Politique

Trois partis annoncent à Rabat la création de la Fédération de la Gauche démocratique

gauche-maroc

gauche-marocLes trois partis de l’Alliance de la Gauche démocratique (AGD) ont annoncé, jeudi à Rabat, la création d’une nouvelle entité sous le nom de « la Fédération de la Gauche démocratique » comme cadre avancé d’organisation unissant les trois formations politiques.

La nouvelle coalition de partis, qui prévoit de tenir un meeting national le 23 mars prochain, rassemble le parti de l’Avant-garde démocratique et socialiste (PADS), le Congrès national Ittihadi (CNI) et le Parti socialiste unifié (PSU).

« Le nouveau cadre incarne une vision commune pour ériger l’AGD en une fédération de partis qui représente une approche avancée et transitoire à même de favoriser la refonte de la Gauche marocaine », ont déclaré les trois partis lors d’une rencontre avec la presse.

A cette occasion, la secrétaire générale du PSU, Nabila Mounib a exposé le programme politique de la nouvelle fédération dont les grandes lignes ont été formellement explicitées dans un document approuvé dimanche par les conseils nationaux des trois partis.

Ce programme, a-t-elle précisé, « place la dimension institutionnelle au cœur de l’action militante en faveur d’élections libres et honnêtes, d’une réforme profonde de l’enseignement et du renouveau de la culture nationale en s’inspirant de son identité arabo-islamique et amazighe ».

Mme Mounib a, à cet égard, mis en évidence le besoin de promouvoir l’action commune avec les forces politiques de Gauche à l’échelle du Maghreb et du monde arabe, soulignant d’autre part la nécessité « d’en finir avec l’économie de rente et de réunir les conditions d’une économie forte ».

Selon la secrétaire générale, la fédération permettra à ses trois partis membres de préserver leur personnalité juridique et leurs structures nationales et locales. Toutefois, la nouvelle entité est la seule habilitée à se prononcer sur les dossiers se rapportant à la Constitution, aux élections et à la première cause nationale.

Ont pris part à cette rencontre les secrétaires généraux du PADS, Abderrahmane Benomar, et du PSU, Abdeslam Laâziz.

map

Comments
To Top