Sport

L’Atletico Madrid réussit l’exploit d’éliminer le Barça

atl-barc

atl-barcGrâce à un but de Koke marqué au début du match, les Madrilènes se sont qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des champions.

Mais qui arrêtera l’Atletico Madrid ? Après le Milan AC, la formation de Diego Simeone a écarté une autre légende, le FC Barcelone, pour se hisser dans le dernier carré de la Ligue des Champions.

Demi-finalistes de la plus prestigieuse compétition pour la première fois depuis quarante ans, les Madrilènes n’ont rien volé. Huit jours après avoir obtenu le nul au Nou Camp (1-1), ils se sont imposés1-0 au match retour grâce à une entame de match extraordinaire. La cinquième confrontation cette saison entre les deux équipes a désigné pour la première fois un vainqueur. Le fait que ce soit l’Atletico ne doit rien au hasard.

L’enfer qui leur était promis, les Catalans l’ont vécu lors des vingt premières minutes. Avec un but, cette reprise au second poteau de Koke à la 5e minute, et… trois tirs sur les poteaux, l’Atletico a littéralement asphyxié son adversaire lors de vingt premières minutes jouées sur un rythme extraordinaire. Jamais depuis longtemps le FC Barcelone n’avait connu une entame de match aussi douloureuse.

Même si Messi aurait pu, de la tête à la 13e, égalisé en pleine tourmente, le FC Barcelone était bien heureux de rejoindre les vestiaires à la pause sans que la situation ne soit désespérée. Elle l’aurait été si Monsieur Webb avait accordé un penalty à l’Atletico pour une faute de Mascherano sur Adrian Lopez.

A la reprise, le FC Barcelone avait retrouvé ses esprits pour exercer une emprise totale sur la rencontre. A la 48e, Neymar galvaudait une occasion en or. Parfaitement lancé par Xavi, le Brésilien échouait face à Courtois dont la sortie parfaite ne fait que confirmer une évidence: ce Belge de 21 ans qui appartient toujours à Chelsea est déjà l’un des meilleurs gardiens du monde.

Le manque d’inspiration d’Iniesta et la grande discrétion de Messi étaient de plus en plus marqués dans cette seconde période. La méforme des deux hommes explique pourquoi le FC Barcelone n’a pas trouvé l’ouverture dans ce match retour. Et pourquoi il ne jouera pas une septième demi-finale de rang de la Ligue des Champions.

Comments
To Top