Politique

Les Etats-Unis condamnent “fermement” la décision d’Alger d’exclure une délégation marocaine d’une réunion sur le terrorisme

logo-FGCT1

logo-FGCT1Les Etats-Unis et la Turquie, qui assurent la co-présidence du Forum mondial pour la lutte contre le terrorisme (GCTF), ont “fermement” condamné, dans un communiqué, la décision du gouvernement algérien d’exclure la délégation marocaine, qui devait participer à une rencontre du GCTF, tenue du 4 au 6 février dans la capitale algérienne, en soulignant que cette décision “s’inscrit à rebours de l’esprit de cette instance qui est celui de l’ouverture et de l’inclusion”.

Suite à la décision du gouvernement algérien, le Secrétariat du GCTF a retiré son soutien financier et administratif à l’organisation de cette réunion dans la capitale algérienne.

“Les Etats-Unis et la Turquie, qui assurent la présidence du GCTF, protestent fermement contre l’exclusion de tout membre du GCTF de l’atelier organisé par ce Forum”, indique ce communiqué, en rappelant que le GCTF “est une plate-forme technique ayant pour objectif de consolider les capacités de lutte contre le terrorisme”.

S’adressant aux pays participant à cette rencontre internationale, le communiqué note que le GCTF s’était évertué à adopter une approche éminemment “inclusive”, en faisant observer que l’atelier de travail relatif à la consolidation des capacités de lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel, sous l’égide duquel se tenait la réunion d’Alger, “avait été particulièrement efficace dans ses efforts visant à rassembler autour d’une même table tous les Etats concernés en Afrique du nord et en Afrique de l’ouest qui font face à la menace sérieuse du terrorisme et qui se prévalent d’expériences et d’approches à même de contribuer à une réponse régionale coordonnée, efficace et inclusive”

map

Comments
To Top