Monde

Les Palestiniens marquent le 66ème anniversaire de la «Nakba»

nakba

nakbaLes dirigeants palestiniens marquaient jeudi le 66e anniversaire de la « Nakba », ou l’exode de centaines de milliers de Palestiniens lors de la création d’Israël en 1948, commémoré par des manifestations en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. « En ce 66e anniversaire de la Nakba (catastrophe, en arabe) nous espérons que cette année sera celle de la fin d’une longue souffrance », a déclaré le président Mahmoud Abbas, lui-même un réfugié, dans une allocution retransmise mercredi soir. « Il est temps de mettre fin à la plus longue occupation de l’histoire moderne et temps pour les dirigeants d’Israël de comprendre qu’il n’y a pas d’autre patrie pour les Palestiniens que la Palestine », a ajouté M. Abbas. « Le gouvernement israélien revient sur les accords et les engagements antérieurs et pose de nouvelles conditions exorbitantes, comme la reconnaissance de la judéité de l’État d’Israël, et a lancé une course contre la montre pour judaïser Jérusalem et étendre la colonisation », a déploré le président palestinien. Le négociateur palestinien Saëb Erakat a pour sa part récusé l’exigence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d’une reconnaissance d’Israël par les Palestiniens comme « État du peuple juif », y voyant « un moyen de nous demander de nier l’existence de notre peuple et les horreurs qu’il a subies en 1948 ». La « Nakba » s’est traduite par l’exode de quelque 760.000 Palestiniens, qui sont aujourd’hui avec leurs descendants plus de 5 millions, répartis pour l’essentiel entre la Jordanie, la Syrie, le Liban et les Territoires palestiniens, seuls 160.000 restant dans ce qui est devenu Israël.

avec agences

Comments
To Top