Revue de presse

Revue de presse: 500 dollars pour encourager les immigrés clandestins à regagner leurs pays…

revue-presse-maroc

revue-presse-marocVoici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce mardi 11 mars:

*ATTAJDID:.

– Immigration: 500 dollars pour encourager les immigrés clandestins à regagner leurs pays. Des sources médiatiques espagnoles ont indiqué qu’un programme pour le retour volontaire des clandestins subsahariens qui vivent dans les zones limitrophes aux présides occupés de Sebta et Mallilia, financé par l’Espagne et d’autres pays européens et appuyé par le Maroc, prévoit d’accorder 500 dollars aux immigrés clandestins afin qu’ils regagnent leurs pays d’origine.

– Seddiki: L’ANAPEC doit s’adresser à tous les chercheurs d’emploi. Le ministre de l’emploi et des affaires sociales a souligné que l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) doit s’adresser à tous les chercheurs d’emploi, quel que soit leur niveau d’étude, afin de contribuer à la lutte contre les moyens primitifs de recherche d’emploi, appelant à élaborer un projet sociétal pour organiser la médiation dans le secteur de l’emploi afin de préserver la dignité du jeune marocain.

*SAHIFAT ANNASS:.

– La réforme du système judiciaire s’opère au détriment des avocats. Le président de l’Association des barreaux du Maroc, Hassan Ouahbi, a indiqué, lors d’une conférence autour de la réforme du système judiciaire, tenue le week-end dernier à Agadir, que cette réforme vise le métier d’avocat et porte atteinte aux acquis de cette catégorie.

– Le partenariat dans le domaine des engrais entre le Maroc et le Gabon assurera à l’Afrique 30 pc de ses besoins. Des sources du groupe OCP indiquent que le projet de partenariat dans le domaine des engrais entre le Maroc et le Gabon va permettre d’assurer 30 pc des besoins de l’Afrique en cette matière vitale. Ces sources précisent que les opérations de commercialisation et de distribution des engrais produits en faveur des pays africains s’effectueront à partir de plateformes régionales au Maroc et au Gabon.

*AL KHABAR:.

– Justice: La Fédération nationale du secteur de la justice reproche à Ramid sa gestion unilatérale. La Fédération nationale du secteur de la justice, affiliée à l’UNTM, a dénoncé, lors de la réunion de son secrétariat général mercredi dernier, la gestion unilatérale du dossier relatif aux mouvements de mutation et la mise à l’écart de ses propositions. – Le ministre de l’Economie et des Finances appelle les américains à investir davantage au Maroc. Boussaid qui s’exprimait à l’occasion de l’ouverture de la 2ème conférence maroco-américaine sur le développement des affaires a indiqué que la conjoncture actuelle est propice pour investir au Maroc notamment à la lumière de la stabilité des indices macro-économiques.

*L’OPINION:.

– Un déficit hydrique prononcé pointe à l’horizon 2030. La demande en eau au Maroc atteindra 16,7 milliards de m3 en 2030 contre 13,7 milliards actuellement, ce qui pose un vrai défi en matière de mobilisation et de préservation des ressources hydriques, a affirmé, samedi à Tétouan, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, chargée de l’Eau, Charafat Afilal. Intervenant lors d’un séminaire sur « La femme et la recherche scientifique » organisée à la faculté des sciences de Tétouan, Afilal a rappelé que le Maroc a connu, durant les 35 dernières années, une vingtaine de périodes de sécheresse avec un déficit des précipitations de plus de 40 pc et un manque dans les eaux de surface évalué à plus de 60 pc, accompagnés d’une exploitation massive des eaux souterraines.

– Haute commission mixte maroco-qatarie: couronnement d’une coopération bilatérale continue et diversifiée. La 5ème Réunion de la Haute commission mixte maroco-qatarie, qui se réunit cette semaine à Rabat, est le couronnement d’une coopération continue et des contacts permanents consolidés par la visite effectuée par le Roi Mohammed VI à Doha en octobre 2012 et celle de l’Emir de Qatar, Tamim Ben Hamad Al Thani, au Royaume en décembre dernier. La Haute commission mixte maroco-qatarie, créée en vertu de l’accord signé entre les gouvernements des deux pays le 19 juin 1996 à Rabat, constitue l’un des principaux instruments de concertation fructueuse et de dialogue constructif entre le Royaume du Maroc et l’Etat de Qatar qui procède à l’évaluation du bilan et à l’examen des perspectives de la coopération bilatérale.

