Monde

Boeing 777 disparu : une nouvelle piste grâce à l’image d’un satellite chinois

sat-chin

sat-chinSelon CNN, le gouvernement chinois a dévoilé une image satellite qui pourrait être la première identification de l’avion disparu depuis samedi. Aucune confirmation n’est encore possible, tempèrent cependant les experts.

L’image satellite, d’une piètre qualité, laisse percevoir une masse blanche sur fond bleu. Et peut-être la clef de l’énigme qui plane sur le Boeing 777 de la Malaysia Airlines, cinq jours après son crash au large de Kuala Lumpur. CNN a en effet diffusé dans la soirée des photos prises par un satellite chinois, ouvrant la voie à une piste sérieuse.

Les clichés ont été publiés par l’administration chinoise. Ils ont été pris au large de la mer de Chine, à l’est du Vietnam. Mais surtout, à proximité de la zone que le vol MH370 devait initialement survoler samedi avec ses 239 passagers. « Trois objets flottants, suspects » ont été identifiés à l’aide du satellite, d’après un communiqué des autorités chinoises repris par CNN. Leur taille semble correspondre aux potentiels débris d’un avion, et les chances qu’il s’agisse de l’avion sont « hautes », selon un expert invité sur le plateau de la chaîne. Les éléments seraient de 13 x 18 m, 14 x 19 m et 22 x 24 m, des formats proches de ceux des débris d’un avion de type Boeing 777.

Des images prises le 9 mars

Les images ont été capturées le 9 Mars – un jour après la disparition du Boeing – mais n’ont pas été libérées jusqu’à mercredi. Un retard imputé par les autorités chinoises au satellite à l’origine de cette découverte : appartenant à la Défense, il n’aurait pas fait partie des appareils initialement missionnés par Pékin depuis plusieurs jours pour tenter de repérer le lieu de crash qui a coûté la vie à 153 ressortissants chinois.

« Ce n’est pas la première fois que les autorités annoncent l’identification d’objets pouvant être liés à l’avion disparu », tempère néanmoins CNN. Et pour cause : les recherches infructueuses et la communication qui apparaît parfois confuse des autorités malaisiennes alimentent les critiques de plus en plus vives.

Comments
To Top