Societe

Le chef présumé d’un réseau criminel appréhendé à Kénitra

crim-ken
crim-kenLa police judiciaire de la préfecture de police de Kénitra vient d’arrêter le chef présumé d’un réseau, accusé notamment de meurtre, de tentative de meurtre et de plusieurs agressions, vols et viols

L’information a été donnée samedi par  les services de police de la wilaya de Kénitra. La même source rappelle le coupable présumé, D.B, né en 1972, faisait l’objet de plusieurs avis de recherche. Il utilisait, avec d’autres complices, un véhicule léger comme moyen de transport clandestin, et conduisait ses victimes avec ses complices dans des endroits déserts pour les violer et les dépouiller de tout ce qu’elles possédaient. Selon les recherches menées dans la région d’origine de l’accusé, Sidi Yahia du Gharb, ce dernier serait aussi impliqué dans le meurtre de sa femme et sa fille en 2006.

Le prévenu a été arrêté, jeudi dernier, en possession de plusieurs couteaux et épées, dans un quartier populaire de Kénitra après sa descente d’un véhicule léger non sans résistance en menaçant les agents de police d’une épée.

Le mis en cause a avoué avoir tué une femme et indiqué à la police l’endroit où il avait enterré son corps. Il a aussi avoué être l’auteur d’une tentative de meurtre, enlèvement et viols sous la menace d’arme blanche, et plus d’une centaine de vols de voitures et agression.

Pour rappel, l’enquête a démarré à la suite des plaintes de plusieurs personnes qui ont déclaré avoir été agressées par les occupants d’un véhicule léger, notamment une femme enlevée le 12 mars dernier dans les environs de la ville de Sidi Yahia du Gharb, puis violée et gravement blessée à la tête et aux mains et laissée pour morte dans une forêt des environs. Celle-ci, retrouvée inconsciente et conduite à l’hôpital, avait indiqué à la police le nom de deux de ses agresseurs dont l’accusé principal qui vient d’être arrêté.

map

Comments
To Top