*AL BAYANE:.

– Benabdallah: C’est grâce à la conjugaison des efforts de tous que le Maroc a réussi à négocier avec succès la dernière période difficile. C’est grâce à la conjugaison des efforts de tous que le Maroc a réussi à négocier avec succès la dernière période difficile, contribuant ainsi à promouvoir davantage le développement du pays et sa stabilité, a affirmé le Secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdallah, également ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, qui présidait dimanche une rencontre de communication dans la commune rurale de Tnine Laghiate dans la province de Safi.

– Chute d’un autocar dans un ravin à Errachidia : 2 morts et 22 blessés. Deux personnes ont été tuées et 22 autres blessées, dont 8 grièvement, lorsque un autocar s’est renversé, dimanche soir, dans un ravin à Ait Othman à la commune rurale Khank (35 Km d’Errachidia). L’accident s’est produit suite à la chute dans un ravin de 30 mètres de profondeur, d’un autocar de transport de voyageurs à destination de Casablanca. Selon l’un des voyageurs, l’accident serait dû aux mauvaises conditions climatiques.

*AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– L’ANAPEC dit oui aux non-bacheliers. Abdelam Seddiki, ministre de l’Emploi et des affaires scolies, a révélé que son ministère projette de faire de l’ANAPEC une destination de tout Marocain à la recherche d’un emploi. Dans l’ensemble, ce sont 180.000 étudiants qui sont annuellement à la recherche d’emploi. L’Agence ne reçoit que les 20pc titulaires du baccalauréat au moment où les 80pc, qui ne disposent pas de ce diplôme, sont livrés à leur sort. M. Seddiki a indiqué que le gouvernement se lance le défi de réduire le taux de chômage à 8pc à l’horizon 2016 contre environ 9,3 pc actuellement alors qu’il était de 12pc en 2012.

– Morocco-US Business Development Conference: Le privé veut rattraper le temps perdu. Le Maroc est conscient de ce que son potentiel à lui seul ne suffit pas à faire face aux besoins des pays partenaires du reste du continent, et qu’il faut en appeler à la puissance technologique et financière des Etats-Unis pour contribuer à aménager les conditions de paix et de développement dans ces pays. C’est ce qu’a souligné Mohamed Boussaid en marge de la 2èmùe Morocco-US Business Development Conference. Dominée par la triangulation englobant les USA, l’Afrique et l’Europe, cette conférence promet d’être un appel à plus entreprendre en Afrique. Gouvernement, représentants des organisations privées, de l’Etat américain, de la CGEM ont réaffirmé leur engagement à œuvrer de concert afin de mener à bien ce projet trilatéral.

*LIBERATION:.

– Une charte pour se réconcilier avec tous les partenaires boudés par le Chef de l’Exécutif. C’est fait. Les quatre alliés formant la coalition gouvernementale se sont mis d’accord sur une version revisitée du programme gouvernemental. Attention, préviennent-ils, ce n’est pas un changement de fond car il n’était pas question de refaire un nouveau programme de l’Exécutif. « Ce qui a changé, ce sont les priorités. En fait, nous avons procédé à un nouvel ordre des priorités contenues dans le programme gouvernemental adopté par le Parlement lors de l’investiture du Chef du gouvernement », explique ce responsable du RNI. Pas de lifting donc pour le programme adopté lors du premier gouvernement Benkirane alors que l’Istiqlal était encore au pouvoir et le RNI toujours sur les bancs de l’opposition.

– Driss Lachgar: le Maroc profond est négativement impacté par les politiques gouvernementales. « Le Maroc profond est le plus touché négativement par les politiques défaillantes du gouvernement. Cette région est celle qui en pâtira donc du suivisme des institutions financières internationales, dont l’Exécutif fait montre actuellement ». C’est ce qu’a déclaré samedi le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, à l’ouverture du 3ème Congrès provincial de Boulemane-Missour.

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Le Maroc et les Etats-Unis rediscutent des vertus du libre-échange. Une soixantaine d’hommes d’affaires américains ont pris part, lundi à Rabat, aux travaux de la deuxième édition de la « Morocco-US Business Devlopment Conference ». Une rencontre de grande envergure visant à booster le partenariat bilatéral sur le plan économique et commercial. L’objectif clairement affiché est d’accroître les investissements américains au Maroc et d’associer les entreprises américaines à la dynamique de croissance que connaît le Royaume, selon le ministre de l’Economie, Mohamed Boussaïd.

