Societe

Amnesty International décerne le trophée des défenseures des droits humaines à Aïcha Belarbi

aicha-belarbi

aicha-belarbiAmnesty International-Maroc a organisé, samedi à Rabat, une cérémonie d’hommage à Mme Aïcha Belarbi à qui elle décerné le trophée des défenseures des droits humains, en reconnaissance de sa contribution à la consolidation et la protection des droits humains.

Au cours de cette cérémonie, qui s’inscrit dans le cadre du programme de soutien d’Amnesty International aux femmes défenseures des droits humains lancé il y a six ans, le directeur général d’Amesty International-Maroc, Mohamed Sektaoui a salué en Mme Belarbi, « une grande figure du militantisme, qui a consacré sa vie aux questions de démocratie et des droits humains, particulièrement ceux des femmes et des immigrés, et dont le parcours militant a toujours incarné la dimension humanitaire ». Il a rappelé que cette militante, qui avait occupé notamment les postes de ministre et d’ambassadrice du Maroc auprès de l’Union Européenne, avait eu  »l’audace de dire non quand cela s’avérait nécessaire et avait milité dans des conditions difficiles durant les années de plomb », par ses écrits, par la recherche scientifique et par son militantisme de terrain pour faire entendre la voix de la femme marocaine et défendre l’égalité entre l’homme et la femme à une époque où le fait d’aborder les questions de genre était considéré comme un défi aux traditions sociales et culturelles.

Cette cérémonie, a-t-il dit, coïncide avec le lancement par Amnesty International de la campagne « Mon corps, mes droits », qui est une campagne mondiale visant à défendre les droits des femmes victimes de contrainte, de criminalisation, de discrimination et de violence. Il s’agit là d’une question que n’a cessé de soulever Mme Aïcha Belarbi avec audace, aussi bien dans ses écrits que lors des rencontres nationales et internationales. Pour sa part, Mme Aïcha Belarbi a soutenu que l’égalité et le respect des droits humains ne peuvent être concrétisés sans la participation effective des femmes à la vie politique, et sans faire entendre leurs voix et les aider à se libérer des pièges de la discrimination, des dangers de violence, de l’infériorité et de la pauvreté.

Elle a affirmé que cet hommage ne lui est pas rendu individuellement, mais à l’ensemble des femmes et à toutes les militantes des droits de l’Homme qui ont travaillé d’arrache-pied et se sont investies des années durant en faveur de l’émergence d’un Maroc démocratique et moderne.

Sociologue, professeur-chercheur à l’Université Mohammed V de Rabat, Mme Aïcha Belarbi est également membre-fondateur de l’Organisation marocaine des droits de l’Homme et ancien membre du comité scientifique de l’Institut arabe des droits de l’Homme. Elle a également travaillé au sein de multiples organisations arabes et occidentales des droits humains, tels que le Comité arabe des droits de l’homme, Initiative for peace and co-operation in the Middle East, Human rights watch, lawyers Committee for Human Rights et commissaire au sein de la commission mondiale pour les migrations internationales

map

Comments
To Top