Monde

Plus de 60 protestataires seraient morts par balle à Kiev

kiev

kievPlus de 60 manifestants ont été tués dans le centre de Kiev, a indiqué le responsable des services médicaux de l’opposition. « Tous l’ont été par balle », a précisé Sviatoslav Khanenko.

Selon le ministère de l’Intérieur, les policiers ont utilisé des armes à feu en « légitime défense », après que des inconnus ont tiré sur les forces de l’ordre dans la matinée.

« Pour préserver la vie des policiers, il a été décidé de les ramener sur des positions plus sûres et d’utiliser des armes, en légitime défense (…) Les policiers ont le droit d’utiliser les armes à feu », a déclaré le service de presse des troupes de l’intérieur.

Le président russe Vladimir Poutine va envoyer à Kiev un représentant pour participer à une médiation avec l’opposition, à la demande du président ukrainien, a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Reprise du Maïdan

En matinée, des centaines de manifestants avaient chargé le cordon de police sur le Maïdan à Kiev, reprenant le contrôle de la place, en dépit d’une trêve annoncée par les autorités. Des images de la télévision ont montré des policiers emmenés de force par des hommes en tenue de combat.

Les manifestants, casqués et armés de gourdins, protégées par des boucliers semblables à ceux des policiers, ont escaladé leurs propres barricades avant de se lancer à l’assaut d’un cordon des forces de l’ordre.

Les policiers ont reculé sur plusieurs centaines de mètres, abandonnant le terrain qu’ils avaient repris lors d’un assaut dans la nuit de mardi à mercredi. Ils ont protégé leur recul par des tirs soutenus de balles en caoutchouc qui ont blessé une dizaine de manifestants, aussitôt chargés sur des brancards et évacués vers les infirmeries de fortune de l’opposition.

afp

Comments
To Top