Revue de presse

Revue de presse: Dialogue social, la bataille autour du SMIG continue…

revue-presse-maroc

revue-presse-marocVoici les principaux titres développés par les quotidiens du samedi 03 mai:.

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Dialogue social : la bataille autour du SMIG continue. Le patronat, déçu, réclame une contrepartie à la hausse du SMIG et les syndicats, insatisfaits, veulent négocier plus pour les travailleurs. Les prochains rounds du dialogue social s’annoncent chauds. La bataille du SMIG n’est ni gagnée, ni perdue pour le patronat et les syndicats. Les deux parties vont remettre sur la table le dossier lors des prochaines réunions du dialogue social. – La loi sur le marché à terme adoptée par les conseillers : le puzzle du marché financier enfin finalisé. La tant attendue loi sur le marché à terme d’instruments financiers est enfin là. Le projet de loi 42.12 y afférent a été, en effet, adopté cette semaine par la Chambre des conseillers. Soit plus d’une année après (février 2013) sa validation par la Chambre des représentants. Il est à rappeler que ce projet de loi faisait partie des textes sur les marchés de capitaux retirés du circuit législatif en août 2012 par le gouvernement qui voulait se les réapproprier. L’adoption du texte par la deuxième Chambre ouvre ainsi la voie à la finalisation de l’architecture du marché financier, le marché à terme étant le dernier segment à mettre en place.

*LIBERATION:.

– Syndicats et patronat s’élèvent contre les décisions unilatérales du gouvernement. La décision d’augmenter le salaire minimum dans la Fonction publique à 3.000 dirhams et de relever de 10pc, en deux tranches, le Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), prise de manière unilatérale, mercredi soir, par le gouvernement n’a donné satisfaction ni aux syndicats ni au patronat. La Fédération démocratique du travail(FDT), l’Union marocaine du travail (UMT) et la Confédération démocratique du travail(CDT), ont ainsi indiqué, dans un communiqué commun publié à l’issue de la célébration de la Fête du Travail, que cette décision ne satisfaisait pas « les attentes minimales de la classe ouvrière et des salariés en général. De son côté, la CGEM a exprimé ses regrets et sa vive inquiétude quant à cette hausse du coût du travail « .

– Driss Lachgar : La liberté de circulation et d’installation dans des pays tiers fait partie intégrante des droits de l’Homme. A l’occasion de la réunion du Comité de l’Internationale socialiste sur les migrations, les 2 et 3 mai à Tanger, le SG de l’USFP, Driss Lachgar, a présenté la politique initiée par le Royaume en matière migratoire qui offre actuellement l’exemple le plus abouti et le meilleur cadre juridique dans la région, précisant que le Maroc a besoin du partenariat de l’Europe en ce qui concerne la régularisation de la situation des migrants, l’expertise et le financement de cette opération.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– L’indépendance du ministère public du pouvoir exécutif suscite des craintes. Des sources informées, proches du dossier de la réforme de la justice, ont fait état d’indices qui empêcheraient que le parquet soit entièrement indépendant de l’autorité du ministre de la Justice, de crainte de voir cette institution rattachée à la partie qui la nomme.

– Kerry: le plan d’autonomie au Sahara offre une approche au profit de la population locale. Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a affirmé, au cours d’un colloque avec des étudiants, que l’invitation du Maroc au sommet afro-américain, prévu en été prochain à Washington, a été décidée car les Etats-Unis reconnaissent et apprécient le rôle assumé par le Maroc en Afrique. Par ailleurs, Kerry a assuré que la proposition d’autonomie présentée par le Maroc est réaliste, crédible et offre une approche susceptible de satisfaire les exigences de la population locale.

*ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– Casablanca: La BNPJ enquête sur des accusations de corruption lancées par des conseillers communaux. La Brigade nationale de la police judiciaire enquête avec des conseillers communaux de la ville de Casablanca sur des dossiers relatifs à la corruption soulevés par des membres du conseil de la ville au cours des dernières sessions, indique un membre du conseil communal, estimant qu’il s’agit d’un début favorisant une gestion transparente des affaires de la ville.

– SAR le prince héritier Moulay El Hassan a présidé, vendredi à l’hippodrome de Casablanca-Anfa, la cérémonie du Grand Prix SM le Roi Mohammed VI de la 13ème édition de la journée internationale des courses de chevaux pur-sang arabe. SAR le prince héritier Moulay El Hassan a suivi, depuis la tribune d’honneur, les deux courses internationales comptant pour le Groupe III du calendrier IFAHR (autorité hippique Internationale des courses de Pur-Sang arabe), à savoir le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI et le Grand Prix de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan.

