Societe

Fin de route pour une bande de voleurs à Casablanca

police-arrestation

police-arrestationLes éléments de la police judiciaire du district du Hay Hassani (Casablanca) ont mis fin aux agissements d’une bande de présumés voleurs en possession de timbres de quittance, de vignettes de contrôle technique de véhicule mais également de fausses pièces de monnaies en or, indique-t-on, lundi, de source policière.

Ayant eu vent de la vente en pleine rue de timbres fiscaux dont l’origine est douteuse, les fins limiers de la police vont interpeller le vendeur en détail avec en sa possession les timbres de 20 dirhams la pièce mais également ceux d’une valeur de 10 dirhams du comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) qui ne sont pas censés être en vente libre, a indiqué à la MAP l’officier principal chef de la 2è section judiciaire du district, Mustapha Zaghi.

Ce dernier va vite dénoncer son fournisseur appréhendé, à son tour, en possession d’un lot de ces timbres après que les enquêteurs lui aient tendu un guet-apens. Une perquisition de son domicile a permis de mettre la main sur un véritable butin portant ainsi la saisie totale de timbres de 20 Dhs à 2.000 pièces et ceux du CNPAC (10 Dhs) à 2.500 unités.

Les enquêteurs vont également dénicher des formulaires de procès-verbaux et un lot de vignettes de contrôle technique que ce mis en cause a reconnu avoir volé de centres techniques de contrôle de Mohammedia et de Kenitra, selon la même source.

Les saisies ne vont pas s’arrêter là puisque les policiers trouveront dans son domicile toute une panoplie d’articles électroménagers dont trois grands téléviseurs (51 pouces) et deux autres de 32 et 18 pouces chacun ainsi que des ordinateurs, deux imprimantes, deux photocopieurs et autant de Fax. Tout ce lot est le fruit de six vols dans des différents locaux dans la zone de la Corniche de Casablanca, selon les aveux du prévenu.

Mais c’est en tombant sur une pièce de monnaie en métal jaune que les fins limiers vont pousser un peu plus loin leurs investigations avec le mis en cause qui va les pister sur deux complices tout en reconnaissant qu’elle devrait servir d’appât pour une arnaque ciblant un résident de la ville de Marrakech.

Les policiers, sur indications du mis en cause, se déplaceront à Bouznika pour mettre le grappin sur le présumé tête pensante de cette escroquerie avec en sa possession 283 fausses pièces en or, soit un volume de 2,150 kg. La filouterie consistait à donner au futur client une pièce de monnaie en vrai or pour procéder à la vérification de son authenticité (carat) auprès de bijoutiers avant de lui fourguer la totalité des pièces supposées faire partie d’un trésor en pièces d’or déterré.

Un total de sept personnes dont deux receleurs ont été ainsi arrêtés par les policiers et seront déférés à la justice.

map

Comments
To Top