Revue de presse

Revue de presse: Le Maroc a démantelé 1.174 réseaux de traite des êtres humains en sept ans…

revue-presse-maroc

revue-presse-marocVoici les principaux titres développés par les quotidiens du jeudi 1er mai:.

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Les autorités marocaines ont démantelé 1.174 réseaux de traite des êtres humains en sept ans. La séance mensuelle de politique générale à la Chambre des conseillers a été consacrée mercredi à la question de la « migration et la mobilité ». Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a profité de cette occasion pour mettre en avant les efforts du Maroc dans le cadre de la nouvelle politique migratoire et les défis qui se posent, du fait notamment de l’augmentation des flux migratoires, le Royaume étant devenu un pays d’accueil après avoir été un pays de transition. En termes des chiffres, le Maroc compte près de 30.000 immigrés clandestins, 530 réfugiés ainsi que 3000 demandeurs d’asile. A cela s’ajoutent 70.000 migrants en situation irrégulière.

– La Banque mondiale confirme un engagement de 4 milliards de dollars pour le Maroc. Ce montant vient d’être confirmé par l’institution de Bretton Woods. Selon une source de la Banque mondiale, les 4 milliards de dollars concernent l’enveloppe potentielle prévue par l’institution pour soutenir financièrement le Royaume conformément au nouveau Cadre du partenariat stratégique (CPS) qui lie la Banque mondiale au gouvernement marocain pour la période 2014-2017. Ce montant n’inclut pas l’appui technique et les travaux analytiques pris en charge par la Banque mondiale pour soutenir les projets du pays.

*AL BAYANE:.

– Le PPS félicite la classe ouvrière pour les réalisations en matière d’acquis sociaux, fruits du militantisme des masses. Le parti du Progrès et du Socialisme, tout en exprimant sa satisfaction des issues des négociations et des perspectives qu’elles ouvrent vers la voie du renforcement de la stabilité sociale, insiste aussi sur la nécessité de la poursuite du dialogue social sur les différentes questions posées dont l’amorce des grandes réformes structurelles relatives aux systèmes de retraite, à la Caisse de compensation, à la réforme fiscale entre autres ayant des effets directs ou indirects sur le niveau de vie de la classe ouvrière ou de l’ensemble des citoyennes et citoyens.

– Rabat se félicite de la sage résolution sur le Sahara marocain. Le Maroc s’est félicité, mardi, de l’adoption par le Conseil de sécurité des Nations Unies, à l’unanimité de ses membres, de la résolution relative au différend régional au sujet du Sahara marocain. Par cette résolution, le Conseil de sécurité confirme, de manière forte et sans ambiguïté aucune, la ligne de conduite qui a été la sienne pendant ces dernières années dans le traitement de cette question, souligne un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération. De la sorte, ajoute la même source, les membres du Conseil ont « réitéré leur soutien au processus de facilitation actuel et se sont clairement démarqués des recommandations dangereuses, des insinuations provocatrices, des approches partiales et des options périlleuses contenues dans le dernier rapport du Secrétariat général des Nations Unies ».

*L’OPINION:.

– Le Conseil de sécurité adopte à l’unanimité la résolution 2152. Une victoire à plus d’un titre. L’adoption, mardi, par le Conseil de sécurité de l’ONU à l’unanimité, de la résolution 2152, vient consacrer les efforts diplomatiques du Maroc et constitue une victoire pour la cause marocaine autant qu’elle traduit le fiasco des ennemis de cette cause. D’abord, elle souligne la prééminence de l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc au Sahara. Une initiative qui reste indéniablement la solution et l’ultime voie à même de mettre fin à un conflit préfabriqué, qui s’est assez éternisé, et qui, de surcroît, ne fait que compromettre la stabilité régionale. –

L’UGTM dénonce l’indigence des propositions du gouvernement. Déception. C’est, en résumé, le sentiment exprimé par l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) à la suite de la réunion tenue, mardi 29 avril, avec le gouvernement, en présence de la Confédération générale des entreprises du Maroc, dans le cadre du dialogue social. Les propositions avancées par le gouvernement sont loin de répondre aux attentes des classes laborieuses. Et le gouvernement n’a qu’un seul souci en tête, le maintien des sacro-saints équilibres macro-économiques, dans une vision comptable étriquée qui ne tient nullement compte des équilibres sociaux.

