Revue de presse

Revue de presse: La Cour des comptes établit un rapport alarmant sur le système de compensation…

revue-presse-maroc

revue-presse-marocVoici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce mercredi 2 mars:

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– La Cour des comptes établit un rapport alarmant sur le système de compensation. Driss Jettou, Premier président de la Cour des comptes, a tiré la sonnette d’alarme par un diagnostic alarmant qu’il a établi de la réalité du système de compensation. Le rapport, présenté par Jettou lundi devant des commissions de la Chambre des représentants, comprend des chiffres et des données sur les produits subventionnés, notamment la farine, le sucre et les produits pétroliers ainsi que des recommandations pour la réforme de ce mécanisme.

– Appel à se soulever contre les dirigeants du Polisario. Des populations des camps de Tindouf ont réussi à mettre à découvert les agissements des dirigeants du polisario, notamment à travers des reportages diffusés par la chaine régionale de Laâyoune.

*AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– « Cap 2016 », une nouvelle stratégie du Crédit agricole du Maroc. 25 milliards de dirhams pour le Plan Maroc Vert. La stratégie « Cap 2016 » tend à consolider la performance opérationnelle du Crédit agricole ainsi que la sécurisation de ses fondamentaux et la maîtrise de ses risques. Le Groupe s’engage, en vertu de ce programme, à contribuer au développement rural, et ce, à travers le soutien des stratégies en vigueur et des nouveaux projets en milieu rural. L’exercice 2013 s’est achevé sous une hausse de 7pc du produit net bancaire du Crédit agricole. Une évolution qui s’est chiffrée à 2,85 milliards de dirhams contre 2,66 milliards de dirhams enregistrés au titre de l’exercice 2012.

– Selon un rapport de la Cour des comptes, la pression fiscale alourdit les charges de la compensation! Jettou accuse les taxes de l’Etat sur l’Etat!! Incroyable mais vrai. Les charges de la compensation explosent parce que l’Etat paie beaucoup de taxes à l’Etat. Comment? C’est en fait tout simple. Selon un rapport de la Cour des comptes, parmi les produits dont les prix sont soutenus par des subventions du budget de l’Etat, « certains font l’objet, et plus de la TVA, de prélèvements fiscaux spécifiques grevant davantage leurs coûts et par conséquent, aggravent la charge de compensation ». Plus concrètement, les subventions supportées par l’Etat en faveur des produits pétroliers et du sucre, par exemple, incluent la TVA dont le produit est estimé à 5,2 milliards de dirhams en 2013.

*L’ECONOMISTE:.

– Wessal Casablanca-Port : un méga-projet de 6 milliards de dirhams. Le Souverain a présidé, mardi, la cérémonie de signature de huit conventions liées au projet baptisé « Wessal Casablanca-Port ». Ce méga-projet est d’ailleurs le premier d’une série d’investissements déployés par le Fonds Wessal Capital. Concrètement, ce nouveau projet (Casa-port) porte sur la reconversion d’une partie de la zone portuaire de la capitale économique pour un coût global de 6 milliards de dirhams. Il s’agit en fait de la création d’un nouveau centre urbain avec la mise en valeur de l’ancienne médina ainsi que de son littoral touristique. – Industrie : les assises du rebond? Evaluation et réajustement du plan Emergence. L’exercice est au centre des Assises de l’Industrie qui se tiennent ce mercredi 2 avril. Il permettra de réorienter cette vision qui a permis à des secteurs comme l’aéronautique et l’automobile d’accroître leurs performances à l’export. Le challenge est d’aller vers plus d’intégration, de sous-traitance locale…Le patronat insiste sur la compensation industrielle.

*L’OPINION:.

– Le marché du lait, selon le Conseil de la concurrence : absence de concurrence par les prix au profit du consommateur. Dans le contexte du marché de lait pasteurisé caractérisé par un niveau élevé de concentration qui octroie un pouvoir de marché très important à la Centrale Laitière, les opérateurs concurrents n’ont aucun intérêt à aller vers la concurrence par les prix pour deux raisons. Primo, l’augmentation des prix par Centrale Laitière seule lui conférait une plus forte capacité de rémunération du lait cru et lui permettrait de collecter une plus grande part de lait cru, ce qui ferait perdre aux autres opérateurs concurrents des parts de marché. Secundo, les commerçants appliquent automatiquement les prix du lait de Centrale Laitière aux autres marques, ce qui pousserait les opérateurs concurrents du leader sur le marché à « récupérer » cette augmentation qui profiterait uniquement aux commerçants. Cette situation est évidemment négative pour le consommateur. Par conséquent, les concurrents se sont résignés au suivisme en matière des prix, qu’ils alignent automatiquement sur ceux de Centrale Laitière.

– Déclaration commune Istiqlal-USFP, conjonction des efforts pour faire face aux reniements par le gouvernement des acquis sociaux et démocratiques. Les partis de l’Istiqlal et de l’USFP ont affirmé, lundi, leur détermination à renforcer leur action commune pour contrer la politique gouvernementale qui porte atteinte aux acquis sociaux réalisés par le peuple marocain grâce à la lutte de ses forces nationales et démocratiques, et entrave le chantier de la mise en œuvre de la Constitution.

*LIBERATION:.

– L’USFP et l’Istiqlal renforcent leur alliance. L’USFP et l’Istiqlal ont fait un nouveau pas pour concrétiser leur alliance en signant, ce lundi, un mémorandum destiné à renforcer leur action commune au niveau local, provincial, régional et également sectoriel. Cet important document a été signé lors d’une réunion tenue au siège central du parti de la Rose à Rabat présidée conjointement par le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, et le secrétaire général du PI, Hamid Chabat, et en présence du président de la commission administrative de l’USFP, Habib El Malki. Les dirigeants des deux partis, qui ont scellé celle alliance stratégique après que le PI a claqué la porte du gouvernement Benkirane, sont conscients que pour donner un sens à leur alliance, il faut passer de la coopération au niveau central à celle au niveau local, provincial, régional et sectoriel.

– La non-décompensation du fuel mise à l’index par la Cour des comptes. Le gouvernement aura finalement pris la mauvaise décision concernant le système de compensation. Au lieu de s’attaquer à l’essentiel et d’affronter les vrais problèmes, il a préféré faire payer aux contribuables et à l’ensemble de l’économie nationale le prix de la mauvaise gouvernance de ce gouffre financier que sont les entreprises publiques. Dédié à l’origine aux couches les plus défavorisées, ce système a dévié de sa vocation pour devenir un instrument de soutien à la compétitivité des entreprises, voire un palliatif à leur non-compétitivité, masquant ainsi la vérité des coûts de production de certaines industries ou même un substitut à la révision des tarifs de l’électricité, relève le rapport présenté lundi par le Premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, lors d’une réunion des commissions parlementaires.

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Les recommandations de la Cour des comptes pour réformer la compensation. Sollicitée par la Chambre des représentants, la Cour des comptes a établi un diagnostic détaillé du système de compensation au Maroc et a émis des recommandations pour redresser les dysfonctionnements constatés. Pour les magistrats de Driss Jettou, il s’avère nécessaire de mettre en place une véritable stratégie dans le cadre d’un plan intégré de politiques publiques et de programmes de restructuration. S’inscrivant dans la durée, les axes majeurs de cette stratégie consistent notamment à réduire de manière progressive et concertée le périmètre de compensation aux seuls produits de base destinés à la consommation des ménages: gaz butane, farine et sucre. Quant aux produits pétroliers, ils doivent être décompensés de manière graduelle.

– Le secrétaire d’Etat américain John Kerry en visite au Maroc les 3 et 4 avril. Le secrétaire d’Etat américain John Kerry effectuera les 3 et 4 avril au Maroc, au cours de laquelle il co-présidera avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, les travaux de la 2e session du dialogue stratégique Maroc-Etats-Unis. Cette session se veut l’occasion pour les deux parties de promouvoir et dynamiser leur partenariat dans les domaines politique, économique, social, éducatif et culturel, indique lundi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

*AL BAYANE:.

