Santé

La nomophobie ou la dépendance aux téléphones portables, nouveau mal du siècle

la-nomophobie

la-nomophobieTandis que les Journée mondiales sans téléphone portable s’étalent du 6 au 8 février 2014, la nomophobie, cette peur maladive de se retrouver un jour sans mobile, gagne de plus en plus de personnes et commence même à se soigner au sein de centres spécialisés.

La nomophobie désigne la peur excessive d’être séparé de son mobile. L’une des rares études menées sur le sujet remonte à 2012 et démontre que les deux-tiers des Anglais se disent angoissés à l’idée de perdre leur téléphone. En France, une unité à Lyon est même spécialisée dans cette pathologie.

Pour Stéphanie Berthelon, psychologue au Centre de traitement du stress et de l’anxiété de Lyon, il n’y a pas de portrait-type de personnes victimes de nomophobie : « Si la personne utilise son smartphone pour se distraire, il peut devenir dépendant aux jeux, jusqu’à ce que cela devienne obsédant. Dans d’autres cas, le mobile sert à se rassurer, à avoir le contrôle sur son environnement, à tout vérifier ». Elle constate que pour les jeunes (15/20 ans), le vie sociale s’organise désormais autour du smartphone.

« Le problème de dépendance se pose quand cela a un impact négatif sur sa vie sociale, professionnelle ou encore conjugale, lorsque le contact avec son smartphone devient exclusif » explique Stéphanie Berthelon.

Parmi les signes révélateurs de nomophobie figure évidement l’absence de détachement de l’utilisateur de son mobile, lequel ne prête plus attendu à quiconque et se coupe peu à peu de son entourage pour s’enfermer dans sa propre bulle. Pire encore, il peut aussi se révéler agressif en cas de difficulté, plus ou moins longue, à se servir de son téléphone portable. Dans tous ces cas de figure, les proches doivent s’inquiéter et les aider à consulter.

Pour que l’objet ne prenne pas le pouvoir, les psychologues disposent de méthodes basées sur la compréhension (à quoi me sert mon smartphone, en ai-je réellement besoin ?) et des exercices comportementaux destinés à progressivement se détacher et à se libérer du terminal mobile.

Comments
To Top