*LIBERATION:.

– La classe ouvrière unanime contre un gouvernement qui a failli à ses engagements. La grande déception de la FDT, de la CDT et de l’UMT après le troisième round du dialogue social, tenu ce mardi à Rabat, augure de tensions qui risqueraient de marquer la célébration du 1er mai. « On peut dire que le dialogue social a échoué. Rien de concret n’a été réalisé », a déclaré d’emblée Abderrahman El Azzouzi, secrétaire général de la FDT dans une déclaration à Libération. Lors du premier round tenu le 15 du mois dernier, ces trois centrales syndicales avaient affirmé que la finalité du dialogue social avec le gouvernement n’était pas d’échanger des points de vue, mais devait déboucher sur des engagements clairs et des résultats tangibles avant la fête du travail.

– Le RGPH 2014 mobilise 54.000 enquêteurs. Le sixième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) au Maroc se déroulera du 1er au 20 septembre 2014. Tout est fin prêt pour démarrer l’opération de recensement dont les premiers résultats seront dévoilés fin décembre prochain. Pas moins de 54.000 enquêteurs seront mobilisés lors de ce recensement qui portera sur 48 districts.

*EL ASSIMA POST:.

– Le PJD espère refaire les élections de Moulay Yacoub, l’Istiqlal menace. Le PJD a annoncé qu’il va contester les résultats des élections partielles qui se sont déroulées jeudi 24 avril dans les circonscriptions de Sidi Ifni et de Moulay Yacoub.

– Les dissensions continuent de s’envenimer au sein du MP avant la tenue de son congrès national. Miloud Kandil, coordinateur du courant « légitimité démocratique » au sein du Mouvement populaire a adressé une lettre au secrétaire général du parti, Mohand Laenser, lui demandant de fournir des explications sur la durée de son mandat à la tête du parti. Laenser a dédaigné cette lettre.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– 1er mai : le gouvernement offre de petits cadeaux aux salariés. Le gouvernement a décidé, de manière unilatérale, d’augmenter le SMIG dans les secteurs public et privé. Cette hausse sera mise en application en deux temps. Dans une tentative d’apaiser la colère sociale provoquée par le renchérissement de la vie dû notamment à la hausse des prix des carburants, l’exécutif s’apprête également à augmenter le seuil minimal des pensions des retraités.

– Recensement de la population: le HCP met en garde contre la dissimulation ou la divulgation des informations recueillies sous peine de poursuites pénales. Le haut-commissaire au plan Ahmed Lahlimi a affirmé que les informations qui seraient recueillies lors du recensement général de la population 2014 auront un caractère confidentiel. « Aucune autorité, quelle qu’elle soit, n’a le droit d’y accéder », a-t-il précisé.

*ASSABAH:.

– La divulgation des secrets relatifs au recensement de la population conduit à la prison. Le haut-commissaire au plan Ahmed Lahlimi a appelé tous les participants à l’opération du recensement général de la population et de l’habitat 2014 à garder le secret professionnel sous peines de poursuites judiciaires et de sanctions pénales.

– Le Maroc doit protéger ses frontières. Intervenant mercredi au cours de la séance des questions de politique générale à la Chambre des conseillers, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a affirmé que le Maroc n’est pas le gendarme de l’Europe, mais un Etat souverain qui arrête ses décisions de manière indépendante. Evoquant la profération des réseaux criminels qui financent leurs activités par le trafic de drogue et la traite des êtres humains, Benkirane a souligné que le Maroc doit protéger ses frontières.

SAHIFAT ANNAS:.

– Dysfonctionnements financiers à l’ONCF. Selon des informations fournies au journal, le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique Aziz Rabbah veut que toute la lumière soit faite sur les dysfonctionnements financiers relevés au sein de l’Office national des chemins de fer (ONCF). Rabbah retient deux dossiers contre le directeur général de l’ONCF Mohamed Rabie Khlie. Il a transmis l’un au ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid et l’autre à la Cour des comptes.

