Politique

Sahara: Ban Ki-moon appelle à une solution de compromis et salue les efforts du Maroc

UN Secretary-General addresses the 64th session of the General Assembly.

UN Secretary-General addresses the 64th session of the General Assembly.Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé jeudi à une solution de compromis et salué les efforts fournis par le Royaume dans le Sahara marocain, tout en relevant une “frustration croissante” des populations dans les camps de Tindouf en Algérie, notamment “chez les jeunes”.


Dans un rapport sur la question du Sahara marocain, recommandant la prorogation d’une année, jusqu’au 30 avril 2015, du mandat de la MINURSO, le Secrétaire général a souligné que son Envoyé personnel, Christopher Ross, a exhorté les parties à faire preuve de flexibilité, de créativité et d’imagination pour aller de l’avant vers une solution de compromis.

Le Secrétaire général a, dans ce rapport, mis en avant les efforts déployés par le Maroc en termes de consolidation des institutions nationales oeuvrant, notamment, dans le domaine des droits de l’Homme, notant “avec satisfaction” les “avancées” du Royaume, particulièrement en ce qui concerne le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) et ses antennes à Laâyoune et Dakhla et la réforme de la justice militaire.

Le Chef de l’ONU a également “salué la coopération du Royaume avec les procédures spéciales du Conseil des Droits de l’Homme” des Nations Unies.

Les autorités marocaines ont “continué à coopérer avec les procédures spéciales du Conseil des Droits de l’Homme et à leur faciliter l’accès”, s’est félicité M. Ban Ki-moon.

A cet égard, le rapport cite la visite effectuée par la Rapporteur spécial sur la traite des personnes qui a fait part de son “appréciation pour les discussions franches et ouvertes qu’elle a tenues avec les autorités tout comme avec la société civile”, notant la “volonté des autorités d’institutionnaliser les bonnes pratiques”.

De même, le document revient sur la visite du groupe de travail sur les détentions arbitraires qui a “bénéficié de la pleine coopération” des autorités marocaines.

Ban Ki-moon a, en outre, souligné que le Maroc a exprimé sa “disposition à recevoir” en 2014 d’autres procédures spéciales de l’ONU.

Comments
To Top