– Le PPS enregistre avec satisfaction l’initiative du gouvernement d’inviter les centrales syndicales à participer aux prochaines séances du dialogue social. Lors de sa réunion ordinaire, lundi dernier, le Bureau politique du PPS a enregistré avec satisfaction l’initiative du gouvernement d’inviter les centrales syndicales à participer aux prochaines séances du dialogue social, tout en appelant à la nécessité d’approfondir l’approche du dialogue et des consultations, de manière à garantir des solutions appropriées aux demandes légitimes des larges catégories des masses populaires, parmi lesquelles la classe ouvrière ainsi que l’ensemble des travailleurs, et ce dans le cadre du Maroc de la solidarité, des institutions et de la justice sociale.

– Ministère de la Santé: aucun cas de fièvre Ebola n’a été enregistré au Maroc, a indiqué mardi le ministère de la Santé dans un communiqué, précisant que le dispositif de contrôle sanitaire aux frontières est renforcé. « Le ministère de la Santé tient à informer l’opinion publique que le Maroc est indemne de la maladie de la fièvre hémorragique à Ebola dont 112 cas ont été enregistrés récemment en Guinée », souligne le communiqué.

*ATTAJDID:.

– L’ e-commerce progresse rapidement au Maroc. La société MasterCard vient de publier les résultats de son enquête sur les comportements d’achat en ligne pour l’année 2014. Le rapport de l’enquête révèle que le Maroc connait une croissance rapide de l’achat en ligne. Sur les personnes interrogées par MasterCard dans le pays, plus de la moitié indiquent qu’ils procèdent de plus en plus à l’achat sur Internet, pour des services comme les billets d’avion, la réservation de chambre d’hôtel, l’achat de cadeaux.

– Benhima: l’année 2014 sera une année africaine par excellence. Le PDG de Royal Air Maroc (RAM), Driss Benhima, a assuré lundi à Casablanca que l’année 2014 sera par excellence une année africaine avec à la clé une batterie de mesure visant à consolider la présence de la compagnie nationale en terre africaine. Exposant lors d’un point de presse la stratégie de la RAM pour l’année 2014, il a indiqué que sa compagnie compte densifier et augmenter ses liaisons avec les pays africains, notamment dans l’Afrique de l’ouest tout en s’impliquant dans la promotion des activités culturelles et artistiques qui cherchent à consolider les appartenances et les identités africaines.

*ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– SM le Roi préside à Casablanca la cérémonie de signature de huit conventions liées au projet « Wessal Casablanca-Port ». SM le Roi Mohammed VI a présidé, mardi au Palais Royal de Casablanca, la cérémonie de signature de huit conventions liées au projet « Wessal Casablanca-Port ». Lors de cette cérémonie, les différents volets relatifs à « Wessal Casablanca-Port », qui est le premier d’une série de projets déployés par Wessal Capital, ont été présentés devant SM le Roi un projet innovant qui marque une impulsion stratégique et de portée structurante réservant une place de choix à une offre culturelle originale et à des espaces écologiques de proximité.

– Marche du 6 avril: l’UMT, la FDT et la CDT mobilisent la classe ouvrière. Les trois centrales syndicales ont lancé un appel pour mobiliser leurs bases et les encourager à participer massivement à la marche du 6 avril à Casablanca, qui vise, selon les syndicats, à « défendre le pouvoir d’achat, la dignité, la liberté et la justice sociale ».

*AL HARAKA:.

– Le Centre national jordanien des droits de l’Homme salue la réforme du tribunal militaire au Maroc. Le Centre national jordanien des droits de l’Homme a salué, mardi, la réforme du tribunal militaire au Maroc visant notamment l’exclusion des civils de la compétence dudit tribunal. Dans un communiqué, le centre indique avoir accueilli avec satisfaction l’adoption, lors d’un Conseil des ministres présidé par SM le Roi Mohammed VI, du projet de loi sur la réforme de la justice militaire, un texte qui prévoit d’exclure les civils de la compétence du tribunal militaire quels que soient les crimes commis.

