Economie

Investissements: 20 MMD d’IDE en 2013, le Maroc 2e en Afrique

Economie-marocaine
Economie-marocaineLe Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a affirmé que l’attractivité du Maroc s’est renforcée en 2013 avec une progression de 24 pc des investissements étrangers.

Dans une allocution prononcée en son nom par le ministre d’Etat Abdellah Baha à l’ouverture du 3ème Forum des hommes d’affaires arabes, lundi à El-Jadida, le Chef du gouvernement a précisé que 20 MMD dh d’investissements directs étrangers ont afflué au Royaume en 2013, ce qui fait du Maroc la deuxième destination pour les IDE en Afrique.

M. Benkirane s’est félicité de la performance du Maroc dans le classement ’’Doing Business’’ de Banque mondiale sur le climat des affaires où le Royaume a progressé cette année de dix places (de la 97eme à la 87eme position).

Partenariat stratégique

Le gouvernement est résolument décidé, a-t-il poursuivi, à continuer ce processus de développement dans le cadre des grands chantiers structurants au niveau de l’ensemble des secteurs de l’économie nationale, avec une attention particulière à l’amélioration du climat des affaires, les équilibres macro-économiques et l’exploitation efficiente des acquis et atouts des secteurs productifs à fort potentiel d’attractivité pour les investissements étrangers.

Dans ce même élan, le gouvernement œuvre à renforcer et à diversifier ses relations économiques avec les partenaires économiques du Royaume, dont les pays arabes, a-t-il affirmé, indiquant à ce sujet que le Maroc a pu établir un partenariat stratégique avec les pays du Golfe qui a pris un élan particulier avec la récente visite de SM le Roi en Arabie Saoudite, au Qatar, aux Emirats Arabes Unis et au Kuweit.

Après avoir réaffirmé la volonté d’étoffer le partenariat avec le secteur privé pour encourager l’investissement et de mobiliser l’ensemble des établissements publics concernés à accompagner les opérateurs privés dans la concrétisation de leurs projets, M. Benkirane a souligné la disposition du gouvernement d’être à l’écoute des investisseurs, particulièrement ceux des pays arabes, pour satisfaire à leurs doléances concernant les difficultés qui risquent d’entraver la réalisation de leurs projets au Maroc.

Multiples initiatives

Le Chef du gouvernement a rappelé, à cet égard, les multiples initiatives entreprises par le gouvernement pour améliorer le climat des affaires, la simplification des procédures administratives, la réforme de la justice et du système fiscal, en plus de la création d’une commission ministérielle chargée de se pencher sur les projets d’investissements en proie à des difficultés ou à des retards de réalisation.

M. Benkirane s’est félicité de la tenue de cette rencontre qui offre l’occasion aux hommes d’affaires arabes de prospecter les opportunités d’investissement au Maroc et d’initier un dialogue entre les divers opérateurs sur les moyens de booster la coopération économique entre les pays arabes, formulant le souhait que les échanges de ce conclave puissent donner lieu à des recommandations et des propositions concrètes à cet effet.

Organisée sous le thème « les investissements arabes dans les pays arabes », par « International Confex » en partenariat avec la Chambre de Commerce, d’Industrie et de services de Casablanca, et l’Union des chambres économiques du Maghreb Arabe(UCEMA), cette rencontre offre l’occasion pour les hommes d’affaires arabes de créer un réseau de coopération de nature à impulser une nouvelle dynamique à l’économie arabe.

Le Forum se veut une opportunité pour présenter et débattre des projets d’investissements dans les divers domaines de l’activité économique dans les pays arabes.

Rencontres multiples

Au programme de cette rencontre figurent des rencontres « B to B », ainsi que des conférences sur « les opportunités d’investissement au Maroc », « les récentes réformes engagées par le Maroc », « la législation marocaine incitative à l’investissement », « la position géographique stratégique du Maroc », « les banques centrales arabes et leur rôle dans l’application des politiques financières », et « la coopération économique arabe ».

Les participants aborderont également des thèmes se rapportant notamment aux « grandes entreprises et bureaux d’étude arabes », « le secteur des télécommunications dans le monde arabe », « la coopération touristique arabe », « le rôle du tourisme dans le rapprochement entre les peuples arabes » et le rôle des banques et bourses dans la réalisation de l’intégration économique régionale arabe.

Ce Forum est organisé avec l’appui de l’Union des hommes d’affaires arabes, l’Union des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture à Beyrouth, ainsi que d’autres institutions économiques arabes.

La rencontre connait la participation de nombreux responsables arabes, des investisseurs, des dirigeants d’institutions financières et bancaires et des experts dans l’économie et la finance.

map

Comments
To Top