Cinéma

Festival de Tanger: le Grand Prix à « Sotto Voce » de Kamal Kamal

kamal-kamal
kamal-kamalLe Grand Prix du 15-ème Festival national du film de Tanger (FNF) est revenu, samedi, à « Sotto Voce » de Kamal Kamal, qui a raflé la mise avec deux autres prix, ceux du son et de la musique originale.

Le palmarès du concours long métrage voit également la consécration des réalisateurs Jilali Ferhati et Mohamed Amine Benamraoui, dont les films respectifs ont obtenu deux prix chacun.

Avec son « Secret d’oreiller », Jilali Ferhati s’est vu décerner les prix du scénario et de l’image, tandis que le jeune cinéaste Mohamed Amine Benamraoui a remporté le prix de la première œuvre pour son film « Adios Carmen ». Cette même œuvre a valu à son comédien, Said Marssi, le Prix du 2-ème rôle masculin, au moment où le Prix du 2-ème rôle féminin est revenu à Fatima Harrandi « Raouia » pour son rôle dans « Formatage » de Mourad El Khadouri.

Le Prix du 1-er rôle féminin a été décerné aux trois actrices Morjana Alaoui, Nadine Labaki et Lubna Azabar, pour leur rôle de sœurs dans « Rock the Casbah » de Leila Marrakchi.

Le Prix du 1-er rôle masculin est, quant à lui, revenu à Hassan Badida pour sa prestation dans le film « C’est eux les chiens ! » de Hicham Lasri.

Le film « Ymma » de Rachid El Ouali a eu droit au Prix du montage, alors que le Prix spécial du jury a été attribué à « Ray Dalma », d’Ahmed Baidou.

Abdellah Saaf, président du jury du long métrage, s’est félicité de la diversité caractérisant les 22 œuvres en compétition, que ce soit au niveau des générations de réalisateurs, des langues utilisées et des approches cinématographiques.

Dans l’ensemble, les œuvres dénotent d’une maîtrise des différentes techniques cinématographiques, y compris le son, la réalisation, l’image etc, a souligné M. Saaf, dont le jury a également attribué des mentions spéciales qui ont récompensé le talent de jeunes espoirs: Les enfants Iman Nakhad, dans « Sara » (Said Naciri) et Didier Michon dans « Fièvres » (Hicham Ayouch).

Deux mentions spéciales ont également été intégrées, pour la première fois, dans le concours du court métrage. Elles sont destinées aux films « Délivrance » de Abdelilah Zirat et « Qanis » de Reda Mustapha. Selon M. Abdou Achouba, président du jury, le premier court métrage a été récompensé pour « l’originalité du sujet et sa justesse ». « Qanis », pour sa part, se démarque par « sa pertinence dans le traitement de la problématique de rupture pour un sujet dramatique ».

Le Grand Prix du court métrage est revenu à « Réglage » de Driss Gaidi et Hicham Regragui, qui a conquis le jury grâce à « la maîtrise parfaite du récit et la qualité de la réalisation, de l’interprétation et de l’image ».

« Carte postale » de Mahassine El Hachadi s’est adjugé le Prix spécial du jury, grâce à « la sensibilité du sujet et la finesse de la réalisation », alors que le Prix du scénario a été décerné à « La troisième main » de Hicham Elladdaqi, caractérisé par « la rigueur et la constance dans le développement des personnages ». Cette 15-ème édition du Festival national du film de Tanger, organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, a été marquée par la projection de pas moins de 43 films, de réalisateurs marocains connus ou moins connus, qui ont été projetés dans le cadre des deux sections de la compétition officielle (courts et longs métrages).

Au total, 22 films étaient en lice dans la catégorie longs métrages et 21 pour les courts métrages, des projets portés par des cinéastes et des professionnels du 7-ème art national qui voient dans cet événement une occasion pour dévoiler leur production cinématographique de l’année.

Au-delà de la compétition, l’édition 2014 du FNF a été marquée par la tenue d’une rencontre interprofessionnelle autour des recommandations du « Livre Blanc » sur le secteur cinématographique, la présentation du bilan cinématographique au titre de l’année 2013, ainsi que des débats et des activités parallèles en rapport avec le 7-ème art.

Comments
To Top