Commune de Kénitra: la session de février a failli tourner au pugilat

0
commune-kenitraLa session de février de la Commune urbaine de Kénitra a failli tourner, lundi soir, en pugilat entre conseillers de la majorité et de l’opposition, ce qui a provoqué un arrêt momentané des travaux.

La réunion présidée par le député et un des vice-présidents du conseil, Aziz Guermat, a mal démarré avec une multitude de points d’ordre soulevés par les conseillers pendant près de trois heures, avant d’entamer l’ordre du jour proprement dit de la session comportant 19 points, dont l’examen et l’approbation du compte administratif.

Les points d’ordre soulevés par l’opposition ont essentiellement porté sur l’opportunité ou non pour le président du conseil de faire un exposé au début de la séance sur les projets et les réalisations du conseil, habituellement suivi par de longues discussions. A l’origine du clash, une prise de bec entre un conseiller de la majorité et un autre de l’opposition, suivie d’accusations et d’insultes réciproques. Cette tension, attisée par la présence massive du public, a poussé le président de la session à demander la tenue à huis-clos des travaux du conseil.

« Nous avons donné une mauvaise image du conseil de la ville aux citoyens », a déploré, à la reprise des travaux, M. Guermat. Il a expliqué avoir demandé aux autorités d’évacuer la salle pour ne pas se donner davantage en spectacle devant les habitants.

Après le départ du public, le conseil a poursuivi sereinement ses travaux et a adopté sept points portant notamment sur des demandes d’occupation temporaire du domaine public et des conventions de partenariat avec des clubs sportifs et associations culturelles de la ville.

Le reste des points à l’ordre du jour, dont le compte administratif 2013 et la programmation de l’excédent réel de l’année dernière, a été reporté à une prochaine séance.

map

Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :