Insolite

Le one man show d’Obama au dîner des correspondants de la Maison blanche

u-s-president-barack-obama-rubs-his-head-as-he-laughs-at-a-joke-during-the-white-house-correspondents-association-dinner

u-s-president-barack-obama-rubs-his-head-as-he-laughs-at-a-joke-during-the-white-house-correspondents-association-dinnerBarack Obama s’en est donné à coeur joie sur maints sujets politiques lors du traditionnel dÎner pour les journalistes politiques samedi soir à Washington. Le président américain a notamment plaisanté sur la façon dont certaines chaÎnes de télévision couvrent sa présidence.

« En 2008, mon slogan était Yes We Can! En 2013, mon slogan était Ctrl+Alt+Sup ! », a lancé le président, faisant référence aux multiples problèmes informatiques ayant marqué la mise en place du nouveau système d’assurance santé pour tous, réforme phare de sa présidence.

Devant un parterre de journalistes accrédités à la Maison Blanche, de célébrités, personnalités politiques et autres dirigeants des médias, il a aussi critiqué la couverture de sa présidence par certaines chaÎnes de télévision.

« Je viens de rentrer de Malaisie », a-t-il lancé, de façon apparemment anodine. « C’est incroyable de voir ce qu’il faut parcourir comme distance pour que CNN parle enfin de vous ».

Avion disparu

La chaÎne d’information en continu a couvert de façon tellement extensive l’histoire de l’avion disparu de la Malaysia Airlines et des recherches pour retrouver l’épave que pendant un temps toutes les autres nouvelles en étaient occultées.

« D’ailleurs, ce soir, je crois qu’ils sont toujours en train de rechercher leur table » au dÎner, a conclu en riant le président.

« Organisation secrète de droite »

Il s’en est pris également à la chaÎne Fox News, qu’il a accusée d’être « une organisation secrète de droite ».

« Voyons les choses en face, Fox, je vais vous manquer quand je ne serai plus là. Vous allez avoir beaucoup plus de mal à convaincre les Américains qu’Hillary (Clinton) est née au Kenya », a-t-il dit. L’idée qu’Obama est né au Kenya a été lancée périodiquement par ses opposants les plus radicaux.

L’ex-secrétaire d’Etat Hillary Clinton est généralement considérée comme favorite pour la candidature démocrate à la présidence en 2016. Elle n’a toutefois, pour l’instant, pas déclaré ses intentions.

Comments
To Top