Politique

Démenti : Pas de grève de la faim de détenus dans la prison de Salé

prison-Detention-preventive-au-Maroc
prison-Detention-preventive-au-MarocLa Délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion a démenti les informations sur une grève de la faim observée depuis un mois par des détenus dans la prison locale de Salé.

Dans une mise au point, parvenue jeudi à la MAP, la Délégation générale dément également les allégations colportées par un quotidien selon lesquelles « la direction de la prison refuse les soins aux malades, en particulier ceux atteints de maladies dermatologiques et respiratoires ». La Délégation générale affirme qu' »elle veille à garantir les services de santé à tous les détenus sans distinction aucune et selon une approche générale consistant à améliorer la qualité des services et humaniser les conditions de détention dans tous les établissements pénitentiaires ».

« La grève de la faim d’une durée d’un mois desdits détenus » comme prétend le journal, relève « de surenchères gratuites visant à faire pression (sur la direction) pour obtenir un traitement préférentiel au détriment du reste des prisonniers » ce qui est illégal, souligne la Délégation générale. La Délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion « réaffirme son rejet de tout chantage d’une quelconque catégorie de détenus pour obtenir un traitement préférentiel illégal et exprime son attachement à traiter tous les prisonniers sur le même pied d’égalité conformément à la loi régissant les prisons dans notre pays et les chartes des droits de l’Homme nationales et internationales ».

La Délégation dénonce également le traitement médiatique de ce genre d’allégations qui ne prend pas en considération la déontologie de la profession.

map

Comments
To Top