Sport

Le CAK en « Botola Pro » pour la première fois de son histoire

botola

botolaUne saison après son retour parmi l’élite du football national (deuxième division D2), le Chabab Atlas Khénifra (CAK) réalise un exploit qui restera gravé à jamais dans l’histoire sportive de la capitale des Zayanes, en particulier, et de toute la région du Moyen Atlas en général.

En effet, à l’issue de sa victoire samedi face au RAC (1-0), le CAK a composté son billet de premier promu en première division « Botola Pro » à deux journées de la fin du championnat de la deuxième division, réalisant ainsi un rêve tant attendu d’un public zayani assoiffé de voir son club figurer parmi les grands de la scène footballistique nationale eu égard aux talents dont regorge la région.

Certes mathématiquement le CAK peut être rejoint au classement général par le CODM (45 points) en cas de défaite lors des deux matches restants, toutefois l’avantage des confrontations entre les deux clubs et le goal-average reste en faveur des zayanis, alors que l’IZK, même s’il est à égalité au classement général avec le CAK (51 points) à l’issue de 28 journées, devrait attendre la prochaine journée pour sceller le sort de la deuxième place réservée à l’accession au Botola Pro.

Pour le président du club, Brahim Ouâba, « la monté en première division n’était pas programmée à l’entame de la saison et ne figurait pas parmi les objectifs fixés au cours de cette saison ».

Il convient de rappeler à, cet égard, que le club s’était fixé pour objectif d’assurer le maintien en occupant une place honorable et de monter une équipe compétitive et la mettre sur de bons rails. Une mission qui a été confiée au jeune et talentueux technicien national, Hicham Idrissi, qui en est pour beaucoup dans cette performance historique.

Mais, grâce aux résultats positifs et aux victoires enchaînées par l’équipe zayanie au cours de la phase aller du championnat, le club a été sacré champion d’automne.

C’est ainsi qu’au fil des journées que l’ambition a grandi et l’accession à l’étage supérieur s’est transformée en « une revendication légitime » aussi bien des fans du club que des différents acteurs locaux.

Cette « revendication populaire » a été prise à bras le corps par le bureau dirigeant en coordination avec le staff technique, a tenu a précisé M. Ouâba dans une déclaration à la MAP à cette occasion, ajoutant qu’un effort colossal a été entrepris pour réunir les conditions et les moyens appropriés pour que ce rêve s’exauce.

Cette performance historique, qui a nécessité la mobilisation des crédits estimés à environ 7 millions de dirhams, est le fruit d’une gestion rationnelle, d’un travail de longue haleine et des efforts conjugués du bureau dirigeant, du staff technique, des joueurs et des composantes de l’équipe outre le soutien indéfectible du public et des acteurs de la ville, a expliqué le président du club.

Pour ce qui est de l’avenir de l’équipe, M. Ouâba a relevé que « nous avons entamé le contact avec les responsables pour susciter le soutien financier au club et répondre au cahier des charges de la Botola Pro ».

Maintenant que l’objectif est atteint et le rêve réalisé, le difficile reste à faire car le défi majeur demeure de préserver cet acquis, capitaliser sur cette fantastique et nouvelle expérience, réussir le maintien de l’équipe parmi l’élite, sachant que le club évoluera désormais dans un contexte nouveau qui nécessite davantage d’engagements, de création et de moyens financiers.

C’est dans ce sens que des observateurs de la scène sportive locale, approchés par la MAP, ont lancé un appel pressant à tous les acteurs locaux, les conseils élus et les autorités d’apporter leur soutien à l’équipe.

Ils ont appelé à s’inspirer des expériences réussies des clubs promus, en préservant l’ossature de l’équipe et le staff technique, citant à titre d’exemple l’expérience et la parcours inédit cette année du Kawkab de Marrakech (KACM) en « Botola pro » promu la saison dernière.

Place alors à la mobilisation de toutes les bonnes volontés de la ville et les composantes de la scène sportive locale autour de leur « chère » équipe et du bureau dirigeant pour mettre le club sur de bons rails dès maintenant car les choses sérieuses ne font que commencer et la montée en première division (Botola Pro) est synonyme de davantage d’engagements, de responsabilités et de professionnalisme, ont-ils souligné.

L’heure est également à l’implication effective de « tout le monde sportif » de Khénifra, appelé à mettre la main à la patte pour répondre aux engagements et exigences contenus dans le « lourd » cahier des charges et, partant, être au rendez-vous et à la hauteur du défi, ont-ils conclu.

map

Comments
To Top