– Le groupe anglo-turc Genel Energy « confirme » la présence de pétrole près de Tarfaya. La compagnie anglo-turque d’exploration pétrolière Genel Energy confirme la présence de pétrole au niveau de la licence Juby Maritime 1, non loin de Tarfaya. L’annonce en a été faite à l’occasion de la présentation des résultats 2013, selon un communiqué du groupe pétrolier. Genel Energy déclare que le forage de son puits offshore a démarré en janvier dernier et qu’il existe un réservoir de pétrole. Toutefois, la compagnie ne fournit pas de précisions, notamment quantitatives, quant à cette « éventuelle » découverte.

*L’ECONOMISTE:.

– L’Etat veut mieux recruter. Valoriser les ressources humaines, recruter la bonne personne au bon poste…Des principes au cœur de la stratégie de modernisation du secteur public. Toutefois, le ministère de la Fonction publique ne peut réussir son processus de réforme sans adopter une nomenclature des emplois de l’administration. Le département de Mohamed Moubdii a bien compris l’enjeu. D’ici la fin du mois, il prévoit de présenter au Conseil de gouvernement un projet de décret relatif à l’adoption du référentiel de l’emploi et des compétences de l’administration (RECA). « Cet instrument permettra d’harmoniser le contenu des référentiels de l’emploi et des compétences (REC) préparé par chaque ministère », souligne le ministre.

– Les nouveaux marchés de la Lydec. Un budget 2014 en hausse de 42 pc. Le gestionnaire délégué de Casablanca injecte 3,1 milliards de dirhams dans son programme d’investissement. Une rallonge de 1 milliard de dirhams dans le financement qui permettra de parer au plus urgent dans le plan d’actions prioritaires de la capitale économique. Cette année, le programme d’investissement de la Lydec focalise principalement sur l’extension des réseaux, la sécurisation de la distribution de l’eau, la réalisation de projets structurants contre les inondations et débordements de réseaux, la desserte de quartiers défavorisées ou encore les actions de dépollution.

*AL ALAM:.

– Le gouvernement Benkirane affiche ses paradoxes sur France 24. Lors de leur passage sur France 24, deux ministres du gouvernement Benkirane se sont perdues dans des paradoxes relatifs au respect des engagements pris par le gouvernement précédent. Selon les deux ministres, le projet de TGV s’inscrit dans le cadre du respect des engagements pris par le gouvernement précédent. Cette réponse a poussé l’animateur du programme à s’interroger sur le non-respect des engagements relatifs au dossier des diplômés chômeurs signataires du procès-verbal du 20 juillet.

– Enseignement supérieur: le Maroc, mauvais élève. Selon le classement des 100 meilleures universités africaines, l’Université Mohammed V- Agdal à Rabat s’est classée au 28e rang, alors que l’Université Mohammed V- Souissi est arrivée 61e et l’Université Cadi Ayyad 77e. Les résultats de cette enquête ont dévoilé que les cinq meilleurs établissements du continent sont sud-africains.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIIA:.

– Seddiki: le gouvernement ne peut pas créer 250.000 emplois par un. S’exprimant à l’ouverture de la semaine de l’emploi pour l’étudiant organisée par l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a indiqué lundi que le gouvernement ne peut pas créer 250.000 postes d’emplois par un, le taux de croissance ne dépassant pas les 4 pc.

– Le Maroc se charge des frais du retour de 1.000 immigrés clandestins à leurs pays d’origine. Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, a signé, la semaine dernière, un accord avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), selon lequel le Maroc s’engage à couvrir les frais du retour de 1.000 immigrés clandestins à leurs pays d’origine selon des critères bien définis.

*AL ASSIMA POST:.

– Signature d’un mémorandum d’entente entre les hommes d’affaires marocains et américains. En marge de la cérémonie d’ouverture de Morocco-US Business Development Conference, la CGEM et la Chambre de commerce US ont procédé à la signature d’un mémorandum d’entente, qui a pour objectifs de renforcer les échanges commerciaux entre les entreprises marocaines et américaines, et d’orienter les investissements directs américains vers le marché marocain.

– Mezouar: la conférence des ministres arabes de l’intérieur va prendre des décisions fermes. Lors d’une conférence de presse conjointe avec le Secrétaire général de la Ligue Arabe, Nabil El Arabi, à l’issue de la 141ème session du Conseil de la Ligue arabe au niveau des ministres des Affaires étrangères, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, indiqué que la prochaine conférence des ministres arabes de l’intérieur, qui se tiendra à Marrakech les 12 et 13 mars courant, devra prendre des décisions fermes pour donner un signal fort aux organisations terroristes et leur montrer que le monde arabe est capable de contrer ce fléau.

*RISSALT AL OUMMA:.

– UMT, CDT et FDT: vingt jours avant la fin de l’ultimatum accordé à Benkirane. Les trois centrales syndicales (UMT, CDT et FDT) ont indiqué qu’il ne restait que vingt jours avant la fin de l’ultimatum accordé au gouvernement pour répondre aux revendications des trois centrales intégrées dans le mémorandum soumis, le mois dernier, au Chef du gouvernement.

– L’organisateur du braquage sur un fourgon blindé à Tanger arrêté par l’Interpol. La police internationale, l’Interpol, a arrêté l’auteur présumé du braquage du fourgon blindé de Tanger. Il s’agirait de Hassan Balghi, un ressortissant marocain établi en Belgique. Une attaque armée avait eu lieu le 24 février contre un fourgon transportant des fonds qui s’apprêtait à s’arrêter devant une banque de la place. Une importante somme d’argent a été dérobée.

 

*AL HARAKA:. – Education nationale: Les mesures administratives prises à l’encontre des grévistes sont toujours effectives. Le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle a affirmé que les mesures administratives prises à l’encontre des grévistes sont toujours effectives, dans le cadre de son engagement à mettre en œuvre les lois en vigueur, en dépit de la persistance des syndicats de l’enseignement à vouloir suspendre l’application desdites mesures. Le ministère insiste sur l’impératif pour les personnes concernées de reprendre leur travail au plus tard le 12 mars 2014, sans omettre le délai accordé à ceux qui ont reçu les décisions d’arrêt de salaire, indique un communiqué du ministère publié à l’issue d’une rencontre qui a réuni, jeudi dernier, le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, le ministre délégué auprès du ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Abdeladim Guerrouj et les secrétaires généraux du syndicat national de l’enseignement, de la fédération nationale des fonctionnaires de l’enseignement, de la fédération autonome de l’enseignement et de la fédération nationale de l’enseignement.

*AL MOUNAATAF:.

– El Yazami: Le respect des droits de l’Homme, une mission que partagent la Justice, la Sûreté et les militants. Le respect des droits de l’Homme est une mission que partagent la Justice, la Sûreté et les militants, a indiqué, dimanche à Laâyoune, le président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Driss El Yazami. Intervenant à l’occasion de la session de formation organisée en faveur des formateurs de la Sûreté nationale au niveau de la Préfecture de police de Laâyoune, en partenariat avec la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) de Laâyoune-Es Smara, El Yazami a souligné que la notion de protection des droits de l’Homme est présente dans les missions assumées par la Sûreté nationale, la Justice et les militants associatifs, chacun selon son domaine.

– Les diplômés-chômeurs se remettent au soin de l’UE pour se protéger contre le gouvernement. Des diplômés-chômeurs appartenant à la Coordination des cadres supérieurs au chômage ont observé, mercredi à Rabat, un sit-in devant le siège de l’Union européenne. Ces diplômés ont remis une lettre à l’ambassadeur de l’UE dans laquelle ils appelaient à l’intervention en leur faveur afin d’exhorter le gouvernement à respecter leur droit aux manifestations pacifiques.

*AL MASSAE:.

– Tension à la faculté des lettres et des sciences humaines de Rabat. Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres. Lahcen Daoudi a surpris les professeurs de la faculté en rouvrant les candidatures pour le poste du doyen de la faculté, sachant qu’une commission composée des professeurs avait approuvé les résultats du premier appel à candidature, qui a donné la victoire d’Abderrahim Benhadda.

– Les greffiers s’insurgent contre Ramid. Les greffiers de la Fédération nationale du secteur de la justice, relevant de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM), ont haussé le ton contre le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, lui imputant la responsabilité de la non-poursuite des personnes impliqués dans les dysfonctionnements relevés à l’Association des œuvres sociales des magistrats et fonctionnaires de la Justice (AOSMFJ).

*ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– Boussaid invite les acteurs économiques américains à saisir les grandes opportunités d’affaires qu’offre le Maroc. Le Ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid, a appelé, lundi à Rabat, les acteurs économiques américains à saisir les grandes opportunités d’affaires qu’offre le Maroc, en soulignant la solidité des relations entre les deux pays. Le Maroc « vous invite à vous associer, pour non seulement être l’un des partenaires commerciaux majeurs de notre pays, mais pour saisir ensemble les opportunités qui s’offrent à nous dans une région ouest africaine appelée à connaître une croissance et un développement inédits et dans laquelle le Maroc joue un rôle de premier plan », a-t-il déclaré à l’ouverture de la 2ème conférence maroco-américaine sur le développement des affaires.

– Migration: le Maroc a bien fait de se tourner vers l’Afrique (vice-Premier ministre belge). Le Maroc a « bien fait de se tourner vers l’Afrique subsaharienne pour traiter autrement les flux migratoires », dans une perspective sud-sud et non seulement sud-nord, a affirmé le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères belge, Didier Reynders. S’exprimant en marge du 25ème Conseil des droits de l’Homme à Genève (3-28 mars), M. Reynders a vanté les vertus de la politique migratoire à visage humain initiée par SM le Roi Mohammed VI, soulignant la « coopération de large portée » entre l’Union européenne et le Maroc dans ce domaine.

*BAYANE AL YAOUM:.

– Haute commission mixte maroco-qatarie: signature de sept accords. La 5ème Réunion de la Haute commission mixte maroco-qatarie, qui démarre ses travaux aujourd’hui à Rabat, sera marquée par la signature de sept accords dans divers domaines visant le renforcement des relations entre le Royaume et l’Etat du Qatar.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Expert: Le Maroc doit diversifier ses relations internationales. Tout en minimisant la tension qu’ont connue récemment les relations maroco-françaises, l’expert en relations internationales, Tajeddine El Houssaini, a souligné que « le Maroc ne doit pas mettre tous ses œufs dans le seul panier français ». Et de souligner que les relations maroco-françaises reposent sur des bases solides, fruits d’une alliance stratégique entre Rabat et Paris. *ASSABAH:.

– Ouzzine accusé de politiser le dossier de gazonnement des stades. La liste des 44 stades qui vont bénéficier du gazonnement dans le cadre d’un marché dont le coût s’élève à 360 millions de dirhams a suscité de nombreuses interrogations chez les responsables de la Fédération royale marocaine de football. Ceux-ci ont remarqué que certains stades ne figurent pas dans l’accord-cadre conclu en 2010 avec le ministère de la Jeunesse et des Sports. Le ministre de tutelle, Mohamed Ouzzine a récusé les accusations portées contre lui, faisant savoir que les personnes qui font circuler ces propos cherchent à servir des agendas particuliers.

– Boussaid appelle les hommes d’affaires américains à investir au Maroc. S’exprimant à l’ouverture de la 2ème conférence maroco-américaine sur le développement des affaires, lundi à Rabat, le ministre de l’Economie et des Finances a affirmé la volonté du Maroc d’accroitre les investissements américains grâce aux grandes opportunités d’affaires qu’offre le Royaume. Le ministre a également souligné que grâce aux importantes réformes qu’il a entreprises au même titre qu’à sa stabilité, le Maroc s’est érigé en plateforme pour drainer les investisseurs, avec à leur tête les investisseurs américains.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Coopération entre le Maroc, les Etats-Unis et les Pays de Golfe pour investir les marchés africains. C’est ce qu’a révélé David Hammoud, président et directeur exécutif de la Chambre américano-arabe lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de la signature d’un accord entre la CGEM et la Chambre américano-arabe. Hammoud a affirmé que le Maroc doit chercher à conclure des conventions tripartites combinant le capital des pays des Golfe, la technologie américaine et les ressources humaines marocaines.

– Déclaration du patrimoine: des peines allant de 3.000 dirhams d’amende à la révocation contre les fraudeurs. Les Cours régionales des comptes ont entamé l’opération de la mise à jour des déclarations du patrimoine depuis le début de février. Cette mesure qui concerne certains élus locaux, des membres des Chambres professionnelles, des fonctionnaires et des adjoints publics, prévoit des sanctions contre les personnes qui ne déclarent pas leurs patrimoines qui peuvent aller jusqu’à la révocation.

 

Comments
To Top