– Groupe Maroc Telecom : légère hausse du chiffre d’affaires à fin mars 2014. Durant le premier trimestre de 2014, Maroc Telecom a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 7,206 milliards de DH, en légère hausse de 0,4pc.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Lahlimi: aucune institution ne doit exploiter les données du recensement. S’exprimant lors d’une rencontre destinée au lancement officiel de l’opération du recensement général de la population et de l’habitat 2014, tenue mardi à Casablanca, le haut-commissaire au plan Ahmed Lahlimi a affirmé qu’aucune institution ne pourrait utiliser les données du recensement à des fins autres que celles pour lesquelles elles ont été recueillies à l’origine, faisant remarquer que la loi interdit aux enquêteurs et agents du recensement de divulguer le secret professionnel.

– Pour les syndicats, les propositions du gouvernement ne répondent pas aux attentes. Au cours du 3ème round du dialogue social tenu avec les centrales syndicales, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a promis de poursuivre le dialogue après le 1er mai et d’augmenter le SMIG dans le secteur privé, sans toutefois pouvoir satisfaire les revendications des syndicats.

*BAYANE AL YAOUM:.

– Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a affirmé mardi que 15 millions d’affaires répressives ont été enregistrées par les juridictions du Royaume entre 2001 et 2010, soit une moyenne de 1,5 million de dossiers par an. Les crimes contre les personnes arrivent en tête de ces affaires avec 92 milles dossiers par an, suivis des crimes financiers avec 66.656 affaires, a précisé le ministre qui répondait à une question orale à la Chambre des Conseillers sur « la campagne de lutte contre la criminalité ».

– Le ministre gambien des Affaires étrangères, Mamour Alieu Jagne, a affirmé mardi que le Maroc dispose d’une « expérience réussie » en matière de tourisme, formant le souhait de son pays de bénéficier de l’expertise marocaine dans ce domaine. « Nous admirons les objectifs ambitieux fixés par le Maroc dans le secteur touristique et nous espérons profiter de l’expérience réussie du Maroc dans ce cadre », a relevé M. Jagne, en visite de travail au Maroc, lors de son entretien avec le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad.

*AL ALAM:.

– L’UGTM a dénoncé l’indigence des propositions du gouvernement à la suite de la réunion, qui a eu lieu mardi 29 avril, en présence de la CGEM, dans le cadre du dialogue social. Les propositions avancées par le gouvernement sont loin de répondre aux attentes des classes laborieuses. Et le gouvernement n’a qu’un seul souci en tête, le maintien des sacro-saints équilibres macro-économiques, dans une vision comptable étriquée, qui ne tient nullement compte des équilibres sociaux. – L’adoption mardi à l’unanimité de la résolution 2152 par le Conseil de sécurité de l’ONU est une victoire du Maroc qui couronne ses efforts et met l’accent sur la crédibilité et le sérieux de sa proposition. Le Royaume s’est félicité, mardi, de l’adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies, à l’unanimité de ses membres, de la résolution relative au différend régional au sujet du Sahara marocain.

*AL KHABAR:.

– Les camps de Tindouf, en Algérie, sont les « seuls camps de réfugiés dans le monde où un recensement de population n’a pas été effectué », a déploré, mardi à New York, l’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale. « Nous disons au sujet du recensement que dans les camps de réfugiés, partout dans le monde, il y a un recensement des populations. Les seuls camps de réfugiés ou un recensement n’a pas été opéré sont les camps de Tindouf », a expliqué M. Hilale lors d’une conférence de presse à l’issue de l’adoption par le Conseil de Sécurité de l’ONU de la résolution 2152 prorogeant le mandat de la Minurso d’une année jusqu’au 30 avril 2015.

– Le Groupement pour un Système Interbancaire Marocain de Télécompensation (GSIMT) a indiqué que plus de 600.000 chèques ont été rejetés par les banques en 2013. Le motif des rejets pour « insuffisance de provision » reste dominant, suivi des « rejets techniques » et du motif « endos irrégulier »

Comments
To Top