Politique

EL Ouafa dément « toute intention d’augmenter les prix du pain »

El Ouafa
El OuafaLe ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, a démenti « toute intention du gouvernement d’augmenter les prix du pain ».

En réponse à une question à la Chambre des représentants sur « le dialogue avec les patrons des boulangeries », M. El Ouafa a réaffirmé que le gouvernement n’envisage pas d’augmenter les prix du pain, assurant que personne n’a le droit de le faire « sans une concertation préalable avec l’exécutif à ce sujet ».

Le ministre a assuré que le gouvernement va adopter une politique de « transparence totale » concernant le blé tendre, ajoutant que l’exécutif a publié depuis un mois une liste des quotas octroyés à chaque province de ce produit et envisage, dans les prochains jours, de rendre public une liste des quotas affectés à chaque minoterie.

D’autre part, M. El Ouafa a indiqué que le gouvernement fait preuve de rigueur dans le contrôle des produits de grande consommation, notant que les prix des 15 denrées subventionnées par l’Etat n’ont connu aucune hausse sur le marché.

Depuis 2013, l’exécutif a entamé une politique ferme de contrôle des prix des produits de grande consommation et des services, a rappelé le ministre, en réponse à deux autres questions. Dans ce cadre, il a souligné le rôle des contrôleurs des prix au niveau des provinces, ajoutant qu’ils portent actuellement des cartes émises par le Chef du gouvernement et que les opérations de contrôle sont désormais régulières.

A ce propos, M. El Ouafa a indiqué que 5900 infractions ont été enregistrées en 2013, contre 2880 une année auparavant, concernant le défaut d’affichage des prix (4767 infractions), la non présentation de la facture (883), la hausse illégale de prix (112), le non transit par les marchés de gros (114) et le refus de vente (11).

map

Comments
To Top