– Les acquis en matière des droits de l’Homme au Maroc reflètent la volonté politique de mettre en œuvre la Constitution. Les acquis en matière des droits de l’Homme au Maroc reflètent la forte volonté politique de mettre en œuvre les dispositions de la nouvelle Constitution, a indiqué Salam Tirouz, membre de la commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) à TanTan-Guelmim. La décision du gouvernement d’interagir rapidement et de répondre efficacement aux plaintes et propositions émises par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) démontre le cumul réalisé par le Maroc au niveau de la lutte contre toute violation des droits de l’Homme, notamment dans une conjoncture marquée par la prise de conscience croissante des citoyens de leurs droits qui peut être perçue à travers le nombre et le contenu des plaintes remises au Conseil, a affirmé Mme Tirouz dans une déclaration à la presse.

*BAYANE AL YAOUM:.

– Compensation: 195 milliards de dirhams de subventions durant la période 2009-2013. Le Premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, a révélé, lundi à l’occasion de la présentation du rapport de la Cour sur le système de compensation à la Chambre des représentants, que les charges de compensation ont totalisé 195 milliards de dirhams durant la période 2009-2013. Jettou a souligné que les ménages arrivent à la première place par catégorie de bénéficiaires du système de compensation avec un total de 36pc des charges, précisant que chaque ménage sans voiture a bénéficié en 2013 de 156 dirhams par mois, contre 328 dirhams pour les ménages motorisés.

– Fièvre Ebola: le renforcement du dispositif de contrôle sanitaire aux frontières. Aucun cas de fièvre Ebola n’a été enregistré au Maroc, a indiqué mardi le ministère de la Santé dans un communiqué, précisant que le dispositif de contrôle sanitaire aux frontières est renforcé. Par mesure de précaution, et conformément aux dispositions du Règlement sanitaire international, le ministère de la Santé suit de près la situation épidémiologique mondiale, et renforce le contrôle sanitaire au niveau des points d’entrée, en collaboration avec les autorités portuaires, notamment l’aéroport Mohammed V de Casablanca, ajoute-t-on de même source.

*SAHIFAT ANNASS:.

– « Tcharmil » à Casablanca: 3 individus arrêtés. Trois individus qui figurent sur les photos des pages intitulées « Tcharmil » sur le réseau social Facebook, devenues très célèbres ces derniers jours, ont été arrêtés, selon le service préfectoral de la police judiciaire à Casablanca. Ces personnes sont accusées de constitution d’association de malfaiteurs et de diffusion d’images à caractère violent et terrorisant.

– L’Istiqlal et l’USFP appellent à un dialogue national pour l’interprétation démocratique de la Constitution. Le comité exécutif du Parti de l’Istiqlal et le Bureau politique de l’USFP, réunis lundi, ont déclaré que tous les espoirs de progression sur la voie démocratique suscités par la réforme constitutionnelle de 2011 se sont dissipés après que le gouvernement eut vidé tous les acquis de leur contenu et gelé le chantier de mise en œuvre de la constitution en l’interprétant selon une grille de lecture négative.

*AL ASSIMA POST:.

– Le Maroc et l’Italie signent un accord additionnel à la convention de coopération judiciaire et l’exécution des jugements et l’extradition des criminels. Le Maroc et l’Italie ont signé, mardi à Rabat, un accord additionnel à la convention de coopération judiciaire et l’exécution des jugements et l’extradition des criminels, conclue entre les deux parties le 12 février 1971, outre un accord relatif au transfert des personnes condamnées. L’accord additionnel à la convention de coopération judiciaire, signé par le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, et le ministre italien de la Justice, Andréa Orlando, porte sur l’amendement de certaines clauses et l’ajout d’autres relatifs à l’extradition des criminels en vue de combler les lacunes observées dans l’application de la convention de 1971.

