Economie

La campagne agricole 2013-2014 s’annonce « favorable »

maroc-agriculture
maroc-agricultureL’actuelle campagne agricole 2013-2014 s’annonce « favorable » par rapport à la série des 30 dernières années, a annoncé le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime dans un communiqué.

La performance de cette campagne « reste tributaire des conditions climatiques qui prévaudront durant les mois de mars et d’avril, coïncidant avec la croissance et de développement des différentes phases des cultures en place », a expliqué le ministère. Les précipitations récemment enregistrées auront des impacts positifs sur le rythme de développement des cultures d’automne, notamment les céréales d’automne de semis tardif et l’amélioration du développement de l’arboriculture fruitière.

Elles auront également un impact sur la cadence des travaux d’entretien des céréales d’automne (lutte contre les mauvaises herbes, application des traitements fongiques et épandage des engrais de couverture), a indiqué le communiqué.

Ces pluies permettront également l’amélioration du couvert végétal des parcours, du rythme d’installation des cultures de printemps (tournesol, pois chiche, maïs, ), ainsi que du taux de remplissage des barrages et le niveau des nappes phréatiques ainsi que l’économie des frais d’irrigation.

La campagne est caractérisée par les faibles précipitations au démarrage et à l’installation des cultures d’automne au niveau des différentes régions à vocation céréalière, la prédominance des semis de saison, les semis précoces ont concerné une superficie de 230.000 ha, selon le ministère qui a relevé que l’état phytosanitaire est « satisfaisant » dans l’ensemble des régions agricoles.

Le cumul pluviométrique national moyen au 14 février 2014 a été de 194 mm contre 239 mm pour une campagne normale, a fait savoir le ministère. Pour sa part, le taux de remplissage des barrages à la même date a atteint 11,23 milliards m3 contre 12,36 milliards m3 à la campagne précédente, alors que la réserve des barrages à usage agricole est estimée à 9,36 milliards m3 contre 10,51 milliards m3 et le taux global de remplissage avoisine 68 pc. Les dernières pluies enregistrées au niveau de la plupart des régions du Royaume ont été bénéfiques pour les parcours en particulier et pour le couvert végétal en général. Ainsi, le surplus du stock fourrager de la précédente campagne agricole utilisé pendant la période de soudure a permis de couvrir les besoins du cheptel pendant cette période d’automne.

Cependant, certaines zones du pays, notamment celles du Sud, du Sud Est et de l’Est, où le déficit pluviométrique a été important devraient bénéficier d’un programme de sauvegarde du cheptel.

Comments
To Top