Technologie

Popcorn Time, l’application qui fait trembler Hollywood

popcorn-time-streaming

popcorn-time-streamingVoici le nouveau cauchemar d’Hollywood. Sur les réseaux sociaux, mardi 11 mars, tout le monde ne parle plus que de cette nouvelle application. Son nom : Popcorn Time, soit « l’heure du pop-corn ».

Cette dernière fonctionne comme une plateforme de vidéos à la demande (VOD). Problème : elle repose sur un partage illégal des contenus. A tel point qu’elle a été rebaptisée « le Netflix [service de streaming payant américain] des pirates ».

Gratuit, « facile »…
Pour regarder American Bluff, Gravity ou encore 12 Years A Slave, plusieurs options s’offrent à vous : aller au cinéma, attendre la sortie en DVD ou, si vous êtes du genre pirate, les regarder via des plateformes illégales, en streaming (en continu, sans téléchargement) ou via un « torrent » (un logiciel qui permet de télécharger un film ou une série et de le regarder ensuite). Or, avec Popcorn Time, inutile d’attendre la fin du téléchargement pour profiter de votre film : « Celui-ci se télécharge en même temps que vous appréciez votre film (et votre pop-corn, donc) », explique le site Konbini. « La seule chose à faire au préalable est de télécharger l’application qui pèse environ 40 Mo. » Elle est notamment disponible sur le site Mega, fondé par Kim Dotcom, le fantasque inventeur de la plateforme Megaupload.

« J’ai beaucoup d’amis qui ne comprennent par les torrents, je voulais rendre cette technologie facile et accessible à tous », a expliqué au site TorrentFreak (en anglais) l’un de ses créateurs, identifié par le prénom Sebastian.

… et illégal
« Nous ne prévoyons pas d’avoir de problèmes juridiques, assure Sebastian à TorrentFreak. Nous n’hébergeons rien et aucun des développeurs ne gagne d’argent. Il n’y a pas de publicité, pas de compte premium et aucun frais d’abonnement ou quoi que ce soit de ce genre. » Mais comme le note Vice.com, « ce n’est que du torrent avec une meilleure présentation ».

De quoi concurrencer l’offre légale de Netflix, laquelle avait considérablement fait chuter les téléchargements illégaux, rappelle le site. En particulier dans les pays qui ne disposent pas d’un service de VOD aussi puissant que Netflix

Comments
To Top