Pour avoir oublié ce bon vieux principe, l’équipe nationale se retrouve piteusement éliminée du ChAN, aux portes des demi-finales après un match où, incroyable mais vrai, notre sélection menait par 3 buts à zéro. Le Nigeria, notre adversaire du jour, a eu la détermination nécessaire pour, non seulement égaliser à 3 partout mais aussi, pour infliger un 4ème but (véritable but-bug) sur une énième et grossière erreur défensive et sortir le Maroc d’une compétition qui durant toute la première mi-temps lui semblait promise.

– Commune urbaine de Marrakech: Le pugilat, 2ème round. Après un 1er round âprement disputé au siège de la commune urbaine entre la mairesse, Fatima Zohra (PAM) et le conseiller communal, Mohammed Ait Bouyadou (UC) au terme duquel les deux antagonistes furent transportés aux urgences dans un état psychique et moral présenté comme critique, les Marrakchis sont invités à assister au second round dont l’entame est prévue demain mardi au tribunal de 1er instance de Marrakech

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Marrakech Security Forum: Inquiétante résilience des groupes terroristes de la zone du Sahel-Sahara. Le Marrakech Security Forum a adopté, à l’issue de sa 5è édition tenue les 24 et 25 janvier dans la ville ocre, une série de recommandations mettant l’accent sur la nécessité de coordonner les efforts de tous les pays limitrophes de la zone du Sahel-Sahara, pour contrer la montée des menaces terroristes. Les experts participants ont notamment souligné que l’opération « Serval » au Mali n’a eu que des effets limités sur la capacité d’organisation et de nuisance des groupes jihadistes. Ils ont aussi estimé que la confrontation militaire a permis aux groupes terroristes de se réorganiser en adoptant de nouvelles techniques de combat et en se redéployant dans le triangle formé entre les frontières libyenne, tunisienne et algérienne.

– Parlement: L’opposition resserre les rangs. Les prochains jours s’annoncent des plus animés au Parlement. L’opposition compte, en effet, resserrer les rangs au sein de l’institution législative. Une réunion de coordination entre les secrétaires généraux du PI, du PAM, de l’USFP et de l’UC ainsi que les chefs des groupes parlementaires dans les deux Chambres est programmée cet après-midi.

 

*L’ECONOMISTE:.

– ALECA: L’accord qui tétanise les opérateurs. Le 3e round des négociations pour la signature d’un accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) entre le Maroc et l’UE s’est achevé vendredi dernier. Rendez-vous a été pris pour un quatrième round au cours du deuxième trimestre. Du chemin reste encore à parcourir avant la signature d’un accord final. Mais d’ores et déjà, certains chefs d’entreprise estiment ne pas avoir été impliqués dans les discussions.

– Driss EL Azami: Décompensation, l’alimentaire épargné. Face aux préoccupations de l’impact de la décompensation sur le pouvoir d’achat des citoyens, Driss El Azami El Idrissi s’est voulu rassurant. « Les produits alimentaires ne sont pas concernés », a affirmé le ministre des Finances en charge du budget lors de son passage à l’émission Les Experts sur Atlantic Radio, vendredi dernier. Chaque année, le gouvernement déterminera le niveau de subvention pour chaque produit.

*AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Un ex-soldat espagnol devenu djihadiste. Nouveau coup de filet des services de sécurité. La Brigade nationale de la police judiciaire a procédé au démantèlement d’une cellule « djihadiste » active dans plusieurs villes du Royaume. La cellule s’activait principalement dans les villes du nord du pays, notamment Nador, Tétouan, Al Hoceima, Taza et Fès. Les informations recueillies par la police ont également permis de constater des activités menées par les membres de la cellule dans la ville de Marrakech.

– Réforme des retraites: Un front syndical UMT, CDT et FDT est né. La FDT, la CDT et l’UMT officialisent leur alliance. Les trois centrales ont publié un communiqué conjoint dans lequel elles annoncent leur opposition « à toute atteinte aux acquis des retraités ainsi qu’à tous les droits et libertés ». Alors que le gouvernement s’applique à lancer courant 2014 une réforme des retraites qui va toucher dans un premier lieu la CMR, réservée aux fonctionnaires du secteur public, les trois syndicats rejettent d’ores et déjà ladite réforme.

*BAYANE AL YAOUM:.

