Societe

L’emploi des femmes au Maroc : l’enquête qui interpelle

femmes-maroc
femmes-marocL’enquête du HCP sur l’emploi des femmes marocaines au titre de l’année 2012 dresse un constat amer.

Exemple : Le taux d’emploi masculin est six fois supérieur à celui des femmes au niveau des trois régions du Sud, Tanger-Tétouan et l’Oriental ! Chacun fête le 8 mars à sa façon. Le HCP l’a célébré cette année avec des fleurs et autant de chiffres. Un coup de cœur spécial dédié aux femmes. En dévoilant ce mercredi les résultats de l’enquête 2012 sur le marché de l’emploi, les équipes du Haut commissaire, Ahmed Lahlimi, ont eu la galanterie d’en sortir une synthèse propre aux Femmes dans leur relation avec le marché du travail.

L’étude dresse un constat sans appel : la participation des femmes marocaine à la vie économique est notoirement faible. En effet, la part des actives dans le volume total des femmes en âge de travailler ne représente que 24,7%, contre 28,1% en 2000, soit une baisse de 3,4 points en l’espace de 12 ans. Ce recul de l’activité, explique le HCP, est dû en partie à l’augmentation de la part de la catégorie des « élèves et étudiantes.

Globalement, le taux d’emploi féminin représente à peine 22% de la population féminine âgée de 15 ans et plus, bien en deçà de celui des hommes (67%). L’analyse spatiale révèle quant à elle que les trois régions du Sud affichent le taux d’emploi féminin le plus bas avec seulement 9,3%, suivies des régions de Tanger-Tetouan (10,8%) et de l’Oriental (11,1%). En revanche, les niveaux les plus élevés ont été repérés dans les régions de Doukkala-Abda, Chaouia-Ouardigha, Souss-Massa-Daraa, Elgharb-Chrarda-Beni-Hssan et Marrakech-Tensift-Elhouaz avec respectivement 34,4%, 32,4%, 31,1%, 30,8% et 29,3%. Des régions caractérisées par la prédominance des activités agricoles, auxquelles les femmes participent généralement en tant qu’aides familiales.

307 mille femmes vivant seules au Maroc

En 2012, l’effectif des femmes en situation de chômage s’est établi à 302 mille personnes, soit 29% du volume global du chômage. La majorité (80,5%) de ces femmes sont âgées de moins de 35 ans   et près de huit femmes sur dix sont diplômées (81%). Puis, sur un total de 7,3 millions de ménages que compte le pays, 1,4 million (soit 19,3%) sont des ménages dirigés par des femmes. Plus de la moitié (54,9%) de ces femmes chefs de ménage sont veuves, 27,3% mariées et 10,9% divorcées.

Enfin, des 538 mille personnes vivant seules, les femmes représentent une part de 57% (soit 4,2% de l’ensemble des ménages). L’analyse sociodémographique de cette catégorie de femmes montre que plus de la moitié d’entre elles (58,6%) sont des personnes âgées de 60 ans et plus, et 35,8% entre 30 et 59 ans. Les femmes citadines célibataires représentent une part relativement importante (15,2%) que celle des femmes rurales (7%).

Constat pouvant être expliqué, aux yeux du HCP, par la concentration de l’éducation post-primaire dans les villes. Autre caractéristique non moins importante des femmes vivant seules, c’est qu’en comparaison avec le reste des femmes, elles affichent un faible taux d’emploi (21%) et la majorité d’entre elles sont inactives (77,8%), dont 44,6% sont des femmes au foyer.

avec map

Comments
To Top