Santé

Le ministère de la Santé met en garde contre l’utilisation de la cigarette électronique

personne-fume-cigarette-electronique
personne-fume-cigarette-electroniqueLe ministère de la Santé a mis en garde contre l’utilisation de l’e-cigarette après avoir constaté la diffusion sur l’espace public d’une publicité d’un produit dénommé « cigarette électronique ».

Suite à un communiqué parvenu mardi à la MAP, le ministère de la Santé constate avec grande stupéfaction que les publicités avancent même des effets sanitaires attribués sans preuve scientifique à la cigarette électronique. Il exprime ainsi son étonnement face aux méthodes de marketing employés, pour toucher un public de plus en plus jeune et non initié à la cigarette, et qui se trouve exposé à tous les risques cancérigènes et cardiovasculaires définitivement reconnus pour le tabagisme.

Au regard de sa mission de protection de la santé des citoyennes et citoyens marocains, le ministère tient à informer l’opinion publique que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) n’a jamais considéré les cigarettes électroniques comme moyen d’aide au sevrage tabagique, et ne dispose pas de preuves scientifiques permettant de confirmer l’innocuité et l’efficacité du produit. Et d’ajouter que jusqu’à présent, l’innocuité des cigarettes électroniques n’a pas été scientifiquement démontrée, et par conséquent la vigilance reste de mise, de même que les études actuelles ne permettent d’établir aucun constat ou conclusion généralisable concernant l’efficacité de ce type de cigarette comme aide au sevrage tabagique.

La cigarette électronique, un produit « contenant de la nicotine »

Le département de la santé souligne également que la cigarette électronique reste un produit contenant de la nicotine et est susceptible d’entraîner une dépendance et qu’il existe en plus un risque très élevé d’initiation au geste de fumer, surtout parmi les populations jeunes et les femmes, qui n’auraient pas autrement commencé à fumer. De plus, ajoute le communiqué, l’OMS conclut que les systèmes électroniques délivrant de la nicotine ne sont pas considérés comme sans danger, efficaces et de qualité par un organe compétent de régulation nationale, et que les consommateurs ne devraient pas utiliser ces produits.

Pour cela, le ministère de la Santé déconseille formellement la cigarette électronique et de manière générale le tabagisme, quel que soit la nature ou les produits utilisés, dont les composants sont la première source de maladies cardiovasculaires et de plusieurs cancers incurables chez les hommes et les femmes.

Le communiqué rappelle que le ministère a mis en œuvre un programme de lutte anti-Tabac, qui s’articule autour de la surveillance épidémiologique de l’évolution du tabagisme, l’aide au sevrage tabagique ainsi que la mise en place de consultations au niveau des hôpitaux et des centres de santé (A ce jour, la consultation se fait dans 34 provinces: 18 hôpitaux et 247 centres de santé). Sur le plan réglementaire, le département de la Santé a également enclenché le processus de ratification de la Convention Cadre pour la Lutte Anti-Tabac, que le Maroc a signée en 2004, conclut la même source.

Comments
To Top