Revue de presse

Revue de presse: Le MP menace la majorité de Benkirane…

revue-presse-maroc

revue-presse-marocVoici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce mardi 11 février:

*L’ECONOMISTE:.

– Dix mois pour le plan d’urgence. Le plan d’urgence de Casablanca prend enfin forme. Après plusieurs semaines de suspense, les autorités de la ville viennent de dévoiler les grandes lignes et surtout les financements de ce programme de mise à niveau de Casablanca. Ce dispositif vient suite au discours royal du 11 octobre 2013, fustigeant la gouvernance des élus de la ville. A l’étudier de près, c’est un véritable Plan Marshal avec un budget global de 1,1 milliard de dirhams.

– Magistrature: l’option d’un arbitrage royal reste ouverte. Le torchon brûle entre le ministère de la Justice et le Club des magistrats du Maroc. Alors que le département de Mustapha Ramid se dit ouvert à l’option d’un arbitrage royal, les juges du Club restent évasifs sur la question tout en continuant à pointer du doigt la responsabilité du gouvernement dans le blocage de la réforme. L’un des points d’achoppement porte sur la levée du devoir de réserve imposé aux juges dans leurs activités associatives, question sur laquelle le ministère n’est pas disposé à négocier.

*LIBERATION:.

– Le MP menace la majorité de Benkirane. Du rififi dans la majorité? Après le PPS, c’est au tour du MP de sortir les griffes et de montrer les crocs. Le patron des Harakis, Mohand Laensar, a affiché son désaccord et n’a pas hésité à dire haut et fort toute son insatisfaction face à la gestion de la coalition gouvernementale. Le MP qui a toujours été le bon élève de toutes les majorités auxquelles il a appartenu change de ton. Devant les militants du conseil national, réuni à Rabat à la fin de la semaine passée, le secrétaire général de ce parti et ministre du gouvernement Benkirane a menacé ses alliés de claquer la porte de la majorité « si le MP n’est pas associé à la prise des grandes décisions concernant le pays ». En d’autres termes, les Harakis veulent avoir leur mot à dire sur les mesures et réformes que l’Exécutif entreprend ou compte engager. Plus question de se laisser phagocyter par le parti majoritaire.

– La liste Taubira embarrasse Ramid. La rumeur enfle: la liste complète des nationaux qui possèdent des comptes bancaires et des biens en France sans autorisation de l’Office des changes aurait débarqué sur le bureau de Mustapha Ramid. Une information que le ministre de la Justice et des libertés n’a ni confirmé ni infirmé jusqu’à présent. « Il se pourrait que Mustapaha Ramid ait reçu une liste que son collègue français Christian Taubira lui aurait adressée. Une action qui s’inscrit dans l’application des dispositions de la Convention des Nations unies pour la lutte contre la prévarication », nous a précisé Tarik Sbaii, président de l’Instance nationale de protection des biens publics au Maroc.

*AL BAYANE:.

– Bourse: la baisse met les traders sur les nerfs. Après une semaine sans tendance et sans relief, le marché boursier casablancais entame cette semaine dans le rouge, impacté par le mauvais comportement des grosses capitalisations. Les valeurs bancaires tentent, sans succès, de résister. Les assurances prêtent facilement le flanc, alors que les cimentiers n’enregistrent aucun mouvement.

– Grève des salariés de la CNSS: le syndicat affilié à l’UMT met en garde l’administration. La Fédération nationale du personnel de la sécurité affiliée à l’UMT met en garde la direction générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et les autorités de tutelle contre la dégradation du secteur et la négligence des revendications légitimes des salariés. Le syndicat considère que la grève entamée les 6 et 7 février n’est qu’un prélude à d’autres mouvements de protestation visant à dénoncer le mutisme de l’administration, selon un communiqué du syndicat.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Le gouvernement débloque 2 milliards de dirhams pour payer les entreprises créancières de l’Etat. Selon des sources de la Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics, Benkirane a donné le feu vert au ministre de l’Economie et des Finances pour régler les dettes de l’Etat envers les entreprises qui avaient réalisé des travaux pour les différents ministères et administrations.

