Societe

Tétouan: Un pédophile britannique condamné à 20 ans de prison

robert-bill

robert-billUn Britannique soupçonné de pédophilie a été condamné mardi à 20 ans de prison par un tribunal de Tétouan, dans le nord du Maroc, pour enlèvement et tentatives de viol sur mineures, a-t-on appris auprès d’une ONG locale.

Robert Bill, un Gallois de 59 ans, qui a plaidé non coupable et dispose de 10 jours pour faire appel, a également écopé d’une amende de 100.000 dirhams (9.500 euros), a indiqué à l’AFP le président de l’Observatoire du nord des droits de l’Homme (ONDH), Mohammed Benaïssa.

Il avait été arrêté en juin 2013 dans une station-service de Tétouan où des passants avaient entendu des cris d’enfant en provenance de son véhicule. Plusieurs personnes avaient encerclé la voiture, immatriculée en Espagne, et prévenu la police, la fillette en sortant indemne.

Selon des ONG, l’homme était aussi accusé d’enlèvement et tentative de viol sur deux autres fillettes, à Tétouan et à Chefchaouen, également dans le nord du royaume.

Cet ancien enseignant avait déjà purgé une peine de prison par le passé, à la suite d’une condamnation en 2009 dans son pays pour tentative d’enlèvement sur une enfant de cinq ans.

Après sa sortie de prison, il avait rejoint le sud de l’Espagne puis était entré au Maroc en novembre 2012 via l’enclave espagnole de Ceuta.

D’après la presse marocaine, l’homme, domicilié à Ceuta, faisait en outre l’objet d’un mandat d’arrêt émis par la police espagnole pour des faits comparables.

Reporté à plusieurs reprises, son procès à Tétouan a notamment été marqué par l’évanouissement d’une des victimes dans l’enceinte du tribunal.

Nous accueillons favorablement ce verdict, car il protège les enfants et envoie un message aux pédophiles, a souligné M. Benaïssa.

Plusieurs affaires de pédophilie ont éclaté au Maroc au cours des dernières années.

Le mois dernier, un Allemand soupçonné d’avoir attiré par la ruse deux mineures dans sa voiture, dans le nord du Maroc, a été arrêté par la police et emprisonné à Tétouan.

En mai 2013, un Français âgé de 60 ans avait été condamné à 12 ans de prison par un tribunal de Casablanca pour des actes de pédophilie.

Ce même mois, des milliers de Marocains avaient participé à une marche blanche à Casablanca pour dénoncer la pédophilie et les violences faites aux enfants à la suite de l’agression d’une fillette retrouvée dans un bain de sang après s’être longuement défendue contre son agresseur.

A l’été 2013, une grâce royale accordée par erreur à un pédophile espagnol, Daniel Galvan, avait été retirée après plusieurs jours de manifestations dans le pays. Galvan, condamné en 2011 à 30 ans de prison pour des viols sur 11 mineurs, avait toutefois eu le temps de rejoindre l’Espagne, où il continue actuellement de purger sa peine.

AFP

Comments
To Top