*ASSABAH:.

– Les leaders des centrales syndicales se sont opposés à la décision du gouvernement limitant le mandat du dirigeant à deux ans. A travers son projet de loi sur les syndicats, en cours d’élaboration avec des experts, le gouvernement s’attache à démocratiser les syndicats en prévoyant de limiter à 2 ans le mandat du dirigeant et de renouveler régulièrement les structures, selon une source du journal.

– La CGEM regrette la décision « politique » du gouvernement d’augmenter le SMIG. Réagissant à la décision du gouvernement d’augmenter le SMIG de 10 pc en deux tranches, à compter du 1er juillet 2014, la CGEM a qualifié cette décision de « politique » et exprimé ses regrets et sa vive inquiétude quant à cette hausse du coût du travail, précisant que cette démarche s’inscrit en décalage avec l’objectif de la nouvelle « stratégie de relance industrielle » 2014-2020, mise en place par le gouvernement, il y a quelques semaines.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– La liberté de presse laisse à désirer. Au cours d’une conférence de presse organisée vendredi à Rabat, et destinée à la présentation du rapport annuel du syndicat sur la profession, Younès Moujahid, président du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a indiqué que sous l’ère du gouvernement Benkirane, le bilan « est très modeste. Pis encore, on remarque qu’il y a régression ». – Le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb, Simon Gray, a affirmé que le Maroc a déjà « jeté les bases d’une croissance durable et propre en s’érigeant en modèle dans la région MENA en matière de préservation de l’environnement et de lutte contre le changement climatique.

*AL ALAM:.

– Arrestations et enlèvements dans les camps de Tindouf. Les miliciens du Polisario, soutenues par les services du renseignement militaire algérien, ont procédé jeudi à une série d’arrestations à l’encontre d’une vingtaine de jeunes dans les camps de Tindouf suite au feu mis par les opposants au Polisario dans les tentes dressées pour abriter des étrangers venus participer au festival du cinéma organisé par les séparatistes.

– Le rapport annuel du SNPM brosse un « tableau sombre » de la liberté de presse au Maroc. Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) est pessimiste quant à la situation de la liberté de la presse. « Le bilan à ce niveau est très modeste. Pis encore, on remarque qu’il y a régression « , a souligné le président du SNPM lors d’une conférence tenue vendredi au siège du Syndicat à Rabat, portant sur le rapport annuel sur la liberté de la presse au Maroc à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

*AL ASSIMA POST:.

– Badou Zaki est le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale de football, a annoncé vendredi la Fédération royale marocaine de football (FRMF) en conférence de presse à Rabat. Il percevra à ce titre un salaire mensuel de 500.000 dirhams pour une durée de 3 ans.

– Les négociations entre le Maroc et l’Union européenne (UE) autour des conditions d’accès des fruits et légumes au marché européen se poursuivent et le gouvernement est résolu à défendre les intérêts des agriculteurs marocains, a indiqué le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

*AL KHABAR:.

– Les propositions du gouvernement de relever le salaire minimum dans la fonction publique à 3.000 dirhams et d’augmenter de 10 pc en deux tranches le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) ne satisfont pas les attentes minimales de la classe ouvrière et des salariés en général, indique un communiqué de trois centrales syndicales (CDT, FDT et UMT).

– Le secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Maroc, Mohamed Yatim, a indiqué, dans une déclaration à la presse, que l’UNTM ne veut pas entrer en confrontation avec les centrales syndicales. « On est concurrents, pas adversaires et on peut travailler sur les mêmes dossiers revendicatifs » a-t-il souligné, ajoutant que la priorité doit être accordée aux revendications sociales et non à l’instrumentalisation politique.

*RISSALAT AL OUMMA:.

– Des conférenciers saluent le rôle du Comité Al Qods présidé par SM le Roi Mohammed VI: Des participants à la conférence « Route vers Al Qods », qui a clôturé ses travaux mercredi à Amman, ont salué l’initiative du Comité Al Qods de placer la cause de la ville sainte en tête de ses priorités. De même, ils ont hautement apprécié le Combat de l’Etat de Palestine pour faire d’Al Qods sa capitale, sous souveraineté totale palestinienne sur l’ensemble du territoire palestinien occupé.

– Dans un communiqué, l’association « Adala » a exhorté le ministère de la Justice et des libertés à veiller au respect des droits et libertés des femmes et hommes de la justice conformément aux dispositions de la Constitution de 2011 et à arrêter immédiatement les procédures disciplinaires jusqu’à l’adoption des deux lois organiques relatives au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et aux statuts des magistrats.

Comments
To Top