Politique

L’UE interpelée au sujet de l’assassinat par l’armée algérienne de deux sahraouis

smara_tindouf

smara_tindoufBruxelles  – L’eurodéputé socialiste français Gilles Pargneaux a interpelé la Commission européenne au sujet de l’assassinat par l’armée algérienne de deux commerçants sahraouis à la frontière entre l’Algérie et la Mauritanie.

Deux jeunes commerçants sahraouis ont été tués en janvier dernier par l’armée algérienne dans la région de “Oudiyat Toutret” à la frontière entre l’Algérie et la Mauritanie, écrit le parlementaire européen dans une question à l’adresse de la chef de la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton.

MM. Khatri Ahmedha Khandoud et Aliyenne Mohammed Abbih étaient à bord d’une voiture quand ils ont essuyé des tirs de l’armée algérienne, précise le parlementaire européen membre du Groupe Socialistes et Démocrates, notant que les deux hommes sont morts criblés de balles réelles.

Dans sa question M. Pargneaux demande à la Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité si elle compte mener une enquête afin que toute la vérité autour de ces faits soit connue.

La vice-présidente de la Commission européenne envisage-t-elle de prendre des mesures ou des sanctions sachant que l’UE contribue pour une large part à l’aide humanitaire dans les camps de Tindouf, s’est-il interrogé.

Depuis 1993, la Commission européenne attribue chaque année une aide humanitaire de 10 millions d’euros aux populations des camps de Tindouf sous contrôle algérien.

map

Comments
To Top