Santé

Les prix des médicaments seront bien révisés à la baisse

medicament
medicamentLe ministère de la Santé a annoncé qu’il ne reviendra pas sur sa décision de réviser à la baisse les prix des médicaments, contrairement aux assertions dont des organes de presse se font l’écho.

Le nouveau décret n 852-13-2 relatif aux conditions et modalités de fixation des prix publics de vente des médicaments, révisés à la baisse, entrera en vigueur à compter du 19 novembre 2014, délai de rigueur, soit 60 jours après sa publication au Bulletin officiel, et ce conformément à l’article 22 dudit décret, indique mardi un communiqué du ministère de la Santé.

En application de ce décret, ce département a adressé, le 21 février, à tous les intervenants dans le secteur pharmaceutique, une note mentionnant les mesures qui seront prises concernant la nouvelle tarification des médicaments destinés à être vendus sur le marché national, conformément à la règlementation en vigueur, ajoute la même source.

Le communiqué précise que le ministère de la Santé s’engage à mener cette opération, en respectant le délai imparti pour fixer et publier les prix publics de vente et pour adresser la liste relative aux prix publics de vente des médicaments à tous les établissements pharmaceutiques avant leur publication au bulletin officiel.

Le ministère fait savoir qu’il s’engage également à autoriser les établissements pharmaceutiques, qui n’ont pas pu liquider des stocks de médicaments dans les délais fixés par le décret, d’apposer le nouveau prix public de vente sur l’emballage du médicament. Parallèlement au lancement d’une campagne de communication à ce sujet, le ministère de la Santé tiendra aussi des réunions de coordination avec les représentants des différents acteurs exerçant dans le secteur de l’industrie pharmaceutique, afin d’assurer le succès de la période transitoire à la révision des prix publics de vente des médicaments.

Selon la même source, ce nouveau décret vise à réviser à la baisse les prix publics de vente des médicaments afin d’en permettre l’accès équitable à tous les citoyens et de renforcer l’industrie pharmaceutique au niveau local.

map

Comments
To Top