– Les syndicats des commerçants et patrons des boulangeries se préparent à la riposte. Les syndicats représentant les petits commerçants se préparent à former une coalition pour faire face aux mesures prises par le gouvernement, notamment l’article 145bis de la loi des finances 2014 qui leur impose d’enregistrer quotidiennement toutes les opérations d’encaissement et décaissement dans un registre spécial des services des impôts tout en gardant les factures officielles.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Les ménages marocains dépriment. Selon une enquête du Haut-Commissariat au Plan, près de 92 pc des ménages pensent que les prix des denrées alimentaires ont augmenté en 2013. Quant aux perspectives d’évolution des prix des produits alimentaires, 77 pc pensent que ces prix continueront à augmenter dans le futur contre 72,1 pc au quatrième trimestre de 2012.

– Le Syndicat national des commerçants et professionnels décide une grève générale. La commission administrative du syndicat a donné le feu vert au conseil exécutif pour prendre toutes les mesures, y compris une grève générale, en coordination avec les centrales syndicales afin de défendre les intérêts des professionnels.

*AL ALAM:.

– Plus de 1.000 Marocains bloqués dans une île iranienne. Les services de l’ambassade marocaine à Abu Dhabi (le territoire le plus proche de l’île iranienne Kish) refusent de renouveler ou de prolonger les passeports de quelque 1.000 Marocains sous prétexte que cette procédure exige la présence physique du titulaire du passeport.

– Chabat: il faut combattre les politiques qui affectent le pouvoir d’achat. Le secrétaire général du PI Hamid Chabat a appelé, lors d’une réunion ordinaire du cercle des avocats istiqlaliens, à faire face aux augmentations des prix et aux décisions improvisées du gouvernement qui affectent le pouvoir d’achat des citoyens.

*AL HARAKA:.

– Laenser appelle à faire prévaloir la démocratie entre les composantes de la majorité. Le secrétaire général du MP, Mohand Laenser, a appelé ses alliés à faire prévaloir la démocratie entre les composantes de la majorité. Laenser a lancé cet appel lors de la présentation du rapport politique à l’occasion de l’ouverture des travaux de la session ordinaire du conseil national du MP, tenue samedi dernier à Salé.

*L’OPINION :.

– Les ménages dépriment: 83,3pc dans l’incapacité d’épargner. La confiance des ménages baisse. A en croire les derniers résultats de conjoncture du HCP menée auprès des ménages, l’Indice de confiance des ménages (ICM) s’établit, au cours du 4ème trimestre de 2013, à 74,2 points, son niveau le plus bas depuis le début de l’année passée. Les ménages demeurent pessimistes quant à leurs capacités à épargner dans les mois à venir. Près de huit ménages sur dix (83,3pc) pensent ne pas pouvoir épargner au cours des 12 prochains mois contre 16,6 pc qui pensent le contraire.

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Le Conseil national de la presse verra bientôt le jour. Les choses commencent enfin à s’éclaircir. Les premières indiscrétions relatives au futur conseil national de la presse filtrent en effet à petite dose. Certes, tous les détails ne seront pas connus tant que le nouveau Code de la presse et de l’édition, toujours en discussion, n’est pas finalisé, mais l’on sait d’ores et déjà que le projet est sur le point d’aboutir. Les deux principaux protagonistes, à savoir la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) et le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) partagent la même conception du futur conseil, ses attributions et ses mécanismes de fonctionnement.

– Casablanca: les actions prioritaires en 2014. Le plan d’actions prioritaires pour Casablanca en 2014 a été lancé, hier, en présence de Khalid Safir, wali du Grand Casablanca, Mohamed Sajid, président du Conseil de la commune urbaine, Mohamed Chafik Benkirane, président du Conseil de la région et Mohamed Mansar, président du Conseil préfectoral. Une rencontre s’est déroulée à cet effet au siège de la wilaya pour présenter les détails de ce plan salutaire pour la métropole.

*AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Damen Express: 647 MDH de crédits octroyés à fin 2013. Damane Express a réalisé au cours de l’année 2013 un montant global de crédits de l’ordre de 449 millions de dirhams. Cet encours se chiffre à 647 millions DH si l’on l’évalue sur la période allant de juin 2012 à fin 2013. Par secteur d’économie, les TPE œuvrent dans le commerce et services ont eu le gros lot, et ce en occupant une part de 39pc des crédits octroyés au titre de Damane Express. – Greffes d’organes: la loi plus souple envers les donneurs. Le Maroc est bien décidé à encourager le don d’organes. Le projet de loi n 109.13 complétant l’article 11 de la loi du 16-98 du 25 août 1999 réglementant le don d’organes et de tissus humains a été approuvé par la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants. L’adoption en séance plénière à la Chambre des représentants devrait se faire dans les prochains jours.

Comments
To Top