– Le PPS dénonce la recrudescence du crime. Le PPS a dénoncé, dans un communiqué, la recrudescence du crime et l’atteinte à la sécurité des personnes et aux biens récemment dans les différentes régions, appelant les autorités à redoubler les efforts pour renforcer la sécurité et protéger les citoyens contre toutes les formes de criminalité dont souffrent, particulièrement, les femmes et les personnes âgées.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Dans une première, le Premier président de la Cour des comptes a dévoilé dans un rapport présenté lundi à la Chambre des représentants plusieurs dysfonctionnements de la Caisse de compensation. « Censée profiter principalement aux couches les plus défavorisées, la compensation s’est transformée, au fil du temps, en une dépense budgétaire qui subventionne les producteurs, notamment ceux opérant dans le secteur du transport et dans la production de l’énergie électrique, des plantes sucrières et même dans certains secteurs industriels », précise le rapport.

– Le PJD veut auditer l’OCE. Un député du PJD a indiqué il a été décidé d’adresser une motion au groupe parlementaire afin de constituer une commission d’enquête pour scruter les activités de l’Office de commercialisation et d’exportation.

*AL MASSAE:.

– Fès: le préfet de police démis de ses fonctions. La Direction générale de la sureté nationale a pris la décision de démettre le préfet de police de Fès de ses fonctions et charger son adjoint de gérer les affaires de la sécurité. Des sources expliquent que la DGSN a pris cette décision sur la base des données faisant état d’une propagation de la criminalité dans les quartiers populaires de la ville de Fès.

– Les dirigeants de l’USFP se concertent pour transcender les divergences intestines. Des sources de l’USFP ont indiqué que la commission de sages, formés d’Abdelwahed Radi, El Habib El Malki et Abd El Hadi Khyrat, respectivement ex-Premier secrétaire, président de la commission administrative et membre du bureau politique du parti de la Rose, a préparé une feuille de route pour surmonter la crise déclenchée par la décision du Premier secrétaire Driss Lachgar d’écarter Ahmed Zaidi de la présidence du groupe socialiste à la Chambre des représentants. Selon ces sources, cette commission va proposer une nouvelle structure du groupe, dont le poste du président du groupe qui constitue actuellement le brandon de discorde entre les camps de Lachgar et de Zaidi.

*AL KHABAR:.

– L’USFP et l’Istiqlal appellent à une marche commune le 1er mai. L’USFP et le Parti de l’Istiqlal ont appelé à une marche nationale commune le 1er mai prochain. Dans un communiqué conjoint, les deux dirigeants des partis se sont résolus à entamer un dialogue national global visant à mettre en œuvre la Constitution, qu’ils estiment entravée par la coalition gouvernementale.

– Jettou: les charges de la caisse de compensation présentent un risque sur la croissance économique. Driss Jettou, Premier président de la Cour des comptes, a dressé un tableau sombre du système de compensation au Maroc en affirmant lundi à la Chambre des représentants que le poids de la charge de compensation accentue la vulnérabilité macro-économique, réduit les marges budgétaires notamment en matière d’investissement et présente un risque majeur pour la croissance économique et l’emploi. Jettou a d’autre part noté que la Caisse n’a pas de droit de regard sur le choix des fournisseurs, ni sur les prix d’achat.

*AL ALAM:.

– Déclaration commune Istiqlal-USFP: appel à un dialogue pour la mise en œuvre de la Constitution. L’Istiqlal et l’USFP ont appelé les partis et les centrales syndicales à un dialogue national en vue de mettre en œuvre les dispositions de la Constitution et faire face aux tentatives de déviation par rapport aux objectifs nobles qu’elle contient. Ce dialogue doit s’inscrire dans le cadre d’une méthodologie démocratique visant à ouvrir un dialogue global autour de ce texte fondateur et mettre à contribution toutes les énergies et les orientations nationales, selon le communiqué.

– La CDT, la FDT et l’UMT refusent la politique du « dialogue pour le dialogue ». Alors que le ministre de l’Emploi et des Affaires sociales affirme que le dialogue avec les syndicats sera lancé après la marche nationale prévue le 6 avril, les responsables syndicaux annoncent de leur côté qu’ils s’opposent à la politique du dialogue pour le dialogue. *AL MOUNAATAF:.

