Santé

Téléphone portable: Un usage abusif augmenterait le risque de cancer

portables


portablesL’utilisation intensive du téléphone portable développerait de manière notable les risques de développer des tumeurs, selon une étude publiée mardi.

Les accros au portable auraient plus de chance de développer des tumeurs cancéreuses au cerveau que les autres. Telle est la principale conclusion de l’étude de l’Institut de santé publique d’épidémiologie et de développement (Isped) de l’université de Bordeaux, publiée mardi. Les chercheurs français ont ainsi constaté qu’une personne utilisant son mobile à l’oreille 15 heures par mois, soit près de 30 minutes par jour, a deux fois plus de chance de contracter un gliome ou un méningiome qu’un utilisateur non régulier.

D’après cette étude, publiée dans la revue Occupational and Environmental Medicine, les personnes les plus touchées sont les professionnels amenés à utiliser leur téléphone, tels les commerciaux ou les vendeurs, et qui vivent en zone urbaine. Toutefois, l’étude n’affirme pas que les cas de tumeurs sont directement liés à l’emploi régulier du GSM. Même chose en ce qui concerne un seuil de risque potentiel. «Il faut raison garder, cela ne veut pas dire que tous les gens qui téléphonent vont avoir une tumeur au cerveau», explique dans Le Parisien le directeur de l’Isped Roger Salamon.

Cette étude n’est pas la première à mettre en lumière les risques de cancer liés à l’utilisation du téléphone portable. L’Agence européenne pour l’environnement avait également pointé du doigt un tel lien en janvier dernier. Dans ses recommandations, l’agence européenne avait conseillé de «ne plus coller le téléphone à l’oreille», de «changer toutes les deux minutes d’oreille» ou bien encore d’«utiliser un kit-main libre».

Comments
To Top