– La patronne du FMI se félicite des réformes économiques au Maroc, « un modèle à suivre ». La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Mme Christine Lagarde, s’est félicitée vendredi des réformes économiques en cours au Maroc qu’elle a qualifié de « modèle à suivre pour la région ». L’effort de réforme déployé par le Royaume est appréciable et fait du pays un modèle à suivre pour les pays de la région, a souligné Mme Lagarde au cours d’une rencontre avec le chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, en marge du 44ème Forum mondial de Davos (22-25 janvier).

– L’ONP a réalisé un chiffre d’affaires de 5,93 MMDH en 2013. L’Office national des pêches (ONP) a commercialisé 1.255.558 tonnes pour un chiffre d’affaires de 5,93 MMDH en 2013, a indiqué, jeudi dernier à Rabat, la directrice générale de l’ONP, Amina Figuigui, lors de la tenue du conseil d’administration de l’office.

*AL ALAM:.

– Le Polisario impliqué dans le terrorisme dans le Sahel. Le Centre international des études sur le terrorisme (ICTS) a présenté un rapport sombre dans lequel il a dévoilé l’implication du Polisario dans le terrorisme dans la région du Sahel. Présenté lors d’une rencontre au National Press Club à Washington, le rapport souligne la nécessité d’une mobilisation urgente afin d’affronter « les menaces croissantes de l’extrémisme » dans les camps de Tindouf.

– Plus de 110 nouvelles décisions en faveur des signataires du PV du 20 juillet. Khalid Trabelsi, l’avocat qui défend les 1.000 signataires du PV du 20 juillet, a indiqué que le tribunal administratif de Rabat avait rendu, la semaine dernière, 111 nouvelles décisions en faveur des diplômés chômeurs. Par ce jugement, la juridiction affirme une fois de plus la légitimité des revendications de ces chômeurs, estime Trabelsi.

*ASSABAH:.

– Lachgar appelle le PJD à combattre la corruption au sein de ses structures. Le Premier secrétaire de l’USFP, qui s’exprimait samedi lors d’une session administrative du parti, a appelé le parti au pouvoir à « nettoyer sa maison interne avant d’accuser autrui de corruption ». Driss Lachgar a également déclaré que « le gouvernement a réussi dans la provocation et la paupérisation ».

– Pressions syndicales à l’origine du suicide du délégué médical d’Errachidia. La famille du défunt a jeté du soupçon sur sa mort, précisant que le délégué médical avait fait l’objet de pressions de la part de syndicats et reçu des appels téléphoniques, dont certains était jugés comminatoires, de la part d’accoucheuses et de médecins de l’hôpital Moulay Ali Chérif.

*EL ASSIMA POST:.

– Lachgar: Le PJD ne combat pas la corruption. S’exprimant lors de la 5ème session de la commission administrative du parti de la rose, tenue samedi à Rabat, Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’USFP, a souligné que le PJD ne combat pas la corruption comme il le déclarait, affirmant que le gouvernement Benkirane a fait un fiasco quant à la gestion de plusieurs dossiers.

– Appel à ouvrir un dialogue sérieux avec les professeurs. L’Association marocaine des droits humains (AMDH) dénonce les outrages, agressions et procès dont font l’objet les professeurs qui réclament l’avancement de grade par diplôme. Dans un communiqué, l’AMDH a appelé le gouvernement à ouvrir un dialogue sérieux avec ces enseignants et les syndicats qui les encadrent afin de trouver des solutions appropriées à leurs revendications, des solutions qui respectent la législation et ne bafouent pas les droits.

*RISSALT AL OUMMA:.

– L’UC accuse le gouvernement de s’être écarté de la voie constitutionnelle. Le bureau politique de l’Union constitutionnelle a rendu public un communiqué dans lequel il a évoqué le monopole par le gouvernement des décisions qui concernent les grandes questions nationales, notamment dans les secteurs économique et social. Il a également avancé que le gouvernement s’est écarté de l’esprit de la Constitution et a dévié des fondements sur lesquels ont été bâties la sécurité sociale et la stabilité nationale.

– La communauté marocaine établie à l’étranger s’est dit mécontente de l’institution par le gouvernement d’une taxe aérienne sur les billets d’avions. Selon L’Association internationale du transport aérien (IATA), la taxe risque de faire perdre au Maroc 1,1 milliard de dirhams au titre d’un manque à gagner sur le PIB et risque de détruire 13.000 emplois.

* AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Les budgets alloués à la création de certains CHU sous la loupe de la Cour des comptes. Les magistrats de la Cour des comptes vont procéder cette semaine au contrôle des budgets alloués à la création de certains CHU et leur conformité à la loi.

– Dépenses de l’Etat: légère hausse en 2013. Les dépenses de l’Etat ont grimpé de 216,8 milliards de dirhams en 2012 à 217,2 milliards de dirhams en 2013, enregistrant ainsi une légère augmentation de 0,2 pc.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Le gouvernement aux antipodes de la Constitution. Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a déclaré que le gouvernement n’agit pas en harmonie avec la Constitution et il n’est pas digne des sacrifices et aspirations du peuple marocain. S’exprimant lors des travaux de la 5éme session de la commission administrative du parti qui ont eu lieu samedi, Lachgar a ajouté que le gouvernement a déçu toutes les attentes et entrainé le pays dans un attentisme fatal.

– Affrontements entre les populations des camps de Tindouf et les forces du Polisario. Quelque 400 personnes issues de la tribu de Rguibat ont attaqué, mercredi dernier, le poste de police du « Camp Smara », pour protester contre le mauvais traitement affligé à trois de leurs cousins par les membres de ces milices.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– L’opposition se réunit pour faire front commun contre les mesures du gouvernement. Selon des dirigeants des partis de l’opposition, une réunion élargie est prévue entre le PI, l’USFP, le PAM, et l’UC afin d’adopter une position commune contre les dernières mesures du gouvernement.

– Les partis renient leur responsabilité à propos de l’égalité homme/femme. Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a souligné, lors des travaux de la 5éme session de la commission administrative de l’USFP, tenue samedi à Rabat, que les partis ont renié leurs engagements formés en faveur de l’égalité homme/femme et évité le débat public s’y rapportant, accusant le gouvernement d’entrainer le pays dans un attentisme fatal. *AL KHABAR:.

– Protestation contre Moulay Hafid El Alamy lors de la cérémonie d’installation du nouveau wali de la région de Chaouia-Ouardigha. Des centaines de participants à la cérémonie d’installation du nouveau wali de la région Chaouiya-Ouardigha, Mohamed Moufakir, tenue vendredi dernier à Settat, ont exprimé leur mécontentement vis-à-vis du ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid El Alamy qui, selon eux, n’a pas respecté le protocole en vigueur en pareille occasion. Des sources informées ont révélé que l’intervention du ministre a été confuse, car il ne disposait pas d’assez d’informations sur cet événement.

– Chambre des conseillers: « le droit d’informer » remplacé par une question urgente. Les membres de la commission de la Justice à la Chambre des conseillers ont introduit un amendement au règlement intérieur de la Chambre, qui consiste en la modification du contenu du « droit d’informer », dont la retransmission avait été interdite récemment, tout en accordant au gouvernement le droit d' »une réplique urgente » s’il le voulait.

– Neuf associations obtiennent le statut d’associations reconnues d’utilité publique. Un total de 9 associations, dont la majorité se trouve à Rabat et à Casablanca, ont obtenu le statut d’associations reconnues d’utilité publique, tandis que 11 demandes pour l’obtention de ce statut qui permet aux associations de bénéficier de deniers et aides publics sont en cours d’étude auprès des services gouvernementaux compétents.

*AL HARAKA:.

– Le Syndicat populaire des salariés décide de protester. Le Syndicat populaire des salariés a appelé à un sit-in lundi devant le siège de l’Agence marocaine de coopération internationale à Rabat. Cette initiative vise à répondre au communiqué publié par « la branche syndicale pro-administration de l’Agence » et dénoncer la complicité d’enterrer les droits des salariés à travers un « consensus opaque » qui cherche à maintenir les privilèges de certains éléments.

– L’aide US destinée aux projets de développement dans les provinces de Sud: un vote de confiance. Le journal américain « CQ Roll Call », spécialisé dans les affaires législatives, a indiqué que l’aide américaine prévue dans la loi de finances 2014 et destinée à financer des projets de développement dans les provinces du Sud, constitue un vote de confiance au plan d’autonomie au Sahara sous souveraineté marocaine.

Comments
To Top