– La production dans les secteurs de l’industrie manufacturière, de l’énergie, des mines et des BTP aurait augmenté selon 37pc des patrons. Le Haut-Commissariat au plan vient de publier les résultats de l’enquête de conjoncture relative au 4ème trimestre 2013 et aux prévisions pour le premier trimestre 2014 dans les secteurs de l’industrie manufacturière, de l’énergie, des mines et du BTP. Selon les résultats, la production aurait augmenté selon 37pc des patrons, baissé selon 27pc et stagné selon 36pc au titre du 4ème trimestre 2013.

– La compétitivité des PME: une urgence. La présidente de la CGEM, Meriem Bensalah-Chaqroun, a souligné, lors d’une conférence de presse tenue au siège de la Confédération à Casablanca, que la compétitivité des PME est une nécessité urgente, qui doit être le fruit d’une vision économique qui accorde à l’industrie la place qui lui échoit, ajoutant que cette compétitivité ne peut être que le résultat d’un partenariat entre l’Etat, les entreprises et les acteurs sociaux.

*ASSABAH:.

– L’Istiqlal et l’USFP se préparent pour des alliances électorales. Les dirigeants de l’Istiqlal et de l’USFP s’apprêtent à former des alliances pour affronter le PJD dans les prochaines échéances électorales en décidant de préparer la voie à une coordination électorale. Réunis lundi dans le siège du parti de la Rose à Rabat, les dirigeants des deux partis se sont résolus à régler les différends entre les deux formations au niveau des provinces et des régions et traiter les difficultés qui en découlent dans la perspective de préparer les échéances prochaines avec une logique de compromis.

– Jettou: le système de compensation a dévié de sa vocation. Driss Jettou, Premier président de la Cour des comptes, a jeté la lumière sur la situation du système de compensation dans un rapport qu’il a présenté lundi à la Chambre des représentants. Le Rapport indique que ce système, destiné à stabiliser les prix, a dévié de sa vocation pour devenir un instrument de soutien à la compétitivité des entreprises bien qu’il ait drainé des milliards de dirhams du budget public.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– L’Istiqlal et l’USFP cherchent à accélérer la mise en application des dispositions de la Constitution. L’USFP et l’Istiqlal ont appelé au lancement d’un dialogue national avec les partis politiques, les syndicats et les organisations de la société civile en vue d’accélérer la mise en application des dispositions de la Constitution 2011 et de veiller à en faire une interprétation démocratique.

– Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, effectuera les 03 et 04 avril une visite au Maroc, au cours de laquelle il co-présidera avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, les travaux de la 2ème session du dialogue stratégique Maroc-Etats-Unis. Cette session du dialogue stratégique Maroc-Etats-Unis, qui se tiendra sous le thème : »la consolidation des relations de coopération solides entre les deux pays », se veut l’occasion pour les deux parties de promouvoir et dynamiser leur partenariat dans les domaines politique, économique, social, éducatif et culturel, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

*RISSALAT AL OUMMA:.

– Les mouvements féministes coordonnent leurs actions contre la violence. Après l’accroissement de la violence mise en scène sur les pages des réseaux sociaux, les mouvements féministes ont décidé d’établir une coordination afin d’organiser une marche nationale visant à dénoncer ce phénomène qui, selon eux, prend pour cible les femmes en butte à la violence sous toutes ses formes, notamment celle commises dans la rue.

– La dette extérieure publique en hausse de plus de 26 pc du PIB. La dette extérieure publique a poursuivi son trend haussier en se situant à 26,5 pc du produit intérieur brut (PIB) en 2013 contre 25,7 pc en 2012, selon la direction du trésor et de finances extérieures (DTFE). L’encours de cette dette s’est établi à 234,74 milliards de dirhams (MMDH) contre 212,71 MMDH à fin 2012, enregistrant ainsi une hausse de 10,35 pc, note la DTFE dans le bulletin statistique de la dette extérieure publique de décembre 2013.

 

Comments
To Top