Monde

Un Boeing de Malaysia Airlines porté disparu avec 239 occupants

disparition_dun_avion_de_malaysia_airlines

disparition_dun_avion_de_malaysia_airlinesUn Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines avec 239 personnes à bord, dont trois Français, a disparu samedi au-dessus de la mer de Chine méridionale, moins d’une heure après son décollage de Kuala Lumpur. Les opérations de recherches, menées par le Vietnam, la Malaisie et Singapour, se poursuivent.

Parti de Kuala Lumpur à 00h21 (17h21 en Suisse vendredi), l’avion était toujours introuvable plus de huit heures après l’horaire prévu de son atterrissage à Pékin à 06h30 (23h30 en Suisse vendredi). L’appareil n’a émis aucun signal de détresse.

Malaysia Airlines dit ne pas être en mesure d’affirmer que l’avion s’est écrasé, et a pris contact avec les proches des 227 passagers. Au Vietnam, un amiral, Ngo Van Phat, a indiqué que l’appareil s’était peut-être abîmé en mer dans les eaux malaisiennes. Mais le ministre malaisien des Transports, Hishamuddin Hussein, a assuré un peu plus tard qu’aucune épave n’avait été localisée.

« Nous faisons tout notre possible pour localiser l’avion », a-t-il dit à la presse près de l’aéroport international de Kuala Lumpur. « Nous cherchons à obtenir des informations exactes de l’armée malaisienne. Ils (les militaires) en attendent des Vietnamiens », a-t-il dit.

Opérations de recherches conjointes

Les opérations de recherches menées par le Vietnam, la Malaisie et Singapour se concentrent sur une zone située au sud de l’île vietnamienne de Tho Chu, écrit l’agence de presse Chine nouvelle.

La majorité des 227 passagers du Boeing 777-200ER étaient des Chinois (154). Quatorze nationalités étaient représentées, dont, outre les quatre Français, 38 Malaisiens, sept Indonésiens, cinq Indiens, six Australiens et trois Américains.

Perdu dans l’espace aérien du Viêtnam

Selon le site flightaware.com, qui suit le trafic aérien, l’appareil a pris la direction du Nord-Est après son décollage et a atteint l’altitude de 35’000 pieds (10’660 mètres).

Le Boeing 777 ne s’est pas signalé comme prévu aux contrôleurs aériens du Viêtnam alors qu’il survolait la mer entre la Malaisie et Hô-Chi-Minh-Ville. « Son code n’est pas apparu sur notre système », a déclaré Bui Van Vo, responsable du contrôle aérien au sein de l’autorité de l’aviation civile du Viêtnam.

Citée par l’agence de presse Chine nouvelle, l’autorité chinoise de l’aviation civile rapporte aussi que le contact a été perdu dans l’espace aérien du Viêtnam.

Si une catastrophe aérienne était confirmée, ce serait l’accident le plus grave d’un Boeing 777-200 ER depuis son entrée en service, en 1995.

